Ecole buissonnière
Natation
avatar
Aïssata Mandiamé
Informations
AVATAR : Anita Marshall

ANNÉE D'ÉTUDE : 2ème année

DC : Calypso R. Storm (à privilégier pour les MPs) ; Nine "Nina" Smith-Werthem ; Samson H. Hugher ; Harmony V. Chanteloup ; James J. Miller

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 3

Date d'inscription : 24/06/2018


MessageSujet: Ecole buissonnière Dim 24 Juin - 14:55

Assise sur un banc du Parc de Verre, Aïssata regardait deux oiseaux discuter sur une branche. Il s'agissait de deux corneilles et elles étaient sublimes malgré les températures assez froides qui ne devaient pas leur faciliter la tâche pour se nourrir. Les belles plumes et les yeux pétillants des deux oiseaux réchauffèrent le cœur frigorifié de Aïssata. La jeune fille était assise sur ce banc depuis plus d'une heure et les mêmes pensées moroses l'empêchait de s'activer.
Que se passait-il en ce moment en Afrique ? Est-ce que son hôpital pour animaux continuait de fonctionner ? Est-ce que les animaux trouvaient des familles aimantes ? Est-ce ses parents continuaient de tenir le coup ? Ils n'y connaissaient pas grand chose question soins animaliers mais la vétérinaire devait venir les aider régulièrement... Et puis ils avaient beaucoup appris auprès de Aïssata... Ils devaient se débrouiller. Sans elle. Évidemment... Tout le monde pouvait se débrouiller sans elle : elle n'était pas indispensable...

Pourquoi était-elle venue aux États-Unis ? Pourquoi avait-elle abandonné son cocon douillet et sûr pour cette grande ville qu'elle ne comprenait pas ? Tout se passait tellement vite ici... Depuis son arrivée, il y a moins d'un an, il s'était passé trop de choses ! Elle était à peine arrivée à l'Académie qu'on lui avait annoncé qu'elle passait directement en deuxième année car elle était trop avancée pour la première année. Sauf qu'elle ne connaissait personne et qu'en deuxième année, les gens se connaissaient déjà... Elle aurait voulu commencer en première année pour se faire des amis et pour s'adapter petit à petit à cette nouvelle école mais elle n'avait pas pu refuser l'honneur qu'on lui faisait en la faisant sauter une classe... Et pourtant elle aurait dû car elle se sentait bien seule à l'Académie. Les gens n'étaient pas foncièrement méchants mais elle avait toutes les peines du monde à se faire des amis. Cela dit, ça avait toujours été le cas...

Aïssata avait bien des amis sur lesquels elle pouvait compter mais ils étaient eux-mêmes parias donc ça ne faisait pas avancer le schmilblick... Ils étaient sympa et puis surtout, ils lui ouvraient les yeux sur la réalité ! C'était grâce à eux qu'elle savait devoir éviter à tout prix Calypso Storm, la Reine de l'Académie. Elle était vicieuse et extrêmement agressive et on lui avait même dit qu'elle avait déjà tué des gens ! Et puis elle devait aussi se méfier du nouveau capitaine du club de Football : James Miller. C'était un ancien meurtrier et un coureur de jupon ! Ses amis lui avait dit qu'il essayerait de la coincer dans une salle pour l'asservir... Brrr... Rien que d'y penser, Aïssata frémit. Mais pourquoi était-elle venue ici ?! Cette Académie était remplie d'individus dangereux !

« Ho bah qu'est-ce que tu fais là toi ? »

Aïssata s'accroupit au pieds d'un arbre pour parler avec un petit écureuil qui n'avait rien à faire dehors par ce temps. L'animal n'avait pas peur de Aïssata et était sûrement habitué à être nourri par des humains. L'Africaine fouilla dans ses poches et en sorti des friandises pour animaux sur lesquelles l'écureuil se jeta avant de prendre la fuite pour les manger plus loin.
Aïssata souriait en regardant le petit animal grignoter lorsqu'elle entendit un bruit de pas reconnaissable entre milles. Elle se tendit immédiatement et espéra que la Terreur qui marchait vers elle ne l'avait pas vue. Certes, elle n'était pas du tout discrète, petite femme noire avec de l'embonpoint mais peut-être que derrière le banc...

« Aïssata Mandiamé ? Qu'est-ce que tu fais là ? »

Eh non... Tant pis pour la tentative de disparition...

« Que... Comment ça ? »

Aïssata avait réussi à éviter Calypso Storm pendant plusieurs mois alors pourquoi fallait-il que ce soit sur elle qu'elle tombe aujourd'hui ? Pourquoi le Sort s'acharnait-il contre elle ?!

---------------------------------------------------------------------------
Texte : #990066

Voir le profil de l'utilisateur
Calypso
avatar
Calypso R. Storm
Informations
AVATAR : Lindsay Ellingson

ANNÉE D'ÉTUDE : 5ème année

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Sachez mes chers que vous vous trouvez face à la Reine de l'Académie. Reine que vous devrez acclamer, admirer parce que j'ai été élue par tout le monde comme étant la plus belle de cette fichue Académie. Mais ne vous réjouissez pas : beauté ne veut pas dire stupidité...
Ça fait six ans que je suis réélue, et je compte bien continuer jusqu'à mon départ.
Je suis également la Dirigeante en chef du Quartier Nord et je peux vous faire décapiter d'un simple claquement de doigt. Je suis également une prostituée de luxe et mes clients me sont entièrement dévoués alors dis un seul truc de travers sur moi et j't'envois en prison jusqu'à la fin de ta vie !

Allez sans rancune : je suis magnifique et intelligente, t'es rien face à moi !


CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 1897

Date d'inscription : 05/05/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 22 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un incertain, je peux basculer d'un côté comme de l'autre


MessageSujet: Re: Ecole buissonnière Dim 24 Juin - 15:50

Gérer l'Académie n'avait rien de facile et Calypso en était parfaitement consciente. