Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales
Directeur Weins
avatar
Les bruits de pas
Informations
AVATAR : Inconnu

DC : Aucun

CRÉDITS : Mad Hattress

MESSAGES : 436

Date d'inscription : 03/04/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: Tu ne sauras pas.
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: dans le personnel et ces gosses me tapent méchamment sur le système


MessageSujet: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Mer 30 Déc - 18:38


Animation spéciale n°2

Équipe n° 1 aka les Hermines Royales.




Vous ouvrez les yeux et découvrez avec stupeur que vous êtes allongés dans la neige, au milieu de nul part. Le paysage ne vous dit rien : vous êtes cerné par des centaines de sapins tous plus grands les uns que les autres. Il n'y a pas une seule trace de pas autour de vous mais quelques corps de personnes encore endormies. Soudain, une voix résonne dans votre tête sur un fond de grelots :

« Bienvenue à Noëlilalouly, le merveilleux monde de Noël. Vous avez une mission et si vous l'acceptez, haha comme si vous aviez le choix !, vous allez devoir rejoindre la Maison du Père Noël. Vous êtes désormais tous compris dans l'équipe n°1 surnommée "Les Hermines Royales" et vous allez devoir faire vite car vous n'êtes pas les seuls en course. Les plus rapides gagneront le droit de retourner dans leur monde d'origine et, en plus, auront le droit de faire un vœux par personne. Les perdants, eux, resteront éternellement ici et serviront de larbin au Père Fouettard. Suivez les indications et faites vite ! Et n'oubliez pas : vous êtes une équipe et vous ne gagnerez qu'une fois tout le monde arrivé chez le Père Noël ! »

Les indications ? Eh bien commencez par trouver le premier panneau ! Bon courage !!

Quelques explications :


Il n'y a pas d'ordre de passage, vous postez comme vous voulez ! Edmund viendra régulièrement vous mettre des bâtons dans les roues, vous offrir des cadeaux, etc... Votre but est donc la cabane du Père Noël : on raconte qu'elle est perchée tout en haut de la montagne enneigée, droit devant. Pour y parvenir vous allez devoir quitter la forêt, traverser la grande plaine verglacée, passer au milieu de la zone volcanique et monter tout en haut de la montagne. Edmund viendra vous dire lorsque vous aurez passé les étapes donc en attendant réveillez-vous et tentez de vous mettre d'accord pour quitter cette fichue forêt ! La chef d'équipe est Calypso R. Storm mais rien ne vous empêche de contester son règne, de prendre la tête du groupe ou de suivre simplement ! Après tout, ce n'est même pas sûr qu'elle veuille assumer son rôle...

Amusez-vous bien ! groupe


---------------------------------------------------------------------------
« Vous savez qui je suis mais vous ignorez ce que je suis... »

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org
Calypso
avatar
Calypso R. Storm
Informations
AVATAR : Lindsay Ellingson

ANNÉE D'ÉTUDE : 5ème année

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Sachez mes chers que vous vous trouvez face à la Reine de l'Académie. Reine que vous devrez acclamer, admirer parce que j'ai été élue par tout le monde comme étant la plus belle de cette fichue Académie. Mais ne vous réjouissez pas : beauté ne veut pas dire stupidité...
Ça fait six ans que je suis réélue, et je compte bien continuer jusqu'à mon départ.
Je suis également la Dirigeante en chef du Quartier Nord et je peux vous faire décapiter d'un simple claquement de doigt. Je suis également une prostituée de luxe et mes clients me sont entièrement dévoués alors dis un seul truc de travers sur moi et j't'envois en prison jusqu'à la fin de ta vie !

Allez sans rancune : je suis magnifique et intelligente, t'es rien face à moi !


CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 1897

Date d'inscription : 05/05/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 22 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un incertain, je peux basculer d'un côté comme de l'autre


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Mer 30 Déc - 19:04

« Calypso ? »
« Mmmhh... »
« Calypso ?? »
« Mmmhh ! »
« Calypso ?! »
« Mais bordel de plat de nouilles ! Tu vas me laisser dormir, oui ou merde ! »
« Calypso... tu n'as pas été une enfant sage cette année... »
« Et ma main dans ta tronche, ça ne m'aidera pas à m'améliorer ! »
« Calypso... tu n'auras pas de cadeaux, tu le sais ? »
« M'en fiche ! Laisse-moi dormir ! »
« Tu t'en fiches ? »
« Ouais ! Au pire je m'en achèterai des cadeaux ! Laisse-moi tranquille, vieux pervers ! »

La voix disparut et un léger sourire naquit sur les lèvres de Calypso alors qu'elle s'étirait joyeusement dans son gigantesque lit recouvert de couvertures. Décembre était un mois froid mais c'était aussi le meilleur moment de l'année pour Calypso : elle pouvait se prélasser toute la journée dans ses multiples couvertures toutes plus douces les unes que les autres, boire des tasses de chocolat chaud ou de thé brûlant, manger des gâteaux moelleux ou croquants... Ha Noël était décidément la meilleure période de l'année. Tant qu'on le passait à l'intérieur d'un appartement chauffé à point ! La perspective d'aller dehors fit frissonner la Reine endormie. Hors de question de quitter ce cocon douillet !

« Calypso... »
« Ho mais merde alors ! T'as fini de me harceler ?! »
« … Réveille-toi. »
« Va voir ailleurs si j'y suis, merde ! »

Soudain, la voix devint plus grave et plus puissante et pendant que des grelots s'excitaient en arrière-plan, l'homme se mit à débiter une série d'âneries. Noëlilalouly ? Non mais il avait fumé quoi, sérieux ? Calypso chassa la voix du mieux possible et changea de côté. Froid. Mouillé. Bordel de... !

« Mais c'est quoi cette merde ! Qui a foutu de la neige sur mon... »

La blonde ouvrit grand les yeux avant même d'avoir fini sa tirade et dû se rendre à l'évidence : de la neige. Partout. Et pas de lit douillet, d'appartement chauffé ou de tasse de thé à proximité. On l'avait kidnappée pour la lâcher dans la nature ? Qui ?! Qu'il se dénonce, le mécréant ! Ni une ni deux, Calypso se mit debout, pesta et étudia les alentours. Il était absolument hors de question qu'elle reste se morfondre dans la neige alors que quelque part, son appartement chauffé l'attendait ! Où était-elle donc ! Ce paysage ne lui disait absolument rien... Bordel et de bordel !

« On est où, sérieux ? »

Noëlilalouly ? Bin voyons ! On était dans le monde réel, hein ! Il n'y avait pas de raison pour qu'un homme puisse la transporter dans un pays de fous tout en lui foutant des grelots dans la tête, hein ! Calypso tourna la tête de droite à gauche et se rendit compte qu'elle n'était pas seule. Tant mieux ! Peut-être que certains d'entre sauraient où ils se trouvaient ? Étrangement, la perspective que ce soit un kidnapping collectif plutôt qu'un kidnapping individuel rassura Calypso : ce Père Noël n'était pas capable de transporter autant de personne à la fois sur son foutu traîneau, si ?

« Quelqu'un sait ce qui se passe ? »

Calypso, en attendant qu'ils répondent, jeta un œil à sa tenue et se rendit compte qu'elle portait son pyjama en soie noire ainsi que son gros peignoir chaud et doux. Bon. Au moins elle était équipée pour le grand froid ! Et visiblement, tout le monde n'avait pas eu cette chance...

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #cc3333

« Vous m'impressionnez en fait … car dans votre humanité à souffrir du passé, votre inhumanité à tuer et à diriger un lieu à présent vous rend simplement fascinante. Retenir des larmes, brider la tristesse pour la cacher en public alors que je sais au fond qu'il existe des bras où vous aimez vous reposer … ma chère ; vous êtes une vraie Reine. Et voyez je ne serai jamais un roi ...»
Jason Lecter
© chaussette


Jason et Calypso jouant aux échecs:
 


Calypso version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org
Volley
avatar
Abdonie D. Williams
Informations
AVATAR : SunnySanki - Deviantart

ANNÉE D'ÉTUDE : 2e (redoublante)

DC : Tempest

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Je ne suis pas stupide, je suis éveillée. J'ai compris quelle corruption naissait à Weins, quelle pourriture gangrène les esprits. Mais je dois me cacher, je dois celer toute cette conscience aiguë qu'il y a dans mon crâne qui m'a valu d'être dégradée chez les Plombs. Je suis parmi eux parce que je sais. Je sais comment nous sommes manipulés, je sais que vous êtes tous des pantins s'agitant en vain.

