Mais qui a volé, a volé, a volééééé... [PV]
Nine
avatar
Nine "Nina" Smith-Werthem
Informations
AVATAR : Taylor Warren

ANNÉE D'ÉTUDE : 2ème année

DC : Calypso R. Storm (à privilégier pour les MPs), Samson Hugher, James Miller, Harmony Chanteloup

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Tic tac tic tac. Les mois passent, me rapprochant de ma douce vengeance. Tic tac. J'arrive.
CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 76

Date d'inscription : 15/07/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 18 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un incertain, je peux basculer d'un côté comme de l'autre


MessageSujet: Mais qui a volé, a volé, a volééééé... [PV] Mer 13 Juin - 21:55

Comment ? Comment en était-elle arrivé là ?!
L'heure précédente, Nine se promenait tranquillement dans le centre commercial. Elle déambulait dans les rayons sans rien chercher de particulier pendant que son ''amie'' furetait un peu partout. Nine détestait le centre commercial tout comme elle détestait la petite brune qui la collait dernièrement. La grande brune avait bien essayé de la dissuader de la fréquenter, de lui faire des croches-pattes ou de la planter à des rendez-vous mais rien n'y faisait, la petite brune continuait de la coller et de lui parler à longueur de journée. Elle était PARTOUT ! Pendant les cours, dans les couloirs, à la piscine, dans les dortoirs et désormais même dans la ville ! Et quand ce n'était pas la petite brune, c'était ce grand dadais de Brandon. Nine voulait juste passer inaperçue en attendant de pouvoir tuer sa pouffiasse de sœur et au lieu de ça, elle se tapait deux boulets tout sauf discrets ! Entre Brandon qui clamait son amour pour elle à longueur de journée et la petite brune qui riait fort et faussement, adieu la tranquillité et la discrétion...

« Tu devrais essayer cette robe, Nina ! Elle t'irait tellement bien ! »

Et la crétine de lui montrer une robe rouge, mi-genoux, décolletée et clairement taillée pour une poitrine abondante et une taille de guêpe. Cette robe était faite pour une morphologie à la Calypso Storm, pas une pour une grande perche toute plate comme Nine... Soit cette saleté de brunasse avait des goûts de chiotte, soit elle se foutait de sa gueule et essayait volontairement de l'humilier. Dans le doute, et surtout parce qu'elle ne pouvait pas se permettre de briser sa couverture pour une pouffiasse pareil, même si la perspective de l'embrocher sur le porteur de vêtements était très plaisante, Nine se contenta de sourire d'un air gêné et de dire, d'une petite voix timide :

« Ho non je n'oserai pas ! »

Et ça au moins c'était crédible... Tout à son objectif de paraître invisible, Nine s'habillait avec des tenues simples qui ne la mettaient certes pas en valeur mais qui ne la faisaient pas non plus passer pour une porteuse de sac poubelle. Il fallait trouver le juste milieu et Nine avait inspecté des boutiques de fond en combles avant de trouver les tenues idéales : des tenues banales qui ne lui apportaient rien de spécial. Aujourd'hui elle portait un jean et un pull vert avec une coupe sans grand intérêt. Elle avait couplé ça avec des petites boucles d'oreilles toutes simples qui donnaient l'impression qu'elle avait fait un effort mais que ça n'était pas encore ça question mise en valeur.

« Et celle-là ? »

Ok. Cette fille avait clairement de la merde dans les yeux... Loin de se laisser décourager par la fausse-timidité de Nine, la petite brune lui montrait maintenant une salopette rose... Qui pouvait porter ça, hein ?!

« Non toujours pas.... »
« Ho tu es difficile ! Allez viens, on va à la bijouterie à côté ! Allons regarder les bagues de fiançailles, hihi ! »

Génial... Nine se laissa traîner en affichant un air mi-ravi mi-gêné. Des bagues de fiançailles... De quoi vomir, oui ! Mais il fallait jouer le jeu alors Nine traîna d'un air peu convaincu autour des vitrines. Elle croisa le chemin d'une petite blonde avec des lunettes de soleil et habillée avec la salopette rose vue précédemment (mais bizarrement sur elle, c'était... mignon...) et puis tout alla très vite. Nine entendit des cris, des bruits de fracas et elle sentit qu'on lui arrachait son sac des mains. Son instinct faillit prendre le dessus et elle manqua de se jeter toutes griffes dehors sur l'attaquant mais elle se retint à temps et laissa s'échapper un gémissement de panique. Et puis la seconde suivante elle était embarquée par un vigile et ensuite elle était là, assise dans une salle d'interrogatoire. Mais bordel de merde, qu'est-ce qu'elle foutait là ?! Entendant du mouvement, Nine s'exclama d'une petite voix paniquée et complètement innocente :

« Mais que se passe-t-il ? Pourquoi suis-je là ? »

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #009900

« Je vais te tuer, et tu ne me verras pas arriver. Regarde bien derrière toi parce que j'apparaitrais lorsque tu t'y attendras le moins. Tu vas mourir et c'est moi qui te ferais agoniser. On est jamais assez loin de Nine Werthem... »
©️ chaussette


Nine version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://Weins-Academie.forumgratuit.org
Venecia
avatar
Venecia O'Donnell
Informations
AVATAR : Michelle Rodriguez

DC : Lecter

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


CRÉDITS : Moi même

MESSAGES : 91

Date d'inscription : 06/10/2013

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 35 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un(e) new-yorkais(e) aux habitudes plus ou moins douteuses


MessageSujet: Re: Mais qui a volé, a volé, a volééééé... [PV] Mer 13 Juin - 22:43

" Juste une heure "


Y'a des jours comme ça où le boulot est une corvée. Mais une vraie corvée !
Se lever pour turbiner au taff c'est une chose, se dire que le boulot de flic est un beau métier, que c'est un devoir aussi d'accord mais là... là Venecia en doute. Les dents serrées elle retient un énième soupir exaspéré face à la scène de ménage qu'elle doit arbitrer faute de trouver un autre con capable de le faire dans ce boui-boui de commissariat à la con !

Madame veut porter plainte contre Monsieur qui refuse de lui restituer une voiture qu'il lui avait offerte mais qu'il avait eu la délicatesse -toutefois- de mettre à son nom et qui désormais se trouve entre les mains de sa maîtresse. Scandale quand tu nous tiens, la voiture est à son nom dit-il et ça s'arrête là nul besoin d'une plainte. Elle n'aura pas gain de cause, les papiers sont là pour le soutenir mais on embraye aussi sur les doléances de l'un, les reproches de l'autre tout ça sous le regard courroucé du lieutenant O'Donnell dont la patience s'effrite plus vite encore qu'une pastille de javel dans un bac de flotte.

« Monsieur, Madame... s'il vous plaît. » Tente-t-elle sans succès face au couple déchiré qui ne la calcule même plus à, ce stade. Oh merde alors ! Vivement elle abat les deux mains sur le bureau, se lève et les fusille du regard faute d'autre chose. « Vous allez me faire le plaisir de la boucler et ce n'est pas une proposition ! De deux choses l'une vous allez vous grouiller de prendre un avocat qui se chargera de répartir vos biens et enfin vous irez trouver un terrain d'entente ! Parce que si jamais je vous revois ici pour nous faire perdre du temps avec vos conneries je peux vous promettre une chose c'est que je découperai le truc convoité en deux à coups de tronçonneuse c'est clair ? »

Bizarre comme les gens tombent d'accords lorsqu'elle daigne sortir de ses gonds … enfin seul le résultat compte direz vous et pour le moment elle n'en demande pas plus. Un café, une clope et si tout se déroule comme prévu la journée devrait s'achever sans heurt supplémentaire.

« Venecia... » Enfin peut-être.
« Oui Scott... »
« On a personne pour un interrogatoire... enfin logiquement c'est une élève de Weins donc c'est pour Samson mais il est absent pour une bonne heure encore alors si vous voulez bien … amorcer ? »

Le dernier mot a comme écorché la bouche du rouquin ; la flic grogne, regarde la pendule. Une heure ce n'est pas la mort hein... enfin tout dépend de ce que contient l'heure en question.

* * *

O'Donnell ne s'est pas encore assise, le dossier en mains elle fronce les sourcils sans trop comprendre. Non mais c'est quoi cette blague y'a rien là dedans ! Même pas une capture d'écran sur les caméras de surveillance. Que fait cette gamine ici ? Elle n'a pas l'air si innocente que ça, enfin pour Venecia en tout cas, parce que le « trop » normal elle sait pertinemment que c'est louche mais tout de même elle a tout sauf la dégaine d'une voleuse à la tire il faut arrêter !

« On te reproche quoi exactement ? » C'est plutôt aux murs qu'elle pose la question en fait parce que ce n'est pas avec les maigres éléments dont elle dispose que Venecia est sensée l'accuser ou l'interroger quand même ?! Si ? Et bien si tel est le cas cette heure promet d'être à rallonge...
Vivement que l'autre couillon se pointe !  

©️ Jason L.

---------------------------------------------------------------------------



« I say "MOVE", You move. I say "STOP", You stop.  »

Voir le profil de l'utilisateur
Nine
avatar
Nine "Nina" Smith-Werthem
Informations
AVATAR : Taylor Warren

ANNÉE D'ÉTUDE : 2ème année

DC : Calypso R. Storm (à privilégier pour les MPs), Samson Hugher, James Miller, Harmony Chanteloup

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Tic tac tic tac. Les mois passent, me rapprochant de ma douce vengeance. Tic tac. J'arrive.
CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 76

Date d'inscription : 15/07/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 18 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un incertain, je peux basculer d'un côté comme de l'autre


MessageSujet: Re: Mais qui a volé, a volé, a volééééé... [PV] Mer 13 Juin - 23:08

Pourquoi ? Mais pourquoi ?! Nine n'avait absolument aucune idée du pourquoi du comment ni même du parce que du peut-être. Nine ne savait rien. Absolument rien. Ça faisait bien dix minutes qu'elle poireautait dans une salle d'interrogatoire morbide avec une porte entrouverte lui laissant comme seule occupation, l'espionnage. Génial... Pour passer le temps, elle se retrouvait donc à devoir imaginer des morts aux personnes passant devant la porte. Le petit gros, découpé en deux à la tronçonneuse ; la grande asperge ? Décapitée ; le black au fond à droite ? Vidé de son sang... Haaaa.... même ça, ce n'était pas amusant !

Elle retourna à l'inspection de l'intérieur de la pièce, comptabilisant les tâches, la poussière accumulée dans le coin à droite (pourquoi là précisément ? L'homme de ménage avait un œil de verre?)... et soudain, une femme entra dans la pièce. Tout dans son attitude transpirait l'absence de joie de vivre et Nine ressentit immédiatement une pointe de sympathie (dans la mesure où Nine pouvait ressentir autre chose que de la haine... donc une toute petite petite petite pointe). Elle avait l'air au moins aussi convaincue que Nine. La grande brune laissa la policière regarder son dossier en soupirant. Pourquoi elle soupirait ? Il y avait quoi dans ce dossier ? On avait retrouvé son identité de base ? Nine se força à se calmer immédiatement et rien dans son attitude n'avait laissé apparaître sa panique. Elle avait juste l'air de quelqu'un ne comprenant rien à ce qui lui arrivait. Et c'était d'ailleurs, pour une fois, le cas.  Il n'y avait aucune chance qu'ils aient retrouvé son dossier puisqu'elle avait tout brûlé et ils ne risquaient pas de trouver des gens se souvenant d'elle puisqu'elle avait exterminé la moindre personne l'ayant déjà vu. Et puis s'ils avaient trouvé quelque chose, ils n'auraient pas laissé la porte ouverte... Nina était une bonne couverture et elle avait réussi à s'en tirer jusqu'à là donc aucune raison de paniquer. Si ce n'est que c'était quand même bien louche cet interrogatoire...

« On te reproche quoi exactement ? »

Nine ouvrit grand la bouche et prit un air mi-consterné et mi-apeuré plus vrai que nature. Non mais c'était une blague ? On la chopait au vol en plein centre commercial, on la posait toute seule dans une salle mal nettoyée et en plus on lui demandait d'expliquer pourquoi elle était là ? Mais le monde tournait à l'envers ?!

« Mais je... mais enfin... »

Nine bafouilla, comme quelqu'un qui ne sait plus quoi dire tant il est perplexe ou perdu. Et encore une fois, c'était du 100% vrai. Elle ne savait plus sur quel pied danser... Est-ce que la policière bluffait ? Est-ce qu'elle en savait plus que ce qu'elle voulait paraître ? Mais que savait-elle finalement ? Ha que c'était énervant !! Nine finit par craquer et laissa sa voix de Nina, petite mais avec des sanglots dans la voix, faire le boulot :

« Mais je ne sais pas ! J'étais tranquillement en train de faire du lèche-vitrines et on m'a embarqué ici ! Personne n'a rien voulu me dire ! Je ne sais pas ce que je fais là ! »

Nine laissa les larmes lui venir aux yeux et lâcha, d'une voix franchement pitoyable :

« Si au moins on me disait de quoi on m'accuse, je pourrais essayer de comprendre ? » Et de pleurnicher comme une fillette « Je n'ai rien fait de mal ! Je me promenais simplement avec une amie... » Ha oui, tiens ! Où est-ce qu'elle était la garce ?!

Faisant mine de trouver un rayon d'espoir dans ce monde de ténèbres, Nine s'arrêta de pleurnicher et dit, faisant mine d'être paniquée :

« Est-ce que Lara est ici aussi ? J'étais avec elle au centre commercial... Ho j'espère qu'elle n'a rien ! »

Au contraire.... Nine espérait que la garce soit morte ou au moins dans une autre salle en train de se faire humilier. Mais comme d'habitude, Nine laissa Nina prendre le dessus sur la façade.La pauvre petite élève de Weins cherchant une lueur d'espoir dans une situation incompréhensible... Une chose restait sûre néanmoins : si la policière ne savait pas non plus pourquoi Nine était là, le temps allait être trèèèès long...

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #009900

« Je vais te tuer, et tu ne me verras pas arriver. Regarde bien derrière toi parce que j'apparaitrais lorsque tu t'y attendras le moins. Tu vas mourir et c'est moi qui te ferais agoniser. On est jamais assez loin de Nine Werthem... »
©️ chaussette


Nine version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://Weins-Academie.forumgratuit.org
Venecia
avatar
Venecia O'Donnell
Informations
AVATAR : Michelle Rodriguez

DC : Lecter

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


CRÉDITS : Moi même

MESSAGES : 91

Date d'inscription : 06/10/2013

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 35 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un(e) new-yorkais(e) aux habitudes plus ou moins douteuses


MessageSujet: Re: Mais qui a volé, a volé, a volééééé... [PV] Mer 13 Juin - 23:58

" Juste une heure "


Quitte à faire de la merde fais le bien. Facile à dire tiens ! De toute évidence la gosse ne sait pas pourquoi elle est là et ce n'est pas Venecia qui va pouvoir l'aider. Qui l'a embarquée d'ailleurs ce serait bien de le dire aussi qu'elle puisse lui passer un savon et lui faire bouffer après pour incompétence ! Une élève de l'académie en plus, manquait plus que ça ! Weins va leur tomber sur le râble et leur faire débouler on ne sait quel débile en costard pour les remontrances. Bien fait pour Samson ceci dit, il perdrait peut-être de sa superbe ce crétin aux hormones de volaille mâle ! Assez médit sur l'autre blondin, il faut avancer et là c'est plutôt la marche arrière qu'on a enclenché.

« Bon, écoute je ne devrai pas te le dire mais en toute franchise ce dossier vaut même pas que je te file une amende alors soit celui qui t'a embarqué a oublié la paperasse soit... tu es là parce que quelqu'un ne te porte pas dans son cœur et t'a balancé pour je ne sais quel truc. » Venecia hausse les épaules, laisse le dossier clos près d'elle puisqu'il ne contient rien de valable. Elle n'a plus qu'à espérer rattraper le coup maintenant car sinon elle risque fort de se retrouver bloquée plus d'une heure et pire, avec Samson !

Son amie ? La brune lève un sourcil, non on ne lui a rien dit à ce sujet non plus. Sans plus traîner O'Donnell sort son téléphone et s'empresse de composer le numéro de Scott. « Ouais dis moi, est-ce qu'on a une certaine Lara en interrogatoire aussi ? Ok tiens moi au courant et cherche moi le type qui a embarqué mademoiselle heu... Werthem. Ok. » Elle raccroche, ça s'annonce compliqué.

Revenons à un peu de logique, un peu au moins même si c'est beaucoup demander à certain dans cet endroit.   Elle a dit être au centre commerciale, bien mais dans quelle boutique ou alors proche de laquelle ? Aucune info là dessus. « Le dernier endroit où tu étais quand on t'a arrêté ? » Elle l'ajoute au dossier aussitôt la réponse obtenue. « Et on dit que... » son téléphone, elle décroche. « Mouais... hein ? QUOI ?? » Venecia ouvre grand les yeux, se lève du coin de table où elle venait de poser une fesse et aussitôt sa voix grimpe d'un octave. « Comment ça on lui a piqué son sac ?! Mais pourquoi je l'interroge en tant que suspecte alors ? Va falloir voir à faire leur boulot et à s'occuper des personnes qu'ils amènent au poste ensuite parce que c'est du grand guignole !! » De l'autre côté ça bégaie, ça tente comme ça peut de calmer la furie. « Trouve moi qui dans les dix minutes sinon je te préviens je la libère et je la ramène à Weins c'est clair ?! » Raaah !! mais c'est n'importe quoi !!!

Retour à son coin de table, la brune jette sa veste sur la chaise qu'elle devrait occuper, fait craquer son dos et se masse les tempes. Soufflant lourdement elle hurle qu'on lui apporte un café et vite, puis un truc pour la gamine aussi, ce qu'elle voudra. « On t'a pris ton sac, bon... et on te l'a rendu au moins ? S'il te plaît ne me dit pas qu'ils ont laissé filer le voleur... » Non parce que si c'est bien ça y'a des coups de pompes au cul qui se perdent !

©️ Jason L.

---------------------------------------------------------------------------



« I say "MOVE", You move. I say "STOP", You stop.  »

Voir le profil de l'utilisateur
Samson
avatar
Samson H. Hugher
Informations
AVATAR : Peter Facinelli

DC : Calypso Storm (à privilégier pour les MPs), Nine Werthem, James Miller et Harmony Chanteloup

DISPONIBILITÉ RP :
  • Indisponible


COMMENTAIRES : Je suis le policier le plus sexy de tout New-York ! Comment ça vous ne me croyez pas ?! J'vous le permet pas ! Tiens... pour la peine tu vas allez faire un séjour anticipé en prison, hein ! Non mais oh ! On ne critique pas la loi et JE représente la loi !

Faudrait que vous m'expliquiez un truc : pourquoi toutes les filles qui passent devant moi ne se retourne pas sur mon passage ? J'suis pourtant super sexy comme mec, bien plus que n'importe quel humain normal ! Non ?! QUOI ?! Tu oses dire que j'suis moche ?! Allez hop ! Prison toi aussi ! Le prochain qui ricane...
Qui ?! Qui vient de ricaner ?!
CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 70

Date d'inscription : 09/07/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 44 ans
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: un(e) new-yorkais(e) aux habitudes plus ou moins douteuses


MessageSujet: Re: Mais qui a volé, a volé, a volééééé... [PV] Mer 20 Juin - 21:34

C'était encore une victoire pour le grand Samson Harry Hugher ! Le gouvernement pouvait se vanter d'avoir à New-York le meilleur policier de tous les temps. Quelque soit l'enquête, le Grand Hugher la résolvait en quelques jours ou semaines. Là où les autres se perdaient en conjonctures et en fausses pistes, lui n'avait besoin que de quelques instants pour comprendre le dossier et trouver immédiatement la bonne piste et donc le coupable. Après tout, c'était quand  même lui qui avait résolu l'affaire James Miller, il y a quelques années ! Personne n'avait suspecté l'étudiant sauf lui ! Haha, quelle histoire ! Et quel héro, ce Hugher ! Il n'avait pas du tout suspecté Miller car il était jeune et beau, non... Il ne s'était pas du tout trouvé nez à nez avec lui par le plus grand des hasards en quittant l'enquête comme un malpropre. Pas. Du. Tout.

« Tu es déjà rentré, Hugher ? »
« Oui, j'ai fini plus vite que prévu. Le criminel était dans l'ascenseur. »
« Wouah ! Et tu savais qu'il était dedans ? »
« Bien évidemment... »

… que non. Samson était juste une grosse feignasse et la perspective de monter deux étages à pieds l'avait épuisé rien que d'y penser. Alors il avait laissé son collègue escalader les deux étages en courant et il avait patiemment attendu l'ascenseur. Ascenseur qui s'était ouvert sur le criminel recherché qui se grattait le nez et qui n'avait donc pas eu le temps de prendre son flingue à temps. Samson, lui, avait justement pris son arme de service en main juste avant l'ouverture des portes pour se gratter le dos avec. L'action avait été arrêtée à mi-chemin, et c'est donc un policier avec une arme pointée sur lui que le criminel avait découvert à l'ouverture des portes. Il n'avait évidemment pas tenté de jouer le héros et s'était docilement mis à genoux en sortant de l'ascenseur. Samson avait donc pu lui passer les menottes tranquillement avant d'appeler son collègue pour escorter le criminel jusqu'à la voiture. De là, Samson avait pris le volant, avait évité avec instinct les embouteillages habituels et était rentré au commissariat. Il s'apprêtait d'ailleurs à se faire une petite sieste tranquille dans son bureau pendant que son collègue s'occuperait de l'interrogatoire mais visiblement, la magnificence de sa présence était encore demandée.

« On a une élève de Weins dans une des salles. O'Donnel s'en occupe pour l'instant mais il faudrait que tu y ailles... »
« Bien sûr... » tant pis pour la sieste... « De quoi s'agit-il ? »
« Une certaine Nina Smith-Werthem... on lui a volé son sac. »
« On a un suspect ? »
« On a quelqu'un oui mais... »
« Amenez-le moi en salle d'interrogatoire ! »

Samson ne prit même pas la peine d'écouter les commentaires désespérés de son collègue et se dirigea royalement vers la salle d'interrogatoire. Il y fit une entrée des plus distinguées mais aucune des deux femmes sembla s'en rendre compte. Humilié mais encore de bonne humeur, Samson laissa échapper un « hum hum » qu'il espérait viril mais qui devait, en fait, ressembler à celui d'un ado pré-pubère.

