AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ


Surveillance, explications et jolies fesses. [Pv-Tess]
Samson
avatar
Samson H. Hugher
Informations
AVATAR : Peter Facinelli

DC : Calypso Storm (à privilégier pour les MPs), Nine Werthem, James Miller et Harmony Chanteloup

DISPONIBILITÉ RP :
  • Indisponible


COMMENTAIRES : Je suis le policier le plus sexy de tout New-York ! Comment ça vous ne me croyez pas ?! J'vous le permet pas ! Tiens... pour la peine tu vas allez faire un séjour anticipé en prison, hein ! Non mais oh ! On ne critique pas la loi et JE représente la loi !

Faudrait que vous m'expliquiez un truc : pourquoi toutes les filles qui passent devant moi ne se retourne pas sur mon passage ? J'suis pourtant super sexy comme mec, bien plus que n'importe quel humain normal ! Non ?! QUOI ?! Tu oses dire que j'suis moche ?! Allez hop ! Prison toi aussi ! Le prochain qui ricane...
Qui ?! Qui vient de ricaner ?!
CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 67

Date d'inscription : 09/07/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 44 ans
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: un(e) new-yorkais(e) aux habitudes plus ou moins douteuses


MessageSujet: Surveillance, explications et jolies fesses. [Pv-Tess] Lun 1 Fév - 15:07

Lorsque le réveil se mit à sonner, le premier réflexe de Samson fut de pousser un juron avant d'éteindre l'appareil bruyant. Cinq minutes passèrent avant que le réveil ne recommence à sonner, recevant pour châtiment un oreiller sur la vitre. Cinq minutes plus tard, le réveil sonna de nouveau et Samson l'éteignit pour de bon avant de regarder l'heure, affichée avec de gros chiffres rouges. S'il continuait comme ça, il serait en retard. Pas qu'il en ait vraiment quelque chose à faire mais bon, si jamais son supérieur apprenait qu'il lui arrivait régulièrement de se pointer en retard le jeudi, le pauvre Samson aurait du mal à se justifier. Et pour cause, le mercredi soir, le policier sortait en ville et allait draguer dans les bars avant de rentrer chez lui, seul, pour regarder une vidéo porno avant d'aller se coucher, seul.
Le policier sortit de son lit, se gratta l'entrejambe et se dirigea vers la douche de son petit appartement sale et encombré. Avec son augmentation de salaire due à sa montée en grade, Samson aurait pu se payer un appartement plus esthétique et plus grand mais il restait attaché à ce petit trois pièces. Et puis, pour être complètement honnête, il savait pertinemment qu'il ne récupérerait sans doute jamais la caution et prenait donc le temps d'abimer complètement l'appartement avant de le rendre. Petite vengeance personnelle à coup de moisissures sur les murs ou de canalisations rouillées. L'appartement avait appartenu à la sœur de Samson et c'était la seule façon que le policier avait trouvé d'entretenir sa mémoire. Alors oui, l'appartement était répugnant et sentait le vieux fromage puant mais ça restait l'appartement de sa sœur. Et juste pour ça, il continuerait à vivre dedans. La douche fut de courte durée et froide mais Samson s'y était habitué. Il enfila son uniforme, le dernier à être propre : il faudrait qu'il passe au pressing ! Le café était juste chaud et Samson l’engloutit en croquant du pain rassit avant de se laver les dents et de sortir. Il était grand temps qu'il fasse les courses : il n'avait plus rien à manger. Boarf. Il partirait du boulot plus tôt et irait acheter de quoi se faire un bon plat de viande ! Il en salivait d'avance !