Heureusement, j'ai un guide qui m'aide à traverser cette épreuve de masques. Curcia, donnez moi la force de ne pas céder à l'oppression. Donnez moi la force d'être libre.
CRÉDITS : Ehawee

MESSAGES : 54

Date d'inscription : 31/10/2015

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 18 ans
CAMP: Contre le Gouvernement
JE SUIS: un cas désespéré, le lavage de cerveau ne m'a pas encore eu


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Jeu 31 Déc - 14:48

C'était une bien belle nuit que celle de noël. La jeune Abdonie se souvenait avec émotion des fêtes de famille, des cadeaux au pied du sapin et des grandes décorations somptueuses dans cette ville de New York où il faisait si bon vivre… Bon vivre ! Ha ! Quelle blague ! Bon vivre, dans une dictature ! Soudainement, les fêtes de fin d'année lui paraissaient bien moins joyeuses ! La jeune Plomb se laissa glisser sur la chaise de son bureau, bien moins contente, tout à coup. Mais elle savait ce qu'il fallait faire pour se remonter le moral. Abdonie sortit son téléphone portable de sa poche, l'éteignit, et le posa sur son bureau.

Aussitôt, l'écran s'éclaira, afficha « Curcia » comme interlocutrice, et la Plomb décrocha le téléphone, toute heureuse d'avoir son amie au bout du fil.

« Bonsoir Abdonie ! Joyeux Noël ! Fit la voix enjouée de la femme avec qui elle parlait quotidiennement, désormais.
- Merci ! A vous aussi, Curcia ! Comment allez-vous ?
- Bien, très bien, je fais un petit voyage dans le grand Nord. Et toi ?
- Eh bien, pas fort, je donnerais n'importe quoi pour être à l'autre bout du monde. Passer Noël dans une dictature, ça craint, quoi ! En plus, tout le monde est heureux, joyeux, monde des bisounours, tout ça !
- Eh bien ! Vous semblez effectivement avoir besoin de vacances, vous ! Que diriez-vous de vous détendre un peu ? Il faut positiver ! Vous êtes certes sous un régime totalitaire, mais n'êtes vous pas plus « éveillée » que tous ces gens qui sont bêtement ravis des fêtes de fin d'année ? Cela n'est pas facile, bien sur, mais au moins n'êtes vous pas aveugle !
- Oui… oui, c'est sur. »

La jeune fille était peu convaincue. Parfois, elle regrettait cet aveuglement insouciant. Parfois, seulement.

« Pourquoi ne pas venir me rejoindre dans le Nord ?
- Vous êtes sérieuse ? Comment pourrais-je faire cela ? Je ne suis pas exactement certaine qu'on me laisse voyager, comme ça, et quitter New-York !
- Eh bien, la transe ! Des chamanes parviennent à se mettre dans des états seconds et à voyager de la sorte, essayons ! Préparez-vous, et prenez un manteau chaud, vous risquez d'avoir froid ! »

N'en croyant pas ses oreilles, Abdonie s'exécuta. Même si elle était plus que dubitative, elle avait appris, depuis qu'elle la connaissait, que Curcia était une femme d'une redoutable efficacité. Et, ancienne scientifique pour le compte du gouvernement, elle avait sans nul doute découvert nombre de choses qui paraissaient impossibles et ne l'étaient peut-être pas ! Si cela se trouvait, Abdonie était peut-être en passe de réaliser un tour de force classé « secret défense » par le gouvernement, elle re-colla le téléphone à son oreille.

« Je suis prête !
- Bien, installez-vous confortablement, et fermez les yeux ! »

Abdonie s'étendit sur son lit, chaussures aux pieds, chaudement vêtue, comme pour sortir, et laissa le téléphone tout proche de son oreille afin d'entendre les instructions de Curcia.

« Bien, à présent, détendez-vous. Vous avez les muscles noués, j'en suis certaine, il ne faut pas vous stresser comme cela, ce n'est pas bon pour votre santé.
- Ben c'est un peu anxiogène, l'Académie, quand même !
- Certes, mais respirez profondément, vous voilà bientôt en vacances ! Fermez les yeux, sentez le souffle d'air froid sur votre visage, la neige qui crisse sous votre pas. »

La voix de Curcia s'était faite lointaine. Et soudainement, la douce pression du matelas dans le dos de la jeune fille cessa d'être. Il n'y avait plus rien. Plus rien d'autre que la neige sous son pas et les grands arbres autour d'elle. Abdonie regarda autour d'elle, effrayée. Elle était dans une vaste forêt aux arbres dénudés par l'hiver, dans sa paume, il y avait son téléphone. Elle le porta à son oreille.

« Curcia ?
- Ah ! Abdonie ! Désolée, j'ai raté mes calculs. Vous n'êtes pas exactement dans mon lieu de villégiature.
- Je me doutais bien que vous ne viviez pas en forêt !
- Écoutez, rien de compliqué. Poursuivez droit devant vous, et sortez de la forêt, vous tomberez dans une vaste plaine glacée, et il y aura une montagne devant vous. Allez-y, je loge chez un ami, tout en haut de ce sommet.
- ça fait un bout, mais je ne vais pas me plaindre. Au moins, ici, il n'y a pas d'académie Weins qui tienne ! 
- A ce propos… »

La voix de Curcia fut coupée par une sonorité familière. Abdonie avait entrepris de marcher droit devant elle, et elle venait de tomber sur un petit groupe de gens, disparates, mais tristement reconnaissable ! Calypso Storm se tenait devant elle, de dos, et venait de demander à l'assemblée où ils étaient et si quelqu'un savait ce qu'il se passait. La jeune Plomb chuchota furieusement au téléphone à l'attention de Curcia :

« Putain, mais qu'est-ce qu'elle fout là, cette morue ?
- Invitée de mon hôte. Il fait chaque année de petite réjouissances hivernales. Vous connaissez Hunger Games? Même principe... Mais elle va dans la même direction de vous. Peut-être devriez-vous l'accompagner ?
- Vous rigolez ? Plutôt lui péter les genoux !
- Allons, allons ! Ce sera une excellente occasion pour vous de vous réconcilier.
- Mais il n'en est pas question !
- Au moins, servez-lui de guide !
- Mais plutôt crever !
- Et l'esprit de Noël, alors ?
- … Mouais. Admettons. »

En boudant, Abdonie raccrocha le téléphone, et sortit d'entre les arbres pour venir se placer juste derrière la capitaine des Cheerlanders.

« Tu es au Pôle Nord, la princesse, et j'étais tranquillou en vacances avant de t'y croiser! »

Le ton était aussi glacial que le vent d'hiver. Ici, il n'y avait aucune Académie Weins qui tînt ! Elle était en vacances, et il était hors de question que l'autre emmerdeuse lui foute en l'air sa période de repos !

Voir le profil de l'utilisateur http://qui-mist-en-roman.weebly.com/
Calypso
avatar
Calypso R. Storm
Informations
AVATAR : Lindsay Ellingson

ANNÉE D'ÉTUDE : 5ème année

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Sachez mes chers que vous vous trouvez face à la Reine de l'Académie. Reine que vous devrez acclamer, admirer parce que j'ai été élue par tout le monde comme étant la plus belle de cette fichue Académie. Mais ne vous réjouissez pas : beauté ne veut pas dire stupidité...
Ça fait six ans que je suis réélue, et je compte bien continuer jusqu'à mon départ.
Je suis également la Dirigeante en chef du Quartier Nord et je peux vous faire décapiter d'un simple claquement de doigt. Je suis également une prostituée de luxe et mes clients me sont entièrement dévoués alors dis un seul truc de travers sur moi et j't'envois en prison jusqu'à la fin de ta vie !

Allez sans rancune : je suis magnifique et intelligente, t'es rien face à moi !


CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 1897

Date d'inscription : 05/05/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 22 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un incertain, je peux basculer d'un côté comme de l'autre


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Mer 20 Jan - 0:55

« Tu es au Pôle Nord, la princesse, et j'étais tranquillou en vacances avant de t'y croiser! »

Oh mais quelle répugnante voix que voilà ! Si dégoulinante de stupidité et si consternante d'animosité à la fois. Ha... Une telle voix ne pouvait appartenir qu'à une seule personne : Abdonie Débilos Williams. Calypso se composa un sourire en se retournant face à l'immonde bestiole. Toujours avec son fichu téléphone à la main... Cette fille avait décidément un problème avec la technologie. Nul doute que c'était typiquement le genre de personne à se jeter sur son portable dès qu'il était déchargé... Calypso, dans sa grande intelligence inconsciente, ne pouvait évidemment pas se rendre compte qu'elle n'avait jamais été aussi près de la vérité concernant Abdonie. Cela dit, même si elle l'avait su...