« Pas de soucis Mademoiselle Smith-Werthem... Nous avons quelqu'un qui peut nous aider sur votre affaire... »

Samson ne se risqua pas à faire un clin d’œil à O'Donnel (l'instinct) mais il théâtralisa son information au maximum. Il laissa planer un petit moment de suspense avant de pointer du doigt la porte pile au moment où des pas s'approchaient.

« Il s'agit de la personne qui... »

Il s'apprêtait à dire « la personne qui vous a volé votre sac » mais sa chance de cocu lui évita une humiliation fatale en l'arrêtant juste à temps pour tourner la tête et voir Harmony V. Chanteloup passer la porte de la salle.

« Se trouvait juste à côté de vous et dont la réputation n'est plus à faire : Harmony Chanteloup ! »

Wouah, il l'avait échappé belle ! S'il y avait bien une personne sur cette planète qui n'avait aucune chance de voler quoi que ce soit, c'était bien Harmony Chanteloup. Il serait passé pour un parfait crétin s'il ne s'était pas arrêté à temps... Merci l'instinct ! Et merci la chance de cocu pour n'avoir rien montré dans son attitude de l'erreur qu'il avait failli faire...

« Je ne veux pas interrompre votre interrogatoire plus longtemps, O'Donnel... Je vous en prie, continuez... »

Samson s'assit poliment et laissa la femme mener l'enquête : après tout, elle était là depuis le début, non ?

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #ff6699

« Plus beau et efficace que moi, ça n'existe pas allons ! Je suis policier, je n'arrête pas d'être gradé et j'ai une réputation de tombeur ! … Comment ça c'était pas tombeur dans ce sens-là ? »
©️ chaussette


Samson version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://Weins-Academie.forumgratuit.org
Nine
avatar
Nine "Nina" Smith-Werthem
Informations
AVATAR : Taylor Warren

ANNÉE D'ÉTUDE : 2ème année

DC : Calypso R. Storm (à privilégier pour les MPs), Samson Hugher, James Miller, Harmony Chanteloup

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Tic tac tic tac. Les mois passent, me rapprochant de ma douce vengeance. Tic tac. J'arrive.
CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 76

Date d'inscription : 15/07/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 18 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un incertain, je peux basculer d'un côté comme de l'autre


MessageSujet: Re: Mais qui a volé, a volé, a volééééé... [PV] Sam 23 Juin - 22:30

Ce merdier avait forcément une explication... C'était tout bonnement impossible que cet enchaînement de merdes soit le seul fait du hasard ! Il y avait forcément quelqu'un derrière tout ça... Plus le temps avançait et plus Nine était sûre qu'il s'agissait d'un coup monté. Mais qui aurait intérêt à faire plonger la gentille Nina Smith-Werthem ? Qui ? Après tout Nina était fade et sans grand intérêt... Ça ne serait quand même pas un coup d'une amoureuse de Brandon ? Non parce que ça pour le coup, ça serait franchement agaçant ! Nine n'avait pas demandé à traîner un grand dadais con comme un balais... Si quelqu'un pouvait le récupérer et le faire changer de coup de cœur, Nine n'en serait que joie ! Alors si elle était au commissariat à cause de lui... Ouh il y avait des égorgements qui se perdaient...

Et puis Nine entendit que les policiers n'avaient pas arrêté Lara... Et si c'était elle, hein ?! Après tout, c'était de sa faute si Nine avait dû mettre les pieds dans cette foutue bijouterie !! Et puis en plus elle était ici et pas elle ? Louche ! C'était louche !!
Tout à sa paranoïa, Nine répondit machinalement aux questions de la policière. En façade, elle restait Nina mais son cerveau carburait pour tenter de savoir pourquoi elle était enfermée ici au lieu d'être tranquillement endormie dans sa chambre à l'internat.

« Comment ça on lui a piqué son sac ?! Mais pourquoi je l'interroge en tant que suspecte alors ? Va falloir voir à faire leur boulot et à s'occuper des personnes qu'ils amènent au poste ensuite parce que c'est du grand guignole !! Trouve moi qui dans les dix minutes sinon je te préviens je la libère et je la ramène à Weins c'est clair ?! »

Libération ! Compréhension ! Satisfaction ! Trucs en ion ! Ha enfin ! Nine ouvrit de grands yeux et regarda des deux côtés de son siège pour s’apercevoir, enfin !, qu'elle n'avait effectivement pas de sac à main. Tout ça pour ça ? Elle avait paniqué pour finalement découvrir qu'en fait, elle s'était fait voler son sac ? Ha bah bravo ! Bravo la Police Américaine, hein ! Gordon n'allait pas être content s'il apprenait qu'une élève de Weins avait été volée en plein centre commercial ! Peut-être que Nine devrait lui envoyer une lettre ? Sait-on jamais, ça pourrait lui permettre d'éviter de se retrouver en position de suspecte encore une fois ? Ha mais ça risquerait d'attirer l'attention sur elle... zut...

« On t'a pris ton sac, bon... et on te l'a rendu au moins ? S'il te plaît ne me dit pas qu'ils ont laissé filer le voleur... »

Nine bredouilla un « Bah je... je ne l'ai pas avec moi en tout cas... » Elle regarda de nouveau autour d'elle, semblant enfin prendre conscience de ce qui lui manquait : « Non, je ne le vois pas... Mais il est peut-être à l'accueil ? » Petit espoir ? « C'est un petit sac à main noir avec un porte-clef en forme d'ourson... »

Pas qu'elle y attachait grande importance à ce sac mais le fait d'avoir été volé constituait un affront qu'il fallait laver... par le sang... Ils allaient récupérer son sac et puis c'est tout ! Merde alors !