« Bonjour Monsieur Hugher. »
« Salut Alex' ! Alors toujours partante pour qu'on aille se boire un verre ce week-end ? »
« Ho... à propos de ça... Je ne peux pas ce week-end : ma grand-tante est malade et je dois rester à son chevet. »
« Dommage ! On reporte à la semaine prochaine alors ! »

Et la pauvre chargée d'accueil d’acquiescer. Ça faisait maintenant presque un mois qu'elle n'arrêtait pas de retarder l'échéance : elle ne voulait pas aller boire un verre avec Samson mais elle ne savait pas comment le lui dire. Elle avait déjà essayé l'attaque frontale mais il était trop prétentieux pour comprendre ce qu'elle lui avait dit. Le « Je ne veux pas aller boire un verre avec vous » s'était transformé en un « je ne peux pas aller boire un verre avec vous à cause des rumeurs » dans la tête de Samson. Car oui, c'était juste inimaginable qu'une fille mignonne comme Alexandra ne veuille pas sortir avec Samson, non ? Après tout Samson était beau, sexy et surtout talentueux ! C'était lui qui avait osé imposer un plan à Jason Lecter et c'était lui qui avait sauvé l'Académie Weins et, des années plus tôt, arrêté le meurtrier Miller. Samson était un véritable as ! Comment se faisait-il qu'il soit toujours célibataire, d’ailleurs ? Décidément, il ne comprendrait jamais les femmes... Samson était un mari parfait mais elles n'étaient pas capables de s'en rendre compte. On aurait beau dire, les femmes avaient quand même une façon bien à elle de retarder l'évidence ! Dès qu'elles comprendraient que Samson était libre, elles se jetteraient sur lui. C'était d'une évidence telle que Samson ne stressait pas. Il trouverait la femme de sa vie et entre temps, il pourrait profiter de sa virilité auprès d'autres filles ! Enfin ça, c'était dans ses rêves. Parce que dans les faits, il profitait de sa virilité tout seul devant ses pornos sur son canapé dans son appartement miteux. Pfff...

« Oh Hugher ! On aurait besoin de vous et d'un autre policier pour une surveillance. L'individu se rend régulièrement au Café des Âmes et faudrait le surveiller jusqu'à 18h. Une équipe prendra le relais après. Désolé de te demander ça mais les autres équipes sont occupées et il faut une certaine... discrétion pour le surveiller. »
« Pas de soucis, je m'en charge ! »

Oh bah oui, hein ! Samson n'allait pas dire non à une journée assis à la terrasse d'un café pour mater les jolies étudiantes de l'Académie ! Bon d'accord, il faudrait surveiller l'attitude et les réactions du suspect mais bon... il y aurait de jolies filles aussi !
Samson entra dans son bureau, regarda la liste des policiers présents et déprima instantanément en découvrant qu'il ne restait que Tess Sayers de libre pour la journée. La faute à sa distribution des tâches qui avait éparpillé son équipe dans tout New-York. Bon... Eh bah au moins Sayers ferait le boulot à sa place, c'était toujours pratique !

« Agent Sayers, on va en mission. On doit s'occuper de surveiller Jared Smith. On le suspecte de faire parti d'un réseau terroriste et de tenter d'approcher des jeunes de l'Académie pour les gangréner. »

Yeaaah ! Utilisation d'un mot compliqué et classe ! Samson bomba le torse et fit signe à Sayers de se bouger. Bon dieu qu'elle était lente cette nana ! Ha les femmes...

« On prend une voiture banalisée. Je vous laisse choisir laquelle. » Beau joueur le Samson ! Toujours prêt à user de galanterie ! Sauf pour tenir la porte. Trop physique ça. Et puis les femmes étaient lentes.




« Plus beau et efficace que moi, ça n'existe pas allons ! Je suis policier, je n'arrête pas d'être gradé et j'ai une réputation de tombeur ! … Comment ça c'était pas tombeur dans ce sens-là ? »
©️ chaussette


Samson version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://Weins-Academie.forumgratuit.org
Policiers
avatar
Tess Sayers
Informations
AVATAR : Romola Garaï

DC : H. la psychopathe, Spencer la junkie et Zélis la douce.