« Abdonie... Quel coup du destin déprimant... On doit déjà se supporter à Weins et il faut maintenant qu'on se supporte au... Pôle Nord ? » Calypso fronça les sourcils, accusatrice « Si c'était ton idée de droguer tout le monde, t'aurais au moins pu m'éviter : franchement moins on se voit, mieux on se porte, non ? »

Abdonie et Calypso. Calypso et Abdonie. Quel charmant duo que voilà. Presque aussi sympathique que le Calypso-Jin. Sauf que ce dernier cachait très bien son jeu là où celui avec Abdonie était clair comme de l'eau de roche. Avec plus de roche que d'eau, dans leur cas.

« Effectivement ça ressemble bien à ton type de destination pour les vacances... Vraiment pas mon genre. »

Calypso haussa les épaules et se désintéressa de la chose. Si ça plaisait à Abdonie de se trimballer dans une forêt enneigée alors qu'elle pourrait être au chaud dans son lit, fort bien. Mais qu'elle ait osé embarquer Calypso dans son voyage ? C'était déplacé ! Et ça ne collait pas du tout au personnage. Les deux filles ne s'appréciaient pas. Calypso avait toujours vu Abdonie comme une lâche et cette dernière avait visiblement très mal vécu son départ des cheerleaders. Calypso n'avait jamais vraiment compris la raison exacte de la haine qu'avait la naine à son égard mais bon... détester la Reine était, semble-t-il, à la mode en cette fin d'année. Boarf. Si ça pouvait les empêcher de se rendre compte de leur stupidité et de leur manque total d'intérêt, fort bien. De toute façon cela n'allait rien changer à l'attitude de la blonde envers ces moins-que-rien. Qu'ils respirent le même air qu'elle la faisait déjà suffisamment chier, elle n'allait pas en plus se préoccuper de leurs ressentiments, allons ! Elle avait d'autres chats à fouetter. Enfin des Pères Noël vicieux, dans le cas présent.

« Bon je suppose qu'on va devoir partir du principe que tout ce qu'a raconté le vieux pervers est vrai. Génial. J'avais vraiment envie de me retrouver à faire une randonnée forcée dans le trou du cul du monde avec un ramassis d'inconnus. Gé-nial. »

Bien décidée à ne pas rester éternellement sur place et prenant au sérieux la menace du vieux croûton, Calypso se mit à chercher des indices. S'arrêta et se retourna vers les autres étudiants et citoyens, immobiles comme hébétés. Bon merde, on allait pas y passer la nuit !

« Bon vous vous bougez un peu ou alors vous avez envie de passer Noël ici ? »

Cela agit comme un déclic et les gens se mirent à chercher un indice leur permettant de rejoindre le point P en faisant un pied de nez aux autres groupes. En parlant d'autres groupes... Calypso se mit à penser à Allegra et lui envoya une grosse dose de bonnes ondes en espérant qu'elle ne soit pas dans le même cas qu'elle. Mais en le faisant, elle se rendit compte qu'elle avait un mauvais pressentiment. Eh bah... Au moins elles auraient de quoi discuter lorsqu'elle aurait réussi à sortir de ce rêve nul. Bordel ! Tant qu'à être transportée à l'autre bout de la planète, l'autre pervers aurait au moins pu la transporter aux Bahamas ou à la Réunion. Pourquoi sur ce foutu bout de banquise ? Merde ! Il n'y avait que Abdonie pour bien aimer ce genre d'endroit !

« Bon le panneau dit qu'il faut aller vers là. Réveillez ceux qui sont encore endormi et on se met en route. Ça me fait chier mais on va respecter les règles : on ne laisse personne derrière. »

Car oui, Calypso était une chef. Et une bonne. Elle était parfaitement capable de prendre les rênes d'une mission et de l'accomplir à bien. Il fallait juste éviter de lui mettre des bâtons dans les roues. Ou de l'énerver... Et d'ailleurs, pourquoi il la fixait ce mec là-bas ? Il avait un problème avec son peignoir ?

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #cc3333

« Vous m'impressionnez en fait … car dans votre humanité à souffrir du passé, votre inhumanité à tuer et à diriger un lieu à présent vous rend simplement fascinante. Retenir des larmes, brider la tristesse pour la cacher en public alors que je sais au fond qu'il existe des bras où vous aimez vous reposer … ma chère ; vous êtes une vraie Reine. Et voyez je ne serai jamais un roi ...»
Jason Lecter
© chaussette


Jason et Calypso jouant aux échecs:
 


Calypso version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org
Clandestins
avatar
Ezéchiel Stone
Informations
AVATAR : Paul Bettany

DC : Caleb Reed

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : La marche des vertueux est semée d’obstacles qui sont les entreprises égoïstes que fait sans fin, surgir l’œuvre du malin. Béni soit-il l’homme de bonne volonté qui, au nom de la charité se fait le berger des faibles qu’il guide dans la vallée d’ombre de la mort et des larmes, car il est le gardien de son frère et la providence des enfants égarés. J’abattrai alors le bras d’une terrible colère, d’une vengeance furieuse et effrayante sur les hordes impies qui pourchassent et réduisent à néant les brebis de Dieu. Et tu connaîtras pourquoi mon nom est l’éternel quand sur toi, s’abattra la vengeance du Tout-Puissant !

Ézéchiel 25, verset 10.
MESSAGES : 45

Date d'inscription : 03/09/2013


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Jeu 28 Jan - 8:15

Zeke avait passé la journée à collecter des denrées en tout genre : nourriture, vêtements, livres, et globalement tout ce dont souhaitaient se débarrasser le voisinage, des trucs et des bidules parfois improbables, de petits trésors aussi, de l'utilitaire pas si nécessaire. Quelqu'un en aurait toujours besoin, c'était la règle en ce bas monde, et il récupérait de ci de là ce qu'il pouvait, afin de le distribuer à ceux dans le besoin. Et ils étaient nombreux à venir quémander, encore plus à ne pas oser, par fierté, ou honte, ou parce que la dégaine du prêtre intimidait, souvent. Mais l'homme d'église ne s'en formalisait pas, il rassemblait ses trouvailles et ses dons non distribués devant l'église, sur les marches du parvis, et rentrait silencieusement sans se retourner. Quelques minutes après, tout avait disparu, et servait déjà à d'autres pauvres âmes. Ce soir là, il rentra plus tard de sa tournée, son sac bien rempli, et avait pris garde de dissuader les maraudeurs de venir fureter trop près, il rentra se mettre au chaud et savourer une soupe bien méritée. A peine eût il terminé sa maigre pitance qu'il se sentit somnoler, il en oublia sa prière et sombra quasi instantanément sur sa couche, endormi, du sommeil du juste.

"Ézéchiel, Ézéchiel, réveille toi...bouh qu'il est moche. Dites, on doit vraiment le réveiller, parce qu'il a une tête à faire peur aux enf...". La dernière chose à traverser l'esprit du lutin fut son arrête nasale proéminente, promptement enfoncée par un coup de rangers bien balancé. Le curé continua à lui marteler la tronche de sa semelle crantée quand il entendit un petit couinement horrifié. Avec un bruit de succion dégueulasse, il extirpa sa chaussure militaire d'excellente facture du crâne en bouillie de ce qui semblait être un diablotin, qu'on avait affublé d'un ridicule costume vert, maintenant teinté de vermillon. Du pied gauche, excellent...Il en vit un second, et dégaina son 44 en récitant un "notre Père" en ré mineur. Il approcha le canon de l'arme et le posa sur le front de la créature pathétique, le toisant d'un regard fanatique. "Tu saluera ton maître pour moi, suppôt démoniaque" Il sentit alors une étrange odeur de caramel chaud flotter dans l'air, et remarqua qu'entre deux tremblements d'effroi, le gobelin terrifié avait trempé ses chausses.
"pi...pi...pi...pi"
"Je vois bien que tu t'es pissé dessus, mais ça ne te sauvera pas. Vas pourrir en enfer"
"pitiéééééééééééé.....on...on...de...vait juuuuste vous ré...vous...ré...vous réveiller
"arrête de bégayer, ou je te soigne, comme ton acolyte. Tu as demandé pitié cependant, et ça m'intrigue, ce n'est pas là le comportement habituel d'un sbire de Satan. Parles, et peut être que je ferai preuve de clémence"
"Mon maître, le père Noël....il veut vous rencontrer, on devait juste vous inviter, et vous avez tué mon copain Puff....ouiiiiiiiinnnnnnnnnn"

Devant une telle révélation, Zeke ne pouvait réagir que de la seule façon appropriée qui soit. Il posa une main sur l'épaule de la créature, et lui enfonça le canon encore chaud de son arme dans une narine.