« Peut-être que Lara l'a pris ? Elle n'est pas ici ? »

Oui hein ? Elle était où cette connasse ? Non parce que si elle se fiait aux rumeurs, Lara était arrivée à Weins après avoir volé dans des magasins donc bon....
Nine s'apprêtait à confier l'information à la policière, en bonne balance qu'elle était, lorsqu'un grattement de gorge l'a coupa dans son élan. Elle n'avait absolument pas vu entrer le policier bien en chair et au regard digne d'un poisson mort. D'où sortait-il ? De la porte, oui, mais de quel monde ? Il semblait auréolé de doré alors qu'il avait autant de charisme que le dernier cadavre d'animal que Nine avait écorché vivant... Visiblement cet individu avait un ego au moins aussi écrasant que Calypso Storm puisqu'il se mit à faire monter le suspense... Nine était à deux doigts de l'égorger : il avait son sac oui ou merde ? Elle avait envie de retourner à Weins, merde à la fin !
Et puis elle entendit LE nom. Harmony Victoire Chanteloup. Et Nine tourna la tête au ralenti pour poser ses yeux sur une petite blonde tellement lumineuse qu'elle ne put s'empêcher de laisser échapper un hoquet de surprise. C'était la petite blonde à la salopette rose bonbon qu'elle avait croisé dans la bijouterie ! Oh Mon Dieu !! Elle avait croisé Harmony Chanteloup dans une bijouterie et elle ne s'en était même pas aperçu ? Mais comment ? Comment ?!! Et maintenant, la chanteuse était là pour l'aider ? Elle ? Nine Werthem ? Haaaaaaa ! Extase maximum !

« Mademoiselle Chanteloup ! J'écoute tout vos CDs en boucle !!! J'adore particulièrement ''Crépuscule d'une âme '' !! Je la trouve tellement lourde de sens ! Et touchante !! »

Eh oui... Nine Werthem, la meurtrière folle était une fan de première heure de Harmony Chanteloup... Elle écoutait ses chansons en boucle, elle connaissait toutes les paroles et elle regardait les replays de ses concerts dès qu'elle était seule dans sa chambre... Et plus que le traitement, c'était bien la voix d'Harmony qui commençait à faire de Nine Werthem une bonne élève à Weins...

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #009900

« Je vais te tuer, et tu ne me verras pas arriver. Regarde bien derrière toi parce que j'apparaitrais lorsque tu t'y attendras le moins. Tu vas mourir et c'est moi qui te ferais agoniser. On est jamais assez loin de Nine Werthem... »
©️ chaussette


Nine version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://Weins-Academie.forumgratuit.org
Venecia
avatar
Venecia O'Donnell
Informations
AVATAR : Michelle Rodriguez

DC : Lecter

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


CRÉDITS : Moi même

MESSAGES : 91

Date d'inscription : 06/10/2013

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 35 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un(e) new-yorkais(e) aux habitudes plus ou moins douteuses


MessageSujet: Re: Mais qui a volé, a volé, a volééééé... [PV] Lun 25 Juin - 21:53

" Juste une heure "


Enfin le voilà cet abruti congénital ! Son entrée il l'espérait sûrement classe voir sexy mais la seule réaction qu'il obtient de Venecia et Nine fût et restera une oeillade morne et peu concernée... presque dégoûtée en fait. Il peut bien avoir l'air de dire qu'il se pointe avec la solution du problème la flic brune sent au plus profond d'elle même qu'il débarque et n'en sait pas plus qu'elle. Et puis...

Harmony … oh non pas ça ! Elle pensait tellement pouvoir se barrer vitesse grand V si maintenant ce bonbon sur pattes se pointe elle va en avoir pour deux heures supplémentaires ! Conservant son sérieux et son sang froid (son quoi?) Venecia se décolle de sa place à regrets pour venir saluer la petite blonde et lui poser une main sur l'épaule. « Ravie de vous revoir Harmony. » Tu parles !! « Vous détenez donc la clef de la libération de notre jeune amie si je comprend bien. » Oeil furibond à Samson, et elle continue sur sa lancée avant que l'autre puisse en placer une qui n'aura ni queue ni tête. « C'est que nous nous trouvons dans l'impasse alors je vous en prie (supplie) de bien vouloir nous éclairer et nous dire où-se-trouve-le-sac-de-cette-demoiselle ! » Un sourire aimable, trop. « S'il vous plaît. »

Et Scott qui ne rappelle pas pour lui dire où est la fameuse Lara... Aux grands maux les grands remèdes elle doit en arriver là faute de trouver quelqu'un d'efficace. Elle soupire, pianote sur son téléphone et attend qu'on lui réponde ce qui ne tarde pas connaissant le destinataire. « Caleb c'est moi, trouve moi une certaine Lara qui devrait se trouver dans nos locaux, si elle n'y est pas et si réellement tu ne la trouves pas trouve moi le débile qui a bouclé Nina Smith-Werthem. Merci. » Au moins un qui va droper dans ce boui boui ! Non parce que s'il faut attendre que monsieur je me la pète se décide à bouger son fessier grassouillet ils sont dans la merde mais genre pour de vrai ! Sainte patience...