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


CRÉDITS : jane (avatar) | belzébuth (signature)

MESSAGES : 349

Date d'inscription : 29/07/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 30 ans
CAMP: Contre le Gouvernement
JE SUIS: un(e) new-yorkais(e) aux habitudes plus ou moins douteuses


MessageSujet: Re: Surveillance, explications et jolies fesses. [Pv-Tess] Dim 14 Fév - 18:37


La journée s’annonçait bien. Il n’y avait pas d’affaire urgente, la paperasse était faite et pour le moment, le Commissariat Central ronronnait. C’était plutôt rare ce genre de moment, ça lui faisait toujours penser au calme avant la tempête. Au départ un peu perturbée par ce manque d’activité, elle avait fini par se mettre à une tâche importante qu’elle ne cessait de reporter : ranger son bureau.

Car Tess possédait un bureau à part, privilège obtenu suite à une enquête exceptionnellement réussie et menée par elle. Elle avait refusé les promotions mais avait plaidé pour un bureau individuel. Pas qu’elle recherchait la solitude, mais son supérieur hiérarchique (parce-qu’il n’y avait qu’en ça qu’il était supérieur…), Samson Hugher, avait légèrement tendance à lui taper sur les nerfs et à lui donner des envies de meurtres. Commentaires misogynes, regards lubriques, intellect limité, réflexions douteuses… dans ses pires moments, elle s’imaginait lui fracasser les dents avec un clavier d’ordinateur, ou lui lancer ses DVDs pornographiques qui traînaient parfois sur son bureau jusqu’à ce que l’un d’eux l’empale. Ou mandater l’une de ses call-girls pour qu’elle l’empoisonne. Un peu extrême ? Oh, mais vous ne pouvez pas imaginer ce que c’est pour Tess Sayers de vivre sous les ordres de Hugher depuis bientôt huit ans. Heureusement pour elle, son indépendance et sa volonté lui ont permis d’obtenir une relative autonomie et de travailler un peu comme elle l’entend. Néanmoins, elle reste toujours sous ses ordres, théoriquement.

Après avoir rangé son bureau, Tess entreprit de se préparer une tasse de café: ce fut ce moment précis que choisit justement Hugher pour entrer – sans frapper, évidemment.

« Agent Sayers, on va en mission. On doit s'occuper de surveiller Jared Smith. On le suspecte de faire parti d'un réseau terroriste et de tenter d'approcher des jeunes de l'Académie pour les gangréner.
— … corrompre, non ? » rectifia-t-elle sans se retourner. Elle ne faisait plus l’effort d’être agréable avec lui depuis longtemps. Et tant pis pour le café. Elle arrêta la machine, prit son sac, son manteau.
« On prend une voiture banalisée. Je vous laisse choisir laquelle.
— Parfait ! Attendez-moi devant la porte principale, je descends au garage, j’en ai pour tout juste dix minutes. »

Dix minutes après, Tess se gara devant l’entrée du Commissariat, et Samson la rejoignit dans la voiture. « Où va-t-on ? »,  demanda-t-elle. Elle sentit le regard désapprobateur de Samson lorsqu'il s'assit à côté d'elle... mais puisqu'il lui faisait l'extrême privilège de choisir la voiture, elle allait aussi conduire. Et puis, ce n'était pas comme si elle état une piètre conductrice, au contraire. Heureusement, il ne fit aucun commentaire désobligeant. Avec un sourire amer, elle pensa qu’au moins il en profiterait pour mater les fesses des jeunes femmes dans la rue. Café des âmes? C'est parti ! Ils roulèrent en silence pendant quelques minutes, écoutant seulement la voix d'Harmony Chanteloup à la radio. Enfin, en arrivant vers les lieux, Tess trouva une place de parking pas trop loin du Café. Très bien: pas trop près pour pas que ça semble suspect, et pas trop loin pour qu'ils puissent s'y ruer si jamais les choses tournaient mal.

Sortant de la voiture, elle vérifia sa coiffure, puis se tourna vers Samson. « Alors, boss, quelle est votre stratégie pour aujourd'hui? » Et non, se borner à mater les filles et lui laisser faire tout le travail actif de surveillance n'était pas une option.


