♀ Felice Fawn - Sois sâge, ô ma douleur, et tiens toi tranquille ! Anastasia White | Libre

Invité
Informations


MessageSujet: ♀ Felice Fawn - Sois sâge, ô ma douleur, et tiens toi tranquille ! Anastasia White | Libre Lun 4 Aoû - 20:06


Anastasia White

« ft. Felice Fawn»






Actuellement je suis « PRISE »

☞ White
☞ Anastasia
☞ 19 ans
☞ Zinc
☞ Américaine
☞ Sadomasochiste invétérée
☞ Poète, elle apprécie particulièrement Baudelaire.
☞ Demi-sœur d’Eloïse Cohen
☞ 3ème année à Weins


Crédits : ©️ xx (icons) || ©️ Evie (avatar)



INFORMATIONS



Anastasia est née d’une jeune mère, fraîchement diplômée en droit. Elle était avocate. Son père était un homme irresponsable qui n’a pas désiré rester en relation avec sa mère lorsqu’il a appris qu’elle était enceinte. Ce n’était qu’un amant passager. Sa maman, ayant pris connaissance assez tard qu’elle portait un enfant, celle-ci n’a pas voulu s’en débarrasser.

Sa mère bénéficiait d'un bon salaire, elle n'était pas du tout prise au dépourvue lorsqu'elle devait s'occuper de l'enfant. Ainsi, la petite Anastasia a grandi dans un milieu plutôt aisé et fréquenter de bonnes écoles. Elle n'a manqué de rien durant son enfance. Néanmoins, sa génitrice accordait peu d'attention à sa progéniture. Elle était beaucoup trop occupée à travailler et à sortir en compagnie d'hommes pour lui accorder un semblant d'attention. Toutefois, lorsque ça l'arrangeait, maman aimait bien gâter sa petite fille. Son père n'étant pas là, Anastasia était souvent seule ou en compagnie d'une baby-sitter. Au moins, elle avait beaucoup d'amis à l'école.

Les choses se sont gâtées à la puberté. Son corps et son esprit évoluent, malheureusement plus vite que ses semblables de l'école. Elle a découvert les rouages de la sexualité très rapidement et sa libido s'intensifiait à une vitesse folle. Cela cause problèmes parce qu'Anastasia avait commencé à se renfermer sur elle-même, supportant mal la pression sociale des adolescents. On la considérait généralement comme étant une fille bizarre et maladroite avec autrui. Par conséquent, très peu de gens voulaient s'adonner à des expériences avec elle. C'est arrivé, mais elle n'a pas eu une tonne de conquête et souvent. elle était déçue du résultat final.

Elle se pervertit avec le temps, ne se satisfaisant presque jamais. Elle essaie un peu de tout, cependant, il reste rare qu'elle obtienne ce qu'elle désire réellement. En tombant sur des magazines douteux qu'un amant de sa mère a laissés accidentellement à la maison, ce qui lui donne des idées, pour le moins, tordues. Elle découvre une véritable passion pour la souffrance, que ça soit sur elle-même ou les autres. Par contre, cela est rapidement devenu une fixation quelque peu maladive (rien d'extrême non plus, elle ne vit pas que pour ça). Elle cherche l'Extase, en passant par la douleur envers sa personne et autrui.

Lorsque la gamine a eu ses 16 ans, sa mère ouvre les yeux sur sa fille et fait un grand ménage de tous les articles douteux qu'elle possédait, en plus de la punir sévèrement ! Désespérée, elle essaie d'acheter des films pour adultes à un magasin en cachette. On lui refuse son achat, on ne l'a pas crue lorsqu'elle a prétendue avoir l'âge légal. Plus tard, Anastasia pensait pouvoir voler incognito les films sans se faire prendre mais elle se fait avoir lamentablement. Le propriétaire du magasin a porté plainte et elle a dû s'expliquer aux policiers. Sa mère avait beau être une bonne avocate qui exigeait la libération de son enfant, les autorités sont restées fermes : l'académie Weins ou le centre pour délinquant. Étonnement, la mère d'Anastasia s'est finalement montrée ouverte et a accepté volontiers de confier son enfant à cette prestigieuse école. De toute manière, elle avait définitivement perdu le contrôle de sa progéniture...

La demoiselle a raconté peu (ou pas) la raison de sa venue à Weins aux autres académiciens. Elle a honte d'avoir fait ça, parce qu'elle s'est gourée telle une idiote surtout. Anastasia White, se sentir coupable ? La bonne blague. La jeune fille a peu changé depuis son arrivée à l'académie, si ce n'est qu'elle essaie d'être plus maligne.
Elle ne cherche pas la confrontation avec l'autorité, le personnel de Weins ou les Platines, elle préfère rester neutre, n'étant ni une patriote ni une résistante. Par contre, son objectif reste le même : avoir du plaisir (à sa manière). Par ailleurs, elle rencontre sa demi-sœur dont elle ne connaissait pas l'existence avant (voir lien avec Eloïse Cohen).