Autant de personnes concernées et  on dirait que personne justement ne sait ce qui se passe c'est rageant. M'enfin il doit quand même bien y avoir quelqu'un capable de dire la vérité ou au moins d'expliquer les faits ? A croire que quelqu'un a tout intérêt à faire coffrer l'étudiante brune mais pourquoi ? Pour quelle raison ? La flic souffle de plus belle, jetant un regard à la fois désolé et dépité à la pauvre suspecte qui en plus de ça s'est faite voler... journée de merde pour toi aussi hein ? En espérant que Chanteloup détienne réellement une info valable parce que sinon quelqu'un va en prendre une avant la prochaine heure et comme elle ne peut frapper ni une étudiante ni Harmony elle devra trouver une excuse pour cogner Samson... pour un peu elle aurait bien envie que la petite blonde se taise tiens ! Juste pour le plaisir de lui en mettre une.  

©️ Jason L.

---------------------------------------------------------------------------



« I say "MOVE", You move. I say "STOP", You stop.  »

Voir le profil de l'utilisateur
Harmony
avatar
Harmony V. Chanteloup
Informations
AVATAR : Allison Harvard

DC : Calypso R. Storm (à privilégier pour les MPs !), Nine Werthem, James J. Miller et Samson H. Hugher

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 76

Date d'inscription : 15/09/2013


MessageSujet: Re: Mais qui a volé, a volé, a volééééé... [PV] Jeu 26 Juil - 17:47

Le soleil se levait paresseusement sur la ville de New-York et Harmony n'en perdait pas une miette depuis le hublot de son avion. Elle revenait tout juste d'une tournée en Europe et la ville et ses habitants lui avait manqué. Elle avait hâte de pouvoir revoir ses amis et de se promener sans relâche dans les rues combles de sa ville fétiche. Si en terme de beauté, Harmony préférait Venise et ses rues presque baignées dans l'eau, il n'en restait pas moins qu'en terme de vie, la chanteuse préférait la ville abritant l'Académie Weins et Hunter Stanton. L'Académie avait été un véritable tournant dans la vie de la petite blonde et elle ne cessait de le répéter aux personnes qu'elle croisait. Avant Weins, elle n'était rien qu'une petite fille perdue et effrayée. Weins lui avait proposé de suivre des cours de chant et l'Académie avait même financé tout ça ! Harmony, à l'époque, n'avait pas l'argent pour quoi que ce soit et elle n'avait jamais osé rêver de prendre des cours de chant. Et Weins lui avait permis de trouver son moyen de s'exprimer. A travers le chant, Harmony pouvait dire les choses qu'elle voulait et elle pouvait trouver une façon de se lier aux autres.

« Mademoiselle Chanteloup, attention à la marche... »

Harmony reprit ses esprits au moment où elle s'apprêtait à perdre l'équilibre en descendant de l'avion. Sa garde-du-corps la regarda d'un air blasé et Harmony s'empressa de poser son pieds sur la bonne marche. Toute son attention fut ensuite focalisée sur les marches, les portes, les contrôles de sécurité pour ensuite attacher sérieusement sa ceinture de sécurité dans la voiture. Les contrôles à l'aéroport étaient toujours longs et minutieux mais Harmony avait l'habitude maintenant. De plus, avec son pass spécial, elle pouvait utiliser une voie plus rapide et ainsi éviter l'attente liée aux fouilles et autres.

« J'aimerai bien aller au centre commercial... C'est bientôt l'anniversaire d'un ami ! »

La garde-du-corps haussa un sourcil : depuis quand Harmony se rappelait-elle des dates ? Qui était donc cet ''ami'' pour qu'il ait l'honneur de rester dans la mémoire de la petite blonde ? La femme se retint d'en demander plus à Harmony : elle serait capable de parler pendant trois heures si seulement elle avait le malheur de lui poser une question. La chanteuse, n'ayant aucune réponse, se contenta de regarder la ville défiler par la fenêtre de la voiture. Le jetlag faisait peut-être de l'effet car la petite blonde ne se sentait pas d'humeur bavarde.
La voiture s'arrêta docilement près du centre commercial et les deux femmes en sortirent, l'une habillée sobrement en noir et très digne, l'autre avec une salopette rose et en manquant de tomber une fois la portière ouverte. Les deux femmes vagabondèrent dans les boutiques, l'une avec moins de bonne volonté que l'autre. Elles entrèrent dans une bijouterie et la garde-du-corps en ressorti aussitôt pour répondre à son téléphone. Harmony regardait les montres lorsque son attention fut attirée par un événement curieux. Elle s'apprêtait à en faire part à sa garde-du-corps lorsque des vigiles se mirent à s'agiter, la plongeant dans une stupéfaction paralysante. La garde-du-corps revint immédiatement en entendant le bruit et s'arrangea avec les vigiles pour accompagner Harmony au commissariat. La chanteuse ne comprenait strictement rien mais sa garde-du-corps ne semblait pas s'en préoccuper.
Arrivées au commissariat, les deux femmes attendirent patiemment dans une salle qu'on vienne les chercher. Harmony, complètement perdue, chantonnait doucement une chanson française qu'elle avait appris l'avant-veille. Un jeune homme gêné vint les chercher et s'excusa de l'attente : quelle attente ? Harmony avait encore une fois complètement perdu la notion du temps. Elle se leva presque comme une machine et accompagna le jeune homme vers une autre salle. Sa garde-du-corps restait à côté mais elle n'avait pas lâché un seul mot depuis le trajet jusqu'ici.
La garde-du-corps de Harmony Chanteloup n'était pas n'importe qui et sous son apparence très sobre de grande femme brune aux yeux vides, se cachait un cerveau très efficace et un corps musclé et prêt à réagir à tout moment. Sous couvert d'être d'un calme religieux et de ne regarder nul part précisément, la femme cartographiait son environnement. C'était la seule personne capable de ne jamais perdre Harmony de vue et rien qu'en cela, elle méritait une médaille et un autel. Au moins. La femme entra donc dans la pièce et en fit l'inventaire en une fraction de secondes : le tas de poussière sur la droite ; les chaises peu confortables ; les caméras éteintes ; la petite brune était la victime ; l'homme gras ne servait à rien et la femme policière était clairement l'élément le plus intéressant dans cette pièce. Derrière ses yeux mornes, la garde-du-corps assimilait l'ambiance, les tensions, les plis de vêtements et tout ce qui pouvait lui servir. La garde-du-corps ne laissa strictement rien transparaître mais elle décela chez la policière un léger mouvement de recul. Et ce n'était pas elle qui allait lui en vouloir... Elle avait beau apprécier la petite blonde, elle était néanmoins parfaitement consciente que Harmony était une vraie plaie...