There's a scream inside that we all try to hide We hold on so tight, we cannot deny Eats us alive Yes, there's a scream inside that we all try to hide We hold on so tight, but I don't wanna die, no.




Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org/
Samson
avatar
Samson H. Hugher
Informations
AVATAR : Peter Facinelli

DC : Calypso Storm (à privilégier pour les MPs), Nine Werthem, James Miller et Harmony Chanteloup

DISPONIBILITÉ RP :
  • Indisponible


COMMENTAIRES : Je suis le policier le plus sexy de tout New-York ! Comment ça vous ne me croyez pas ?! J'vous le permet pas ! Tiens... pour la peine tu vas allez faire un séjour anticipé en prison, hein ! Non mais oh ! On ne critique pas la loi et JE représente la loi !

Faudrait que vous m'expliquiez un truc : pourquoi toutes les filles qui passent devant moi ne se retourne pas sur mon passage ? J'suis pourtant super sexy comme mec, bien plus que n'importe quel humain normal ! Non ?! QUOI ?! Tu oses dire que j'suis moche ?! Allez hop ! Prison toi aussi ! Le prochain qui ricane...
Qui ?! Qui vient de ricaner ?!
CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 67

Date d'inscription : 09/07/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 44 ans
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: un(e) new-yorkais(e) aux habitudes plus ou moins douteuses


MessageSujet: Re: Surveillance, explications et jolies fesses. [Pv-Tess] Dim 13 Mar - 19:19

Le problème de Tess ne résidait pas dans son physique puisqu'elle était plutôt mignonne si on aimait les filles avec l'air constamment fatigué. Il ne résidait pas non plus dans sa réputation puisqu'elle était respectée même si la rumeur à propos de Jason Lecter prenant un café chez elle continuait de diviser le commissariat. Le problème de Tess résidait naturellement, comme chez toutes les femmes, dans son caractère. Bornée et prétentieuse, la policière aurait pu être très douée si elle n'était pas aussi persuadée de son invincibilité. Elle n'était pas comme Samson, il était grand temps qu'elle l'accepte ! Samson, lui, n'aurait jamais laissé Lecter venir boire un café chez lui ! Il se serait défendu ! Enfin... il aurait surtout prit la fuite en hurlant mais ça personne ne devait le savoir... Tess s'était jetée sur l'interrogatoire et elle avait foiré son coup au point où Samson avait dû venir lui sauver la face pour éviter de foutre l'équipe entière dans la merde. Samson était un bon flic et en plus un bon chef : il aurait pu laisser Tess couler mais il avait fait le choix de la sauver coûte que coûte ! Et Tess, depuis, semblait le haïr encore plus. Alors déjà le concept de haïr une personne aussi géniale que lui perturbait Samson mais en plus, c'était même pas justifié ! Il menait son équipe correctement et il lui avait évité d'être renvoyée comme une merde et pourtant elle semblait lui en vouloir. Qu'y pouvait-il s'il était aussi sexy que ça et elle pas du tout ?

« Corrompre, non ? »

Ho mais pourquoi fallait-il toujours qu'elle tente de le reprendre ? C'était tellement digne d'une gamine que de vouloir avoir le dernier mot ! Ou peut-être qu'elle ne savait tout simplement pas ce que voulait dire gangréner... Persuadé qu'il tenait là la vérité, Samson laissa passer l'affront pour ne pas pointer du doigt l'intellect limité de sa subordonnée.
Si on pouvait reprocher beaucoup de choses à Tess, à l'inverse de Samson !, on ne pouvait néanmoins pas remettre en cause son engagement. Cette femme vivait pour le travail et ne pensait clairement pas à autre chose (c'était la seule solution possible pour qu'elle ne soit pas intéressée par Samson!) si bien que lorsque Samson l'informa de la mission, elle ne mit pas longtemps à prendre les clefs et à le rejoindre, en voiture, en bas du commissariat. Point négatif par contre, la policière était bien décidée à rester au volant. Bon... Bah après tout elle ne devait pas conduire si mal que ça si elle n'avait presque pas eu d'accident depuis son arrivée dans le commissariat ! Et puis comme ça, Samson pourrait regarder par la fenêtre et se régaler avec la vue ! Trop occupé à regarder les filles marcher dans la rue, le policier ne fit pas attention au regard noir que lui adressait Tess. Cela dit, s'il l'avait vu, il l'aurait sûrement pris pour de la jalousie...
Tess gara la voiture suffisamment loin du café pour ne pas se faire remarquer et sortit juste avant de demander à Samson sa stratégie. Ah la garce... Elle avait attendu tout le trajet pour tenter de le prendre par surprise mais Samson était bien trop bon pour se laisser avoir ! Le policier sortit de la voiture, claqua la portière, réajusta son blouson, jeta un coup d’œil à son visage dans le rétroviseur puis se tourna, finalement, vers Tess. Il lui sourit et dit, sans douter de lui une seule minute :