Anastasia n'est aucunement timide, si quelqu'un lui plaît, elle saura être directe mais maladroite. Elle est loin d'être une séductrice et sa réputation de bizarroïde notoire la suit jusqu'à Weins. Celle-ci n'est pas très populaire, elle est ni trop introvertie ou extravertie (cela peut être modifié aisément selon votre vision du personnage). Elle peut se montrer très insistante, envahir la bulle de l'autre mais elle n'est pas une harceleuse. La demoiselle a ses limites, elle est perverse oui mais pas une délinquante sexuelle. Miss. White est sadique mais n'est pas une meurtrière psychopathe. Elle aime bien voir (et particulièrement rire) des gens qui trébuchent horriblement ou des acteurs se faire découper dans un film par exemple. Toutefois, elle a des limites, comme la plupart des gens.

La sexualité occupe une grande place dans sa vie mais celle-ci n’est pas basée que sur ça. Anastasia a une âme de poète depuis qu’elle est toute petite. Elle est particulièrement fan de Baudelaire et récite ses écrits n’importe quand. De plus, elle parle plutôt bien français. Voyez-vous, mademoiselle est certes un drôle d’oiseau mais elle n’en est pas moins cultivée, polie et intelligente. C’est une personne entière qui n’est pas dénuée de sensibilité (au contraire), avec des défauts et des qualités.

À savoir :

Je te remercie grandement de t'intéresser à mon scénario, il est très important pour moi hug Ce qui est écrit ci-dessus est la base du personnage, il est possible d'étoffer, j'encourage même cette pratique ! Par contre, la base doit être respectée. Pour changer quelques points du personnage (que ça soit l’avatar, une partie de l’histoire, du caractère ou bien son poète préféré, n’importe quoi) je suis tout à fait ouvert aux négociations ! Certes, il y a beaucoup à retenir mais j'ai une vision assez précise du personnage, ce qui n'empêche en rien de développer encore plus et de laisser pleuvoir l'imagination comme tu l'entends (tant que c'est logique et cohérent) ! À très bientôt si vous prenez ce scénario calin





RELATIONS



© Sugar Slaughter

Eloise ▬ Cohen ▬ Sœur de sang-mêlé


Le hasard a voulu qu’elle se rencontre à l’académie Weins. Cohen n’est pas le genre de fille à juger outrageusement Anastasia et encore moins à ressentir du dédain envers elle. Anastasia aime ça et s’est rapidement liée d’amitié avec cette blonde assez... spéciale. D’étranges circonstances ont menés à une discussion sur la famille, celles-ci ont fatalement discutés de leur père respectif. C’est à ce moment qu’elles se sont rendu compte qu’elles avaient le même père. Le même salaud qui les a laissées seules, qui ne prend même pas la peine de se protéger laissant leurs mères s’en sortir avec un enfant. Anastasia et Eloïse détestent leur paternel. Il leur a peut-être donné la vie mais elles s’en fichent, cette haine est tout à fait irrationnelle. La jeune White en est venue à apprécier Eloise comme si elle avait été sa véritable soeur. Néanmoins, elle se rend compte bien vite qu’Eloise est peut-être encore plus bizarre qu’elle ne le croit...



© Golden Gates

Eva ▬ Grey ▬ L’ange en blouse d’infirmière


Chercher l'Extase, ça fait mal. Oui, à chaque fois. Si ce n'était que de la douleur, la vie serait belle ! Les blessures s'accumulent sur le corps de la pauvre Anastasia, il faut donc se soigner pour mieux recommencer (voilà un diabolique cercle vicieux). C'est là qu'Eva entre en jeu. Elle a rapidement comprise d'où venait toutes ces blessures qui la recouvrent et elle l'a soignée quand même. Miss. White a supplié l'infirmière de ne rien dire à la direction sur ses activités, celle-ci ne veut pas se retrouver chez un psychiatre ou devoir endurer intervention après intervention. Eva a accepté de se taire à ce propos, depuis, Anastasia ne veut être soigné que par elle et seulement elle dans cette académie. Mais pourquoi combien de temps l'infirmière gardera-t-elle le silence ?



© Golden Gates

Dahlia ▬ Rops ▬ L’amité est précieuse


Il y a peu de prises de tête avec Dahlia Rops, ce qui plaît énormément à mademoiselle White. On peut facilement dire que l'étrangeté leur est indifférent dans le mesure où elles s'en fichent. Anastasia aime les fouets ? Pas de problème. Dahlia est plus avare qu'un dragon ? Ce n'est pas grave, l'argent domine le monde de toutes façons. Les barrières sont minces et c'est en partie pour ça qu'elles sont si proches. Cela dit, ce n'est pas que ça qui les unis. Anastasia apprécie beaucoup la voleuse la plupart du temps, la personne en sa totalité.



© Golden Gates

Daniel ▬ Lassiter ▬ À force de jouer avec le feu, on finit par se brûler


Daniel la trouve étrange. Ça ne l'empêche pas de profiter d'un bon divertissement à sa sauce. Voyez-vous, ce jeune homme est charmant et il aime promettre toutes sortes de chose à Anastasia. Des relations privilégiés avec d'autres jeunes gens, des contacts intéressants, bref tout ce dont elle rêve ! Elle ne se doute pas encore que Daniel se joue d'elle comme un ventriloque s'amuse avec sa poupée. Il la mène en bourrique d'une main experte. Est-ce que ce petit jeu durera indéfiniment ou Anastasia va ouvrir les yeux sur le vrai visage de Lassiter ?







Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1