Harmony, absolument pas consciente de ce qui se passait dans la tête de sa garde-du-corps, se tourna vers la jeune brune. Beaucoup trop de bruns et brunes dans cette pièce d'ailleurs ! C'était la seule blonde ! Cela dit la policière n'allait peut-être pas tarder à avoir des cheveux blancs, non ? Elle avait l'air particulièrement à cran... Bien que Harmony ne comprenne pas le concept, elle trouvait que l'expression correspondait bien à l'agent O'Donnell. Ce n'était pas la première fois qu'elle voyait la policière et, comme la dernière fois, elle trouvait qu'elle avait l'air gentille. Et cool. Elle voudrait bien être comme elle quand elle serait grande ! Ha zut, elle était déjà grande... Et puis elle aimait trop chanter en fait. Est-ce qu'on pouvait faire régner la justice en chantant ?

« Mademoiselle Chanteloup ! J'écoute tout vos CDs en boucle !!! J'adore particulièrement ''Crépuscule d'une âme '' !! Je la trouve tellement lourde de sens ! Et touchante !! »
« Ho euh merci... Ça me touche beaucoup ! »

Elle s'apprêtait à continuer la conversation lorsque l'agent O'Donnell posa une main sur son épaule et lui dit qu'elle était RAVIE de la revoir. Trop bien !

« Moi aussi je suis ravie de vous revoir ! Ça fait un moment maintenant ! Vous allez mieux ? Vous êtes toujours aussi cool et... »

Grâce à son légendaire flux de paroles, Harmony réussit à placer tout ça en quelques secondes uniquement mais elle fut forcée d'arrêter lorsque la policière reprit la parole. Sa phrase se chevaucha avec les propos de Harmony si bien que la petite blonde mit un certain temps à retomber sur ses pieds : elle était déjà partie pour chanter une chanson à la policière et il fallait maintenant qu'elle revienne à la situation actuelle. Bon, où était-elle déjà ? Ah oui, au commissariat. Qu'est-ce qu'elle faisait là ? Hum... La policière parlait de clef, de libération et de sac. Hein ?

« Euh je... C'est pour quoi la clef ? »

Harmony, perdue et fatiguée, s'apprêtait de nouveau à chanter une chanson pour expliquer à quel point elle ne comprenait rien à la situation quand, soudain, sa garde-du-corps sortit de son silence.

« Mademoiselle Chanteloup, dites-lui ce que vous avez vu dans la bijouterie. »

Harmony comprit et s'apprêtait à raconter sa vision de l’événement lorsqu'elle s’aperçut que la policière était au téléphone. Combien de temps s'était écoulé entre sa question, la réponse de Harmony et l'intervention de la garde-du-corps ? Et puis qui était Lara ? Et Smith-Werthem ?

« C'est vous Nina Smith-Werthem ? C'est joli comme nom de famille... Ça vient d'où ? »

Complètement déphasée, Harmony n'arrivait pas à suivre l'action et se raccrochait donc aux derniers mots de chaque phrase. Le jetlag était violent, certes, mais il y avait quelque chose dans cette salle qui la mettait dans un état dangereux. Pourquoi est-ce qu'elle avait l'impression de rater toutes les informations et d'être un boulet ?
Et puis, comme s'il n'y avait pas assez d'informations, un jeune homme entra dans la pièce. Harmony eut l'impression de le reconnaître mais ses neurones étaient trop occupés à paniquer pour faire la connexion. La petite blonde frôlait la crise d'angoisse lorsque sa garde-du-corps reprit, encore une fois, la chose en main.

« Mademoiselle Chanteloup, calmez-vous. » La petite blonde se tourna vers elle, oubliant complètement tout ce qui l'entourait pour se focaliser sur la grande brune, son roc. « Que s'est-il passé à la bijouterie ? »

Ça ferait un bon titre de chanson, ça ? Et ça commencerait par un accord parfait en mi mineur, d'ailleurs...

« J'étais en train de regarder les montres quand j'ai vu une personne mettre quelque chose de brillant dans un sac qui n'était pas le sien. »

Wouah. Harmony qui répondait clairement à une question et qui, en plus, ne rajoutait pas de détails inutiles ? Cette garde-du-corps réussissait là où les meilleurs s'étaient cassés les dents !

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #666699

« Elle respectait les croyances des autres et acceptait qu'on puisse préférer la main d'un monsieur barbu à celle de Gordon mais on ne la ferait pas changer d'avis. Harmony n'était pas un misérable petit mouton qu'on pouvait rallier à un troupeau pour lui montrer le droit chemin ; Harmony était une licorne, une créature tellement irréelle qu'on ne pouvait pas la contrôler. »

Spéciale dédicace à Thomas *
© chaussette


Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://Weins-Academie.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé
Informations


MessageSujet: Re: Mais qui a volé, a volé, a volééééé... [PV]



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1