"Il n'y a qu'un seul sauveur qui distribue la joie et les présents, et c'est notre seigneur Jesus. Blasphème encore une fois et je te le ferai regretter. Maintenant, tu vas m'accompagner vers ton maître infernal, que je lui règle son affaire."

Le lutin n'eut pas loisir de protester, il fut modérément tabassé puis enfourné cul par dessus tête dans un sac, que le curé jeta négligemment sur son épaule, avant de se rendre compte qu'il n'était pas seul...

Voir le profil de l'utilisateur
Directeur Weins
avatar
Les bruits de pas
Informations
AVATAR : Inconnu

DC : Aucun

CRÉDITS : Mad Hattress

MESSAGES : 436

Date d'inscription : 03/04/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: Tu ne sauras pas.
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: dans le personnel et ces gosses me tapent méchamment sur le système


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Jeu 28 Jan - 11:36


Animation spéciale n°2

Équipe n° 1 aka les Hermines Royales.


La plupart des "invités" s'étaient réveillés et, sur ordre de Calypso, avaient secoué les quelques irréductibles qui dormaient encore. La neige tombait mollement et seule une minorité semblait équipée pour affronter le grand froid. Alors que personne ne s'y attendait, un groupe de petits bonhommes vert firent leur apparition, portant de gros sacs en toile sur leurs dos. Les réactions furent, bien entendues, variées mais lorsqu'il devint évident que les lutins ne voulaient pas de mal aux new-yorkais (il n'y avait qu'à voir leurs vêtements...), chacun se calma. Les lutins ouvrirent leurs gros sacs et offrirent différents manteaux, des chaussures et plusieurs sacs avec de quoi boire et manger. Ils étaient en train de chercher à comprendre pourquoi il restait un panier à repas lorsque des cris retentirent. En quelques minutes, un individu louche avait tué un pauvre lutin et enfermé le second dans un sac. Il y eut un gros moment de flottement pendant lequel chacun tenta d'assimiler ce qu'il venait de se passer puis les lutins restant partirent en hurlant, laissant les new-yorkais avec l'individu dangereux. Une fois les lutins hors de vue, la voix du Père Noël retentit dans tous les esprits, plus sévère que lorsqu'il leur avait parlé la première fois:

« Vous avez osé vous en prendre aux lutins ? C'est honteux ! Si vous laissez ce lutin repartir tranquillement, je passerai l'éponge mais sinon... Eh bien disons que je ne vais pas vous aider comme j'ai aidé les autres équipes... Mettez-vous en route, le temps passe et à ce rythme-là, vous allez rester bloquer ici. »

Qu'est-ce qu'on dit à ce cher Père Noël ?


---------------------------------------------------------------------------
« Vous savez qui je suis mais vous ignorez ce que je suis... »

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org
Volley
avatar
Abdonie D. Williams
Informations
AVATAR : SunnySanki - Deviantart

ANNÉE D'ÉTUDE : 2e (redoublante)

DC : Tempest

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Je ne suis pas stupide, je suis éveillée. J'ai compris quelle corruption naissait à Weins, quelle pourriture gangrène les esprits. Mais je dois me cacher, je dois celer toute cette conscience aiguë qu'il y a dans mon crâne qui m'a valu d'être dégradée chez les Plombs. Je suis parmi eux parce que je sais. Je sais comment nous sommes manipulés, je sais que vous êtes tous des pantins s'agitant en vain.

Heureusement, j'ai un guide qui m'aide à traverser cette épreuve de masques. Curcia, donnez moi la force de ne pas céder à l'oppression. Donnez moi la force d'être libre.
CRÉDITS : Ehawee

MESSAGES : 54

Date d'inscription : 31/10/2015

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 18 ans
CAMP: Contre le Gouvernement
JE SUIS: un cas désespéré, le lavage de cerveau ne m'a pas encore eu


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Jeu 28 Jan - 15:24

Abdonie boudait intérieurement, en constatant que la princesse Storm était bel et bien là, et avec toute sa morgue habituelle, en prime ! La jeune Plomb avait très envie de s'exclamer un truc du genre « monde de merde ! » en ponctuant le tout de deux-trois jurons bien sentis à l'endroit de la Reine de Weins. Elle leva néanmoins les yeux au ciel en entendant la voix âcre de la demoiselle.

«  Abdonie... Quel coup du destin déprimant... On doit déjà se supporter à Weins et il faut maintenant qu'on se supporte au... Pôle Nord ? » Calypso fronça les sourcils, accusatrice «  Si c'était ton idée de droguer tout le monde, t'aurais au moins pu m'éviter : franchement moins on se voit, mieux on se porte, non ? »

Sans blague…

«  Effectivement ça ressemble bien à ton type de destination pour les vacances... Vraiment pas mon genre. »

Abdonie ne parvenait plus à refréner un éclat de rire dont les accents aigus semblaient confiner à la folie. La jeune fille n'en était pas loin, à vrai dire, et même si son rire était nerveux, il avait un écho dissonant qui n'échappait à aucun observateur attentif.

« Tu te doutes bien que si j'avais voulu te droguer,  je me serais arrangée pour que tu ne te réveilles jamais ! Pas après ce que tu m'as fait »

La petite rousse s'était approchée, et toisait désormais d'un air mauvais Calypso Storm. Mais son téléphone sonna. Pour elle seule, naturellement, la batterie était restée à Weins. Elle le porta à son oreille.

« Allons ma petite Abdonie, qu'avait-on dit à propos de Calypso Storm ?
- Mais, vous voyez bien comment elle me traite ! C'est une connasse ! Faut la faire enfermer ! Ou mieux, engager un tueur à gages !
- Pas de « mais » qui tienne ! A défaut de vous réconcilier vous pourriez au moins essayer de cohabiter !
- Cohabiter avec cette harpie, vous vous foutez de ma gueule ? Et pourquoi pas monsieur lapin au pays des bisou... »

Avant que la jeune fille n'ait pu achever sa phrase sous l'oeil circonspect d'une personne toute proche, elle entendit un boucan non loin de là. Un curé était en train de tabasser une petite chose qui semblait être un lutin. Un curé armé qui plus était. Aussitôt, Abdonie se mit à trembler : à tous les coups, ce devait être un envoyé de Gordon qui recherchait Curcia ! Elle avait manqué de prudence en l'appelant ici ! Et son amie devait être prévenue.

« Ils sont là, chuchota-t-elle furieusement,  je ne peux pas les amener jusqu'à vous.
- Mais de quoi parlez-vous, Abdonie?
- Ils. Ceux qui vous cherchent ! Il faut que je fasse diversion ! Pas questions que nous atteignons notre but ! »

La jeune fille avait bien remarqué que la capture du lutin n'avait pas enchanté les sbires du Père Noël, et ce prêtre armé était sans doute un envoyé de Gordon. Il fallait donc faire diversion ! Ses années au sein des Cheerleaders lui avaient au moins enseigné l'endurance. Elle rangea le téléphone portable dans sa poche, et bondit. En quelques pas, elle fut à côté du prêtre, et tapa là où ça faisait mal : du côté du fanatisme. Abdonie était d'ordinaire une assez piètre menteuse, mais la frayeur qu'elle ressentait à l'idée que Curcia soit capturée par le gouvernement rendaient ses tremblements et ses suppliques tout à fait convaincantes :
« Mon père, il faut que vous fassiez quelque chose ! On va tous mourir si on atteint cette maisonnée, c'est le diable ! C'EST LE DIABLE, ON EST EN ENFER ! »

Sa panique était authentique… le prêtre n'avait juste aucun moyen de savoir que ce n'était pas l'enfer, mais ce qui pourrait arriver à Curcia qui demeurait chez le Père Noël s'ils arrivaient à la maisonnée qui l'inquiétait. En quelques secondes, sa résolution avait été prise : elle ferait tout pour que cet effrayant personnage armé n'arrive jamais aux abords de la maison du Père Noël !