« On va aller boire un verre et se comporter comme deux individus normaux. »

Samson ne dit rien de plus et commença à se mettre en mouvement. Pour être complètement honnête, il n'avait pas spécialement de plan et ça commençait à l'ennuyer d'avoir dû prendre Tess avec lui. S'il avait pu prendre Alexandra ou une autre, ça aurait été plus simple ! Et puis il aurait pu profiter de sa mission pour draguer. Avec Tess, c'était fichu d'avance... Pfff...

« Jared ne sait pas qu'il est surveillé et combien même il se doute de quelque chose, il ne s'attendra sûrement pas à ce que deux flics prennent le risque de griller leur couverture en allant bouffer au même endroit que lui. Or vous et moi on aime les risques et on est loin d'être cons alors on va y aller à fond. Ça sert à rien de s'installer trop loin et de prendre le risque de paraître suspect ou de ne rien entendre. Plus on sera proche de lui et plus il baissera la garde parce que, justement, c'est pas ce que des flics normaux feraient. » Samson essayait de justifier son idée de base et finalement il s'en tirait pas si mal. L'idée était intelligente et, effectivement, Jared ne s'y attendrait sûrement pas. « C'est au pied du phare que la lumière est la moins forte. Ou un truc du genre. »

L'idée de Samson était assez maline dans la mesure où Tess et lui ne s'entendaient pas. S'ils avaient été proches, Jared aurait pu se méfier mais il n'avait aucune raison de douter d'un duo mal assorti qui, en plus, semblait ne pas pouvoir se renifler sans aboyer. On mettait pas deux personnes se détestant sur une surveillance. Sauf quand on s'appelait Samson Harry Hugher et qu'on n'avait pas d'autre agent de libre... Mais ça Jared ne pouvait pas le savoir.
Le duo entra dans le café et se dirigea immédiatement vers une table située près de la fenêtre et dans un endroit suffisamment pratique pour la surveillance. Jared n'était pas encore arrivé mais Samson ne doutait pas une seule seconde sur le fait qu'il allait arriver. Si l'homme était bien là pour gangréner les élèves (il y tenait à son mot!), il ne raterait pas l'occasion d'en approcher plusieurs sans prendre de risques.

« En attendant on peut discuter, c'est parfait ! » Ou pas. Samson n'avait pas envie de discuter avec Tess mais il n'aimait pas le silence. Et puis puisqu'il ne pouvait pas mater les filles, il fallait bien qu'il s'occupe... « Vous êtes célibataire ? Je me suis toujours demandée si vous et Eugène n'étiez pas... enfin... si vous n'étiez pas plus que collègues. Il y a quelques rumeurs à ce propos...»




« Plus beau et efficace que moi, ça n'existe pas allons ! Je suis policier, je n'arrête pas d'être gradé et j'ai une réputation de tombeur ! … Comment ça c'était pas tombeur dans ce sens-là ? »
©️ chaussette


Samson version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://Weins-Academie.forumgratuit.org
Policiers
avatar
Tess Sayers
Informations
AVATAR : Romola Garaï

DC : H. la psychopathe, Spencer la junkie et Zélis la douce.

