Annexe ▬ Chronologie
Directeur Weins
avatar
Les bruits de pas
Informations
AVATAR : Inconnu

DC : Aucun

CRÉDITS : Mad Hattress

MESSAGES : 436

Date d'inscription : 03/04/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: Tu ne sauras pas.
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: dans le personnel et ces gosses me tapent méchamment sur le système


MessageSujet: Annexe ▬ Chronologie Ven 17 Nov - 20:41




« La chronologie et la géographie, a-t-on dit, sont les deux yeux de l'histoire. »
▬ Anatole France


« La Troisième Guerre Mondiale »



▬ 2077-2079 : Un conflit diplomatique éclate entre les grandes puissances de l'époque, à savoir l'Alliance Atlantique, l'Empire Africain, la Ligue Arabe, la Russie et la Chine, et le problème devient rapidement mondial. Les cinq géants s’embrasent militairement à cause d’un assassinat qui a – encore une fois – eu lieu au mauvais endroit au mauvais moment. Chacun cherche à montrer sa force pour faire reculer l'adversaire sans avoir besoin de combattre, mais personne ne s'avoue vaincu. En catastrophe, tous les diplomates essaient de trouver une solution mais rien à faire : les enjeux sont trop grands, on ne peut plus reculer. La guerre est imminente, et au vu des avancées exponentielles de la technologie depuis les années 2020, plus question d’envoyer des forces humaines. La réponse au conflit sera soit nucléaire, soit technologique : deux armes immensément dangereuses. La décision est imminente, mais qui tirera le premier ?

▬ 11 février 2079 : Le choix est fait. Au lieu de se lancer leurs armes nucléaires, l’un des Géants opte pour l’arme la plus puissante et la plus dangereuse : la nano-bombe. Le déclenchement de la première, suivie immédiatement par le déclenchement de toutes les autres, provoque un gigantesque bug du système informatique et en quelques secondes, toutes les données sont effacées. Parmi tout ce qui est électronique, plus rien ne fonctionne : la technologie est anéantie. En quelques heures le monde entier est plongé dans le noir. Plus de lumière, plus d’énergie, et c’est une civilisation entière fondée sur des technologies de pointe qui s’effondre. Le chaos est à son comble, cette année 2079.

C’est ainsi que prend fin la Troisième Guerre Mondiale que l’on surnommera plus tard la Guerre de l’Informatique.



« La Reconstruction »



▬ 2081-2084 : Deux ans d’indicible désordre s'enchaînent et entre guerre civile, retour en arrière et pseudo-dictature, la vie n'est plus aussi simple pour tout le monde. Si ces soucis concernent une minorité puisque la majorité des zones réagit normalement, sans effusion de sang ou tentatives de putsch, on parvient finalement à rétablir l'ordre un peu partout. Désormais, ce sont dix milliards d’individus qui doivent recommencer à s'habituer à vivre sans électronique. Si certains ne se remettent pas de la perte de leurs bijoux d’informatique, d'autres parviennent à s'adapter très vite à un monde sans technologie. Vers 2084, les problèmes informatiques liés à la nano-bombe commencent à se régler et petit à petit, les anciennes technologies comme les téléphones portables et les ordinateurs simples se réintroduisent dans le commerce, provoquant un élan de joie parmi une population peu habituée à vivre sans aucune technologie. Tellement de joie, qu’aux États-Unis, ils ne voient pas l'arrivée discrète d'un homme qui s'empare brusquement du pouvoir : en 2085, Michael Gordon se fait élire Président des États-Unis d'Amérique. Acclamé, réclamé par la foule, il jette de la poudre aux yeux du peuple et commence peu à peu à mettre en place sa forme de pouvoir : la dictature.



« La Dictature »



▬ 2089 : Michael Gordon est toujours au pouvoir depuis 2085. Afin de faire taire les rumeurs concernant une prise de pouvoir malhonnête (car bien soudaine et largement majoritaire), il lance la création d'une Académie pour tout type de jeunes. Ce sera le mystérieux Edmund Weins qui en sera le promoteur : il crée à New-York l'Académie Weins. En lien avec le projet de réforme du pays, Weins et Gordon souhaitent faire de la ville une vitrine exemplaire, notamment en mettant en place un programme éducatif d'excellence. On l'appelle le projet Weins... mais personne n'en connaît l'intégralité.