Voir le profil de l'utilisateur http://qui-mist-en-roman.weebly.com/
Samson
avatar
Samson H. Hugher
Informations
AVATAR : Peter Facinelli

DC : Calypso Storm (à privilégier pour les MPs), Nine Werthem, James Miller et Harmony Chanteloup

DISPONIBILITÉ RP :
  • Indisponible


COMMENTAIRES : Je suis le policier le plus sexy de tout New-York ! Comment ça vous ne me croyez pas ?! J'vous le permet pas ! Tiens... pour la peine tu vas allez faire un séjour anticipé en prison, hein ! Non mais oh ! On ne critique pas la loi et JE représente la loi !

Faudrait que vous m'expliquiez un truc : pourquoi toutes les filles qui passent devant moi ne se retourne pas sur mon passage ? J'suis pourtant super sexy comme mec, bien plus que n'importe quel humain normal ! Non ?! QUOI ?! Tu oses dire que j'suis moche ?! Allez hop ! Prison toi aussi ! Le prochain qui ricane...
Qui ?! Qui vient de ricaner ?!
CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 70

Date d'inscription : 09/07/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 44 ans
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: un(e) new-yorkais(e) aux habitudes plus ou moins douteuses


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Mer 3 Fév - 13:36

C'était un rêve. Un rêve génial. Un rêve tel qu'un fantasme paraissait minable à côté. Un rêve d'une pureté et d'une élégance folle... Un rêve avec Calypso Storm en peignoir. Bordel de merde. Même en y pensant très fort avant de s'endormir, Samson n'aurait pas pu espérer ne serait-ce que voir Calypso dans ses rêves. Mademoiselle Storm savait se faire attendre et ça faisait un bon moment maintenant que Samson l'attendait. Mais il avait prit le bon ticket puisqu'elle était là, devant lui, en peignoir. Bon elle n'était pas nue dessous : elle portait un pyjama mais ce n'était qu'une question de temps avant qu'il ne le lui enlève, huhuhu. Samson jeta un regard rapide à sa tenue et se rendit compte qu'il était en pantalon de pyjama bleu. Sans rien d'autre. Fort bien : ça irait encore plus vite dans le déshabillage !
Bon par contre, il commençait à avoir un peu froid. Pourquoi donc ? Hum... Samson regarda autour de lui pour la première fois depuis qu'il s'était mit debout et se rendit compte qu'ils n'étaient pas seuls et qu'autour du couple de la soirée (beh si ! Calypso allait forcément tomber amoureuse de lui puisque c'était un rêve !) il y avait plein de gens. Qu'il ne connaissait pas. Fort bien. C'était sans doute fait pour partir en orgie ! Gé-nial ! Et puis le froid ne l'atteindrait pas longtemps : son corps commençait déjà à se réchauffer en pensant à ce qu'il allait faire avec Calypso. Samson gonfla le torse, renifla discrètement sous ses aisselles (rien à signaler !) et fit un pas en avant. Il n'en fit pas d'autre car une fillette rousse venait d'interpeler Calypso. Visiblement elles se connaissaient mais Samson, d'où il était, n'avait pas l'impression qu'elles s'appréciaient. Fort bien, de toute façon il ne comptait pas partager Calypso pour un plan à trois ! Calypso dit quelque chose à propos de l'entraide (orgie ?) que Samson ne comprit pas et elle se mit à le fixer. Oh... Oh lala.. Qu'est-ce qu'elle était sexy ! Et puis si elle le regardait comme ça, ça ne pouvait dire qu'une chose : elle était prête. Prête à accueillir le Grand Samson. Prête à l'embrasser, le toucher. Elle était enfin prête à embrasser sa perfection ! Hallelujah ! Samson, qui avait entretemps encore gonflé son torse, au point de manquer de s'étouffer, fit un pas en avant. Mais pas un autre. Au même moment des bruits de lutte retentir et Samson tourna la tête vers un prêtre complètement barge en train de mettre un lutin dans un sac. Un lutin. Dans un sac. C'est à ce moment là que Samson commença à se rendre vraiment compte que quelque chose clochait.

« Mais... Qu'est-ce que... »

Il avait lâché ça dans sa barbe, qu'il n'avait pas, et alors que la rousse se jetait en hurlant sur le prêtre (sale groupie ! Il n'était même pas beau ce mec !), Samson se posa des questions. Enfin. Bon, où était-il déjà ? Dans une forêt avec de la neige partout. Pourquoi ? Aucune idée. Avec qui ? Calypso Storm. Et qui d'autres ? Des moches. Qu'allait-il faire ? Se taper Calypso ! Quoique vu l’énergumène blanchâtre là-bas, il serait capable de s'opposer à l'union de Calypso et Samson juste parce qu'ils étaient pas mariés. Ou peut-être que...

« Vous êtes un strip-teaseur ? »

Il était trop bizarre pour être prêtre et Samson ne voyait pas d'autres options. Il était moche mais peut-être qu'il était musclé sous son habit de prêtre ? En tout cas il était bizarre. Et il n'y avait pas que ça d'ailleurs... Tout autour d'eux il y avait des lutins avec des gros sacs et le plus proche de Samson lâcha le sien et parti en hurlant. Mais où était-il donc tombé ? Samson se baissa pour ramasser le gros sac, en sorti un énorme manteau bien chaud ainsi qu'un sac à dos avec de quoi manger. Mais pas de préservatif, zut.

« Ha bah enfin j'arrive à vous joindre ! Ça fait depuis tout à l'heure que j'essaye de vous transmettre un message mais vous n'écoutiez pas ! »
« Vous êtes qui ? Et pourquoi vous parlez dans ma tête ? » se demanda Samson, intérieurement. Heureusement sinon on l'aurait prit pour un fou au même titre que le strip-teaseur !
« Je suis le Père Noël. C'est moi qui vous ai amené ici, au pays de Noëlilalouly ! Vous... »
« C'est grâce à vous que je suis ici ? Oh merci ! Merci merci merciiiii ! »
« Eh ? Vous êtes bien le premier à me remercier... »
« Je suis tellement heureux d'être là ! » et de pouvoir mater Calypso.
« Vous savez quoi ? Je vous aime bien vous ! Dépêchez-vous de me rejoindre, on va bien se marrer ! Je vais vous laisser des indices pour me rejoindre mais c'est bien parce que c'est vous ! A tout de suite, ho ho ho ! »

La voix s'arrêta et des grelots prirent la suite avant de disparaître eux aussi. Samson ouvrit grand les yeux, fixa Calypso et s'avança vers elle (rien à battre de ce que la rousse racontait là-bas !). Il n'allait pas rester aussi loin d'elle alors qu'il était sexy et elle prête ! Arrivée juste en face d'elle, il lui sourit et dit :

« Salut beauté ! Je viens de parler avec le Père Noël et il m'a dit vers où aller. Suivez-moi ! »

Et il se pencha vers elle pour l'embrasser. Il pouvait presque sentir le goût sucré de ses lèvres... Presque.

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #ff6699

« Plus beau et efficace que moi, ça n'existe pas allons ! Je suis policier, je n'arrête pas d'être gradé et j'ai une réputation de tombeur ! … Comment ça c'était pas tombeur dans ce sens-là ? »
©️ chaussette


Samson version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://Weins-Academie.forumgratuit.org
Directeur Weins
avatar
Les bruits de pas
Informations
AVATAR : Inconnu

DC : Aucun

CRÉDITS : Mad Hattress

MESSAGES : 436

Date d'inscription : 03/04/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: Tu ne sauras pas.
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: dans le personnel et ces gosses me tapent méchamment sur le système


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Mer 3 Fév - 13:43


Animation spéciale n°2

Équipe n° 1 aka les Hermines Royales.



Surgissant de nul part, une vache blanche apparait au milieu de la clairière. Elle fixe Samson puis se met en route.