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


CRÉDITS : jane (avatar) | belzébuth (signature)

MESSAGES : 349

Date d'inscription : 29/07/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 30 ans
CAMP: Contre le Gouvernement
JE SUIS: un(e) new-yorkais(e) aux habitudes plus ou moins douteuses


MessageSujet: Re: Surveillance, explications et jolies fesses. [Pv-Tess] Lun 11 Avr - 15:45


Comme on pouvait s’y attendre, Tess ne sautait pas de joie à l’idée de devoir travailler avec Samson. En fait, elle s’arrangeait presque toujours pour ne pas former de binôme avec lui quand ils partaient en mission. Et le pire, c’est que la raison de ces esquives n’était pas tant son comportement odieux et ses commentaires désagréables, mais son incompétence et son incapacité à faire, selon ses propres critères, du bon travail. Voilà, c’était aussi simple que ça, mais à chaque fois qu’elle se retrouvait en équipe avec Hugher, ça partait toujours en vrille. En même temps, pas facile de coopérer avec un policier dépourvu de bon sens, de discrétion et d’intelligence…

Là, elle n’avait pas le choix. Elle ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel en entendant sa super stratégie : oh là là, heureusement qu’il était là pour leur sauver la mise… Qu’auraient-ils fait sans un plan aussi bien ficelé, ingénieux et surtout absolument pas ordinaire ? Elle fit une moue dubitative lorsqu’il justifia son plan, mais garda tout commentaire pour elle. Ça ne faisait que commencer et selon les évènements il pouvait y en avoir pour un petit moment, pas question de tout foutre en l’air maintenant. Patience, abnégation, tout ça tout ça… Parfois, Tess était contente d’avoir passé quelques années dans un couvent. Ça lui avait inculqué certaines qualités dont elle avait souvent besoin en tant que policière. Tess marmonna donc une phrase qui ressemblait à « d’accord okay si vous voulez » et suivit Samson qui entrait dans le café.

Immédiatement, Tess effectua une évaluation rapide. Le Café des âmes était un lieu connu, voire incontournable à New York et elle-même s’y était rendue de nombreuses fois. Cependant, un petit rappel ne faisait pas de mal et surtout, il aurait été particulièrement bête d’imaginer connaître les lieux. Tess savait qu’en matière de surveillance, il important de connaître son environnement et elle ne souhaitait pas pêcher par excès de confiance. Il régnait une douce chaleur et un bon nombre de clients étaient déjà attablés – en fait, il restait assez peu de tables libres. La pièce principale était large, ce qui pouvait potentiellement poser problème en cas de poursuite. Elle repéra des escaliers dans un coin, probablement menant aux toilettes ou aux cuisines, ou les deux. Le couple de policiers prit place vers la fenêtre, et, faisait comme si de rien n’était, tournèrent leurs sièges afin de se tourner un maximum vers la salle en étant dos au mur. Il leur fallait avoir un bon angle pour surveiller. Tess ôta son manteau et son écharpe, mais prit soin de recouvrir le pistolet qu’elle portait à sa ceinture. Une paire d’yeux trop acérée décidant de les regarder pouvait se rendre compte du scintillement du badge ou de l’arme et tout gâcher : non merci !

« En attendant on peut discuter, c'est parfait ! » Tess leva le regard et l’expression qui se peignait sur son visage ne devait rien avoir de très avenant. Oh, non. Non non non. Mais avant qu’elle puisse en placer une, il enchaîna. Mortifiée, la première pensée de la jeune femme fut "c’est une blague hein ?". Mais son supérieur avait l'air tout à fait sérieux. Elle savait qu'elle allait se mettre à rougir, mais elle fit de son mieux pour conserver une attitude détachée et froide.