Sous couvert d'une formation de sept ans censée permettre aux jeunes de devenir les élites de ce nouveau monde, les élèves vont en fait recevoir un traitement spécial ayant pour but d'éradiquer toute idée nuisible au Gouvernement. Ainsi, les professeurs sont grassement payés par l'État afin d’annihiler toute envie de résistance et promouvoir le système actuel en toute occasion. Les procédures d’admission sont très particulières puisque si certains élèves se sont portés volontaires pour y entrer par la voie classique, d’autres y sont envoyés par la police en raison d’un comportement déviant. D’autres encore y trouvent un aboutissement logique à leurs études, qui leur permettront de devenir des personnes qui comptent. Pour justifier une telle variété d'étudiants, Weins et Gordon affirment vouloir donner des secondes chances à tout le monde, même aux plus désespérés. Quoiqu’il en soit, peu importe le milieu ou les convictions, tous sans exception recevront ce traitement et ce, sans même s'en rendre compte. Et à l'intérieur de l'établissement, il n'existe pas d'élèves réfractaires de plus de 25 ans. Coïncidence ou élimination scrupuleuse des nuisibles ? Allez donc prouver votre théorie, si vous le pouvez...

▬ 2090 : Tout est parti d’un groupe de marginaux qui dénoncent la politique du Président : une vague de protestations éclate, contamine bientôt tout le nord du pays. En conséquence, les esprits conservateurs souhaitant revenir au régime de démocratie de l’avant-guerre attisent les protestations en affirmant que Gordon n’est qu’un usurpateur, pas différent de ses prédécesseurs, qu'il ne tardera pas à laisser le pays retomber dans les crises économiques, qu'il les abandonnera.. Les médias relaient une paranoïa ambiante, sur fonds de désaccords politiques. Et si tout ça n'était que de la poudre aux yeux ?

▬ 2091 : Suite aux grandes émeutes de 2090, Michael Gordon met en place plusieurs mesures « choc » pour montrer à la population qu’il tient ses promesses. Sa politique de grandes réformes semble enfin porter ses fruits et soudainement, l’échauffement populaire retombe, comme satisfait. Les chiffres du chômage baissent, le taux de criminalité est en chute libre, la situation économique s’améliore et on donne aux citoyens une « voix qui compte ». On ne souligne qu'améliorations sur améliorations. Le calme est revenu en force et les États-Unis semblent briller sous un soleil nouveau. On ignore alors totalement que la Police Secrète, fraichement créée, vient de se disperser dans les foyers de la contestation, puis dans le pays tout entier, traquant les mauvaises langues. Seules les plus virulentes disparaissent. Mortes peut-être ? Allez savoir... Les contestations se sont tues, revenant à de meilleurs sentiments, sans que l'on sache vraiment pourquoi : propagande convaincante, changement opportun d’opinion, menaces et chantage, corruption… qui peut le dire avec certitude ?

La population américaine s'endort doucement alors que le gouvernement propose toutes sortes d'aides pour aider les habitants à vivre heureux. La décennie 2090, c'est celle du miracle Gordon, cet homme mystérieux dont on n'a pourtant jamais vu le visage publiquement.
A ceux qui tentent d'avancer le mot dictature, on leur oppose un gouvernement proche du peuple, généreux et soucieux du bien-être de sa population. Une dictature ? Ce gouvernement ? Rien à voir avec les dictatures dont l'Histoire parle. Oui mais voilà, il est bien là le problème...

Car derrière le vernis doré se cache censure, surveillance et meurtres d'opposants. Or, qui ira gratter le vernis ? Et surtout, qui pourra convaincre une population heureuse et aveuglement confiante que dans l'ombre, le moindre faux-pas est étudié et peut coûter cher ? Qui réussira à clamer la Vérité sans se faire discréditer puis éliminer ?

▬ 2099 : Le pari est réussi : si la grande ville de Washington D.C. demeure le centre politique, New-York City est devenu la plus belle métropole du pays. La vie est idyllique, les gens sont heureux et satisfaits, et le maire ne cesse de répéter à quel point il est fier de sa ville. Si, quelque part, vous allumez la télévision, vous serez envieux de cette ville unique avec, en plus, une Académie mondialement reconnue.

Mais si on a tendance à parler des points positifs uniquement, on ne peut pas pour autant rayer les évènements de la chronologie... L'année 2099 a été une année de fractures, chargée en catastrophes : que ce soit les attentats multiples menés par le terrible groupe du Sud, la sanglante prise d'otage lors des portes-ouvertes de l'Académie Weins, la parution d'un journal clandestin, les meurtres ou les tentatives d'intimidations. Les nombreuses disparitions quant à elles n'ont pas pu toutes être étouffées et si on accuse facilement la Résistance, il n'en reste pas moins que certains évènements semblent plus avantager le gouvernement...

L'année 2099 s'est peut-être terminée en beauté avec des fêtes de fin d'année brillantes et impressionnantes mais les mystères qui la compose ne sont pas encore tous sortis de l'ombre. La nouvelle année peut commencer, l'année 2099, elle, n'a pas fini de faire parler d'elle...



Pour en savoir plus : le contexte

---------------------------------------------------------------------------
« Vous savez qui je suis mais vous ignorez ce que je suis... »

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1