Faut-il la suivre ? hihi



---------------------------------------------------------------------------
« Vous savez qui je suis mais vous ignorez ce que je suis... »

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org
Calypso
avatar
Calypso R. Storm
Informations
AVATAR : Lindsay Ellingson

ANNÉE D'ÉTUDE : 5ème année

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Sachez mes chers que vous vous trouvez face à la Reine de l'Académie. Reine que vous devrez acclamer, admirer parce que j'ai été élue par tout le monde comme étant la plus belle de cette fichue Académie. Mais ne vous réjouissez pas : beauté ne veut pas dire stupidité...
Ça fait six ans que je suis réélue, et je compte bien continuer jusqu'à mon départ.
Je suis également la Dirigeante en chef du Quartier Nord et je peux vous faire décapiter d'un simple claquement de doigt. Je suis également une prostituée de luxe et mes clients me sont entièrement dévoués alors dis un seul truc de travers sur moi et j't'envois en prison jusqu'à la fin de ta vie !

Allez sans rancune : je suis magnifique et intelligente, t'es rien face à moi !


CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 1897

Date d'inscription : 05/05/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 22 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un incertain, je peux basculer d'un côté comme de l'autre


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Mer 3 Fév - 14:48

Oh mais qu'elle se taise la rousse folle, là... Pourquoi est-ce qu'elle se mettait à rire comme une débile mentale, franchement ? Calypso avait déjà subit le rire de Jason, elle n'avait pas besoin d'ajouter celui de Abdonie dans sa liste ! Qu'elle aille rire en tournant autour des arbres et qu'elle la laisse tranquille, merde ! Calypso leva les yeux au ciel, manqua de se prendre un flocon dans l’œil et soupira. C'est bon ? Elle avait fini de jouer l'attardée ?

« Tu te doutes bien que si j'avais voulu te droguer, je me serais arrangée pour que tu ne te réveilles jamais ! Pas après ce que tu m'as fait ! »

Eh bien non. Merde. Pourquoi fallait-il toujours qu'elle ramène tout à elle, cette petite écervelée franchement ? C'était le boulot de Calypso ça, pas le sien ! Comme si l'action d'une misérable patate rousse aurait pu empêcher Calypso de se réveiller... Ridicule. Calypso habitait dans le Nord, elle (coucou les passes-droits liés au statut de Reine !), alors combien même Abdonie aurait réussi à la droguer, un Nordique l'aurait sauvée. Contrairement à Abdonie, beaucoup de personnes comptaient sur Calypso et l'appréciait. On ne pouvait pas en dire autant de cette naine rousse. Pfff !

« Contrairement à toi, j'ai une étique professionnelle et je ne garde pas dans mon équipe les inutiles. Tu ne tenais pas le rythme eh bien au revoir. Arrête d'accuser les autres de ta propre faiblesse, merci. »

Non mais franchement ! Elle allait la faire chier encore longtemps avec cette histoire ? Calypso avait effectivement foutu Abdonie à la porte des cheerleaders mais c'était parfaitement logique ! Abdonie n'arrivait pas à suivre le rythme et elle portait préjudice à toute l'équipe. Calypso avait une réputation à tenir et la première place sur le podium à conserver. Ce n'était déjà pas très simple compte tenu de l'envie urgente des footballeurs de se retrouver en première place alors si en plus une cheerleader foutait des bâtons dans les roues de sa propre équipe... Non. Abdonie n'avait plus sa place dans l'équipe et puis voilà ! Mais cette gamine avait un tel égo sur-dimensionné qu'elle continuait de penser qu'elle avait sa place et que Calypso l'avait virée juste parce qu'elle l'aimait pas. Ridicule. Il y avait plein de cheerleaders que Calypso n'aimait pas, genre Noémie..., mais elle les gardait dans l'équipe car elles étaient douées. Point. Mais Abdonie commençait vraiment à lui courir sur le haricot à force de se comporter comme une princesse. Bordel qu'elle apprenne l'étiquette : elle avait une Reine en face d'elle !
Et puis Abdonie se mit à craquer. Complètement. Elle se saisit de son téléphone et commença à chuchoter alors que l'appareil n'était pas allumé (Calypso avait l’œil pour regarder les portables et celui-là n'avait pas de batterie... Alors oui on était à Noëlilalouly mais fallait pas non plus pousser mémé dans les orties, hein...), qu'il n'y avait pas de réseau (comment il aurait pu y en avoir dans un pays avec un nom aussi nul ?) et surtout qu'il n'y avait pas de voix au bout du fil. Calypso avait l'ouïe fine, surtout lorsqu'il s'agissait d'informations la concernant et là elle n'entendait rien. Dingue. Cette rousse était complètement barge et Calypso avait bien fait de la foutre dehors. Elle devrait peut-être songer à en parler au psychiatre de l'Académie ? Non parce que bon, une nana qui parle à un téléphone sans batterie, il en fallait pas vraiment plus pour aller en asile. Tsss...
Calypso se désintéressa immédiatement de Abdonie, qui jurait d'ailleurs comme un putois, pour se concentrer sur l'arrivée d'une horde de lutin. De petits trucs vert et joyeux avec de gros sacs. Nan mais qu'est-ce qu'on lui avait fait prendre franchement ? Et l'autre barge là-bas qui continuait de la regarder fixement, empêchant Calypso de détourner les yeux de son gros torse poilu et répugnant. Bordel elle en avait vu des torses mais celui-ci atteignait les plus haut niveaux de dégueulasserie. Eurk... Calypso s'éloigna de Abdonie pour se rapprocher d'un lutin qui lui refila deux énormes sacs. Il voulait qu'elle en fasse quoi, sérieux ? Elle ressemblait à quelqu'un qui porte des sacs peut-être ? Non mais franchement... Néanmoins trop habituée à faire attention à son image, la blonde s'accroupit pour être au niveau du lutin et le remercia. Elle ouvrit les sacs (arrivée à un certain point, plus rien ne l'étonnait dans cette aventure nulle...) et en sorti plusieurs gros manteaux qu'elle entreprit de distribuer autour d'elle en même temps que les sacs à dos remplis avec de la nourriture. Elle garda l'avant-dernier manteau pour elle et s'apprêtait à l'enfiler lorsqu'elle se rendit compte, en même temps que le lutin, qu'il restait un pack en plus... Le Père Noël était-il nul en calcul ? Comme pour contredire Calypso des cris retentirent, forçant la blonde à se redresser rapidement.
Un prêtre. Sérieusement ? Et comme si l'image d'un prêtre mettant un lutin dans son sac ne suffisait pas, Abdonie en rajouta une couche en se jetant sur lui et en partant dans un délire digne d'une prise de drogue un peu trop importante. Bordel de merde.

« Mon père, il faut que vous fassiez quelque chose ! On va tous mourir si on atteint cette maisonnée, c'est le diable ! C'EST LE DIABLE, ON EST EN ENFER ! »

Et comme si c'était le moment, l'homme qui la fixait depuis un moment s'approcha d'elle en se dandinant et se mit à lui parler d'indices et d'autres conneries. Et essaya de lui rouler une pelle. Bon ok. Là ça devenait VRAIMENT du n'importe quoi ! Excédée par un tel élan de connerie, Calypso projeta son poing dans la figure de l'homme, qui s'écrasa lamentablement par terre. Elle se tourna ensuite vers les deux fanatiques-cons et éleva la voix pour couvrir celle de Abdonie.

« Bon ça suffit, merde ! Abdonie tu arrêtes de te comporter comme une attardée, tu vaux mieux que ça ! Et vous là, si ça vous fait plaisir de capturer des extraterrestres eh bah faites-le au moins discrètement. On est pas en enfer, on est paumé dans la forêt et si on veut tous rentrer chez soit, et je pense qu'on est tous d'accord sur ce point, eh bah on doit parvenir à atteindre la maison du débile rouge et blanc. Alors maintenant vous la fermez, vous prenez vos valises et on se met en route. Et si ça vous convient pas, dites-vous que si on atteint le ''Père Noël'', eh bah on pourra lui exploser la face et ainsi se débarrasser du Maître des Enfers. Compris ? »

Calypso était de très mauvaise humeur mais son talent d'oratrice camouflait la haine virulente qu'elle pouvait ressentir face aux trois fouteurs de merde. Les autres hochèrent la tête et se mirent en groupe juste au moment où une vache apparut au milieu de nul part. Une vache. Putain... Calypso n'était pas sûre de tenir jusqu'au bout à ce stade là. Décidant de jouer le rôle de chef et d'attiser par la même occasion le fanatisme des deux débiles, la blonde dit, comme si c'était d'une évidence sans nom :

« Bon on va suivre la vache. Au mieux elle nous permettra de rejoindre le Père des Enfers, au pire elle nous amènera à une ferme. De toute façon on ne perd rien à la suivre. Allez hop, on se met en chemin ! » Elle se tourna vers Abdonie et son nouveau meilleur ami « Il reste deux manteaux et deux sacs pour vous deux. Faites-en ce que vous voulez. »

Et le petit groupe se mit à suivre la vache. Normal.