« Je pense commander un café latte, annonça-t-elle en regardant le menu, comme si elle n'avait jamais entendu la question. Puis elle reporta son attention sur Samson, lentement, en le regardant dans les yeux. Pas question de copiner avec cet abruti, et surtout pas de lui livrer la moindre miette de commentaire sur sa vie privée. Premièrement, elle ne tenait pas à ce que ça fasse le tour du commissariat car elle n'avait absolument pas confiance en lui, et deuxièmement, elle répugnait à l'idée de se confier. Je ne prête pas attention aux rumeurs. Eugene et moi sommes très amis, depuis longtemps, et il m'a beaucoup aidé lorsque je suis arrivée aux États-Unis. Elle ne put retenir un sourire exprimant de la tendresse au souvenir de ces années, sept ou huit ans auparavant. Elle débarquait, paumée, dans un nouveau pays, avec un nouveau métier et ils s'étaient immédiatement bien entendus. Là, elle ne mentait pas et ne dissimulait aucune vérité. L'affection... romantique qu'elle lui portait s'était développée plus tard. Mais non, nous ne sommes pas plus que collègues, si ce n'est amis. » Mentait-elle ? C'était impossible à savoir en la regardant tant son expression était figée et distante, même si son ton était redevenu normal. Après tout, Tess devait bien savoir qu'elle se mentait à elle-même sur le sujet, comment aurait-elle pu en parler à Samson?

Elle n'avait pas quitté son boss des yeux, et termina par un sourire qui se voulait mordant, non sans une pointe d'humour qu'il ne manquerait pas de remarquer. « Et oui, je suis célibataire. Pourquoi, je vous intéresse ? » Elle espérait qu'il allait s'étouffer avec la dernière question.



There's a scream inside that we all try to hide We hold on so tight, we cannot deny Eats us alive Yes, there's a scream inside that we all try to hide We hold on so tight, but I don't wanna die, no.




Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org/
Samson
avatar
Samson H. Hugher
Informations
AVATAR : Peter Facinelli

DC : Calypso Storm (à privilégier pour les MPs), Nine Werthem, James Miller et Harmony Chanteloup

DISPONIBILITÉ RP :
  • Indisponible


COMMENTAIRES : Je suis le policier le plus sexy de tout New-York ! Comment ça vous ne me croyez pas ?! J'vous le permet pas ! Tiens... pour la peine tu vas allez faire un séjour anticipé en prison, hein ! Non mais oh ! On ne critique pas la loi et JE représente la loi !

Faudrait que vous m'expliquiez un truc : pourquoi toutes les filles qui passent devant moi ne se retourne pas sur mon passage ? J'suis pourtant super sexy comme mec, bien plus que n'importe quel humain normal ! Non ?! QUOI ?! Tu oses dire que j'suis moche ?! Allez hop ! Prison toi aussi ! Le prochain qui ricane...
Qui ?! Qui vient de ricaner ?!
CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 67

Date d'inscription : 09/07/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 44 ans
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: un(e) new-yorkais(e) aux habitudes plus ou moins douteuses


MessageSujet: Re: Surveillance, explications et jolies fesses. [Pv-Tess] Mer 22 Nov - 21:22

Mouairf.... Samson laissa Tess se justifier sans vraiment parvenir à le convaincre. C'était limite si elle ne rougissait pas et son sourire quand elle avait évoqué le nom de Eugene était louche. Et puis ce prénom aussi était louche : Eugene ? Sérieusement ? Quel genre d'individu pouvait bien vouloir appeler son fils comme ça ? C'était laid ! Au moins Samson ça avait du charme ! C'était chantant, délicat et ça rappelait un individu fort et déterminé. Eugene... Ça faisait petit valet qu'on oublie dans un coin de la chambre tellement il est insignifiant...

« Et oui, je suis célibataire. Pourquoi, je vous intéresse ? »

Ha... Celle-là il ne l'avait pas vu venir... Loin de s'étouffer de stupeur ou d'indignation, Samson laissa échapper un petit sifflement avant de lever les sourcils haut :

« Oh non, surtout pas. »

Et le pire dans cette déclaration, c'est qu'il s'agissait d'un véritable compliment pour Tess. C'était bien la seule femme sur cette planète que Samson « respectait » suffisamment pour ne pas avoir envie de l'ajouter à son harem virtuel. Ou, à défaut de la respecter, il la craignait suffisamment pour ne pas l'inviter dans son lit. La simple idée de s'imaginer marié avec Tess le fit frissonner d'horreur : il ne pourrait plus regarder de porno tranquillement et il serait obligé de travailler à fond tout le temps, du matin au soir. Quelle horreur !