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #cc3333

« Vous m'impressionnez en fait … car dans votre humanité à souffrir du passé, votre inhumanité à tuer et à diriger un lieu à présent vous rend simplement fascinante. Retenir des larmes, brider la tristesse pour la cacher en public alors que je sais au fond qu'il existe des bras où vous aimez vous reposer … ma chère ; vous êtes une vraie Reine. Et voyez je ne serai jamais un roi ...»
Jason Lecter
© chaussette


Jason et Calypso jouant aux échecs:
 


Calypso version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org
Clandestins
avatar
Ezéchiel Stone
Informations
AVATAR : Paul Bettany

DC : Caleb Reed

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : La marche des vertueux est semée d’obstacles qui sont les entreprises égoïstes que fait sans fin, surgir l’œuvre du malin. Béni soit-il l’homme de bonne volonté qui, au nom de la charité se fait le berger des faibles qu’il guide dans la vallée d’ombre de la mort et des larmes, car il est le gardien de son frère et la providence des enfants égarés. J’abattrai alors le bras d’une terrible colère, d’une vengeance furieuse et effrayante sur les hordes impies qui pourchassent et réduisent à néant les brebis de Dieu. Et tu connaîtras pourquoi mon nom est l’éternel quand sur toi, s’abattra la vengeance du Tout-Puissant !

Ézéchiel 25, verset 10.
MESSAGES : 45

Date d'inscription : 03/09/2013


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Jeu 4 Fév - 3:06

Zeke ne savait plus trop où donner de la tête. Apparemment, il n'était pas seul dans ces contrées hostiles et inconnues, et d'autres diablotins avaient surgi tel une horde impie et sauvageonne. Ils avaient décampé presque aussi vite qu'ils étaient apparus, non sans abandonner derrière eux des sacs divers et variés. C'était plutôt la présence humaine qui l'intriguait, de jeunes hommes et femmes qui semblaient déplacés dans la situation présente, et qui ajoutaient un côté cocasse et absurde à la scène. L'une de ces agitées le héla frénétiquement, criant qu'ils étaient en enfer et que le diable attendait au bout du chemin.

"Balivernes mon vieux, tu crois vraiment que je vais me cailler les meules dans un gourbi pareil ?. Regarde bien autour de toi, on dirait plus un paradis pour surfeurs pré-pubères dans une publicité pour dentifrice à la menthe polaire. Manquerait plus que deux ours blancs qui s'en.. "
"Silence Belzebuth, assez de tes tromperies, cesses d'induire en erreur mon fidéle serviteur. Vas mon enfant, et répands mon courroux dans la demeure du Malin, sois le bras armé qui instille la peur et le repentir dans les cœurs des pécheurs."

Le curé se tourna vers la jeune fille hystérique, et lui assura que tout irait bien :
"Ne t’inquiète pas ma fille, nous affronterons le Mal ensemble, nous sacrifierons jusqu'à nos âmes pieuses si cela nous permettait de triompher de Lucifer"

La petite rouquine semblait abasourdie, les révélations du tout puissant produisaient souvent cet effet sur les simplets, mais si elle faisait preuve de courage, alors elle n'aurait rien à craindre pour son salut. La blonde excitée, en revanche, serait une autre paire de manches. Zeke ne supportait pas les caprices, et cette jeune péronnelle promettait d'en faire baver à tout le monde. Il lui apparut soudain qu'il avait à portée de main une solution toute simple au problème qu'elle posait, et à tout ceux qu'elle occasionnerait par la suite, mais il craignait d'avoir sous peu besoin de ses munitions pour d'autres chimères. Pour le moment, il lui laisserait le bénéfice du doute, il serait encore temps de changer d'avis par la suite, au premier signe de perversion.

Il suivit le groupe, qui suivait une vache, tels des idolâtres derrière le veau d'or, et commença à ruminer en pensant à tous les châtiments qu'il allait devoir dispenser tantôt. Décidément, il aurait bien préféré avoir sur lui plus de munitions...

Voir le profil de l'utilisateur
Directeur Weins
avatar
Les bruits de pas
Informations
AVATAR : Inconnu

DC : Aucun

CRÉDITS : Mad Hattress

MESSAGES : 436

Date d'inscription : 03/04/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: Tu ne sauras pas.
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: dans le personnel et ces gosses me tapent méchamment sur le système


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Mar 16 Fév - 18:41


Animation spéciale n°2

Équipe n° 1 aka les Hermines Royales.



Félicitations ! En suivant la vache, vous êtes arrivés au pied d'une grande montagne. Certes, vous avez dû passer au dessus d'un lac gelé mais il n'y a pas eu de pertes ! Et puis relativisez : vous n'avez jamais été aussi proche du but !

La vache a mystérieusement disparue (en même temps une vache blanche sur fond blanc...) et deux chemins s'ouvrent devant vous :


  • Le premier est très bien tracé et se rapproche plus d'une route sans le béton que d'un petit chemin de promenade : on le voit bien traverser la montagne et il est évident que si il est très long, il reste plus sûr que son voisin.

  • Le deuxième chemin monte en pente raide et paraît beaucoup plus escarpé que son voisin. S'il ne s'embarrasse pas de longueur, il reste aussi beaucoup plus dangereux dans la mesure où il traverse sans doute des habitats naturels d'animaux en tout genre. Et aussi, accessoirement, parce qu'il est tout fin et qu'il faut donc bien plisser l’œil pour ne pas perdre la piste de vue.


Alors ? Quel chemin allez-vous prendre ?



---------------------------------------------------------------------------
« Vous savez qui je suis mais vous ignorez ce que je suis... »

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org
Calypso
avatar
Calypso R. Storm
Informations
AVATAR : Lindsay Ellingson

ANNÉE D'ÉTUDE : 5ème année

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Sachez mes chers que vous vous trouvez face à la Reine de l'Académie. Reine que vous devrez acclamer, admirer parce que j'ai été élue par tout le monde comme étant la plus belle de cette fichue Académie. Mais ne vous réjouissez pas : beauté ne veut pas dire stupidité...
Ça fait six ans que je suis réélue, et je compte bien continuer jusqu'à mon départ.
Je suis également la Dirigeante en chef du Quartier Nord et je peux vous faire décapiter d'un simple claquement de doigt. Je suis également une prostituée de luxe et mes clients me sont entièrement dévoués alors dis un seul truc de travers sur moi et j't'envois en prison jusqu'à la fin de ta vie !

Allez sans rancune : je suis magnifique et intelligente, t'es rien face à moi !


CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 1897

Date d'inscription : 05/05/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 22 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un incertain, je peux basculer d'un côté comme de l'autre


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Mer 17 Fév - 0:04

Suivre une vache. Bordel de merde... Si on avait un jour dit à Calypso qu'elle allait suivre une vache blanche dans la neige tout en étant accompagnée par un fanatique religieux, une débile imbue d'elle-même et une série de boulets tous plus stupides les uns que les autres... eh bah elle aurait rit et elle aurait filé une gifle au malheureux devin. Non mais on avait pas idée franchement ! Calypso était la Reine de l'Académie Weins et la Dirigeante Officielle du Quartier Nord et pourtant, elle se retrouvait à suivre le cul d'une vache à travers une forêt enneigée dans un putain de pays au nom pourri. Gé-nial. Calypso était une chef dans l'âme mais elle attendait toujours beaucoup de son équipe et si tout le monde le savait dans le Nord, ici c'était visiblement une autre paire de manche. Certains ne l'avaient pas ouvert depuis le début de la marche et d'autres cherchaient visiblement quelqu'un à qui refiler les sacs à dos pour ne rien porter. Franchement...

« Eh toi ! Tu portes ton sac comme tout le monde. Il n'y a pas marqué mule sur son front alors tu gardes tes affaires pour toi. On est tous fatigués et il n'y a aucune raison valable pour que tu ais un traitement de faveur, compris ? »

La petite blonde qui avait essayé de refiler son sac à un grand brun baissa honteusement les yeux et le remis sur son dos tandis que le garçon accélérait discrètement l'allure pour ne pas rester à son niveau. Calypso était fondamentalement juste avec son équipe mais elle ne supportait pas les petites tentatives foireuses de certains prêts à tout pour avoir des privilèges. Surtout lorsqu'ils se retrouvaient tous embarqués de force dans une aventure aussi barrée que celle-là. Il n'y avait que Abdonie pour trouver ça génial franchement... Et peut-être le prêtre bizarre que Calypso aurait bien abandonné en route si le Père Noël n'avait pas précisé que toute l'équipe devait arriver chez lui. Calypso n'avait pas choisi de prendre la tête du groupe : ça lui avait juste semblé être la bonne chose à faire pour terminer cette « quête » au plus vite. Si on avait laissé le commandement à Abdonie, ils en seraient à partir dans la direction opposée...
Le petit groupe traversa plusieurs paysages différents mais ce fut lorsqu’ils arrivèrent face à un lac gelé que Calypso eut le premier doute. Et si suivre la vache était finalement une mauvaise idée ? Non mais déjà de base, rien qu'en l'énonçant on voyait bien que l'idée était foireuse, non ? Suivre une vache. Blanche. Dans un pays au nom pourri. Non mais comment est-ce qu'elle avait pu accepter de faire ça ? Elle était Calypso, merde ! Pas Abdonie ! Elle n'aurait jamais dû accepter cette réalité absurde aussi facilement. Raaah !

« On va quand même pas passer au dessus du lac ?! Et si ça craque ?! »
« La vache passe et elle doit peser beaucoup plus lourd que nous donc on ne risque rien. Et puis très honnêtement, je ne vois pas comment on pourrait éviter le lac : on en voit même pas le bout. Et puis merde, on est dans un pays avec un nom de merde, on doit pouvoir passer sur des lacs même si on s'appelle pas Jésus ! »

Reconnaître qu'elle avait des doutes et qu'elle avait potentiellement pris la mauvaise décision ? Jamais. Plutôt mourir en se noyant sous le lac ! Et pour prouver sa foi illimitée en sa personne, Calypso mit le pied sur la glace. Elle retint sa respiration mais rien ne se passa et elle se mit donc à marcher normalement. Petit à petit, le petit groupe la suivit. Le mec louche qui avait tenté de l'embrasser fut le dernier à se mettre en route mais Calypso n'y fit pas vraiment attention : elle était bien trop occupée à regarder ou poser ses pieds histoire d'éviter de possibles trous. Arrivé au milieu du lac, la vache s'arrêta et deux garçons eurent beau la pousser pour la faire avancer, l'animal ne bougea pas d'un pouce. Génial. Le groupe était donc bloqué au beau milieu d'un lac gelé. Avec une vache. Normal...

« Bon bah puisque la bestiole s'est arrêtée, on va en profiter pour se reposer et manger un peu. Autant le faire maintenant : on ne sait pas combien de temps on va devoir marcher. »

Calypso s'assit sur la glace, ouvrit son sac et grignota du pain d'épice et but un peu d'eau. Elle avait vraiment hâte de rentrer chez elle... Ça commençait sérieusement à lui courir sur le système de devoir gérer un groupe pareil !
Comme par magie, la vache se remit en chemin après être restée immobile pendant au moins dix minutes. Le groupe reprit donc sa marche et s'arrêta au pied d'une montagne. La vache, elle, disparut aussi soudainement qu'elle était apparue et Calypso sut que le choix qui se présentait à eux allait être compliqué et très chiant.

« Bon... Moi je serai d'avis de prendre le petit chemin. Il est plus raide, d'accord, mais au moins on arrivera plus rapidement à destination ! La grosse route fait plein de détours : on va jamais arriver au sommet... »

Mais bien évidemment, tout le monde avait le droit de donner son avis. Démocratie de merde.

petits gifs marrants, vu le contexte xD:
 

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #cc3333

« Vous m'impressionnez en fait … car dans votre humanité à souffrir du passé, votre inhumanité à tuer et à diriger un lieu à présent vous rend simplement fascinante. Retenir des larmes, brider la tristesse pour la cacher en public alors que je sais au fond qu'il existe des bras où vous aimez vous reposer … ma chère ; vous êtes une vraie Reine. Et voyez je ne serai jamais un roi ...»
Jason Lecter
© chaussette


Jason et Calypso jouant aux échecs:
 


Calypso version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org
Clandestins
avatar
Ezéchiel Stone
Informations
AVATAR : Paul Bettany

DC : Caleb Reed

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : La marche des vertueux est semée d’obstacles qui sont les entreprises égoïstes que fait sans fin, surgir l’œuvre du malin. Béni soit-il l’homme de bonne volonté qui, au nom de la charité se fait le berger des faibles qu’il guide dans la vallée d’ombre de la mort et des larmes, car il est le gardien de son frère et la providence des enfants égarés. J’abattrai alors le bras d’une terrible colère, d’une vengeance furieuse et effrayante sur les hordes impies qui pourchassent et réduisent à néant les brebis de Dieu. Et tu connaîtras pourquoi mon nom est l’éternel quand sur toi, s’abattra la vengeance du Tout-Puissant !

Ézéchiel 25, verset 10.
MESSAGES : 45

Date d'inscription : 03/09/2013


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Ven 26 Fév - 0:48

Zeke suivait le groupe hétéroclite, mené d'une main de fer par une blonde hystérique qui tenait plus de la Marie Madeleine que de la sainte Vierge, une bougresse qui devait pêcher par essence sinon par vice. Elle aboyait ses directives -ou ses invectives plutôt- avec une délicatesse que n'aurait pas renié un sergent instructeur, mais elle ne semblait pas pour autant savoir où se diriger. Elle suivait la vache, et cela était à sa portée.

Ils arrivèrent devant une étendue d'eau gelée, magnifique spectacle, mais un obstacle de taille. Beaucoup avaient peur, à juste titre, de voir la glace se dérober sous leurs pas, et personne ne voulait finir congelé en se noyant. Lorsqu'il l'entendit prononcer avec mépris le nom du Seigneur, Ézéchiel envisagea sérieusement de la noyer dans la neige, ou de tirer sous ses pieds afin de la voir lavée de ses offenses, mais il pensa que ce ne serait pas une bonne idée, apparemment, même cette créature impie avait son rôle à jouer dans cette histoire. Il fit donc contre mauvaise fortune bon cœur et avança franchement sur le sol glissant. Il ne craignait pas la mort, et seul Dieu pouvait décider quand son heure serait venue. Il espérait secrètement qu'il aurait le temps de châtier certaines vulgarités avant cela.

Ils s'arrêtèrent encore pour bivouaquer, un instant aussi frugal que leur maigre pitance, et repartirent presque instantanément pour se retrouver au pied d'une montagne. Ils firent une halte, et la jeune femme qui les menaient demanda à chacun son avis quand au franchissement de cette nouvelle barrière. Sans hésiter, à nouveau, le prêtre s'engagea sur le chemin le plus abrupt et le plus raide, indifférent aux cris d'orfraie des autres membres du groupe. Il se retourna, quelques mètres au dessus d'eux, comme sur une chaire, et leur dit : "cessez de geindre et de vous tortiller, Dieu nous guide et notre mission est sacrée, les montagnes sont faites pour être escaladées, et au delà nous attends Sa volonté. En route, et vite, le Malin doit être châtié, et le Mal n'attends pas.

Voir le profil de l'utilisateur
Directeur Weins
avatar
Les bruits de pas
Informations
AVATAR : Inconnu

DC : Aucun

CRÉDITS : Mad Hattress

MESSAGES : 436

Date d'inscription : 03/04/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: Tu ne sauras pas.
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: dans le personnel et ces gosses me tapent méchamment sur le système


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales Dim 13 Mar - 20:18


Animation spéciale n°2

Équipe n° 1 aka les Hermines Royales.



Le prêtre n'ayant attendu personne pour démarrer l'ascension, le groupe l'a naturellement suivi. L'équipe n°1 s'engage donc sur le chemin escarpé et compliqué. Certains sont fatigués mais tout le monde donne le meilleur de lui-même et l'ascension se passe relativement bien. Jusqu'à ce qu'un gigantesque bonhomme de neige fasse son apparition et se mette à grogner, attirant avec lui une demi-douzaine de petits bonhommes de neige pas spécialement plus aimables.

Ils se mettent en travers du chemin : qu'allez-vous faire ? Les contourner tout en perdant du temps ou foncer droit sur dessus pour engager le combat ?



---------------------------------------------------------------------------
« Vous savez qui je suis mais vous ignorez ce que je suis... »

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé
Informations


MessageSujet: Re: Equipe n°1 ▬ Les Hermines Royales



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1