Loin de se rendre compte que son attitude pouvait être très mal perçue par sa coéquipière, Samson interpella un serveur et commanda un café latte pour Tess et un café allongé pour lui. Il aurait bien pris une bière mais son instinct légendaire l'en avait empêché. Dommage... Une bonne petite bière pour mater les filles pendant que Tess faisait le boulot, ça aurait été le pied total. Mais ça ne risquait pas d'arriver, vu le caractère perfectionniste et, surtout, féministe de sa coéquipière. Pfff... Pas étonnant qu'il n'y ait que Eugene le valet inintéressant pour plaire à Tess. Féministe comme elle était, elle devait avoir besoin d'un homme qu'elle pourrait soumettre et Eugene était parfait pour ça. Avec sa gueule d'ange et de premier de la classe, n'importe qui pourrait lui faire baisser le genoux. Ouais bah reste que Tess l'éternelle célibataire et future vieille fille était en train de choper alors que lui, homme respectable et charismatique, récoltait toujours des « désolée, je suis déjà prise ». La vie était franchement injuste !

Toutes ces histoires de célibat lui avait fait baisser le moral : il aurait bien voulu avoir une petite femme qui l'attendait chez lui tous les soirs. Au lieu de ça, il rentrait dans un appartement qui sentait le vieux fromage et les seules femmes qui l'attendaient étaient celles simulant des orgasmes à la télé. Quelle vie de merde. Si sa mère avait vu dans quelle déchéance il vivait, elle lui aurait fait la leçon et l'aurait obligé à ranger son appartement. Vu le personnage, elle aurait peut-être même réussi à lui arranger un rendez-vous avec la future femme de sa vie... Mais sa mère était morte et il n'y avait plus personne dans la vie de Samson. Quand il y songeait, comme en ce moment, le pauvre homme ressentait un vide énorme. Il était connu, respecté et son boulot lui plaisait et pourtant, il ne parvenait pas à trouver le bonheur. Il se rappelait trop du monde d'avant où sa famille était heureuse et où il pouvait tout faire, certain d'être soutenu par les siens. Désormais il était seul et les nuits silencieuses dans son appartement se faisaient un malin plaisir de le lui rappeler à chaque fois qu'il se couchait face au plafond couvert de fissures.

Samson ne vit même pas les boissons arriver sur la table, trop occupé à réfléchir à sa vie d'avant et sur celle, solitaire, qu'il avait maintenant. Sa tristesse était presque perceptible mais une jolie paire de fesses le détourna de sa mélancolie. Oubliant complètement où il était et, surtout, avec qui il était, il suivit la paire de fesses du regard avant de se retourner brusquement vers Tess et de lui dire, avec un aplomb terrifiant :

« Pourquoi vous ne m'appréciez pas ? » Il ajouta, en baissant la voix « Je vous ai pourtant sauvé la mise pendant cette histoire avec Lecter ! »
Non vraiment, il ne comprenait pas. Il sentait que sa collègue ne l'appréciait pas vraiment mais il n'arrivait pas à déterminer pourquoi. Peut-être parce qu'à cause de sa prestance légendaire, il mettait Eugene mal à l'aise et que ce dernier, en position de faiblesse, obligeait Tess à se justifier sur la relation qu'elle entretenait avec son supérieur ? Oui. C'était sûrement ça.




« Plus beau et efficace que moi, ça n'existe pas allons ! Je suis policier, je n'arrête pas d'être gradé et j'ai une réputation de tombeur ! … Comment ça c'était pas tombeur dans ce sens-là ? »
©️ chaussette


Samson version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://Weins-Academie.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé
Informations


MessageSujet: Re: Surveillance, explications et jolies fesses. [Pv-Tess]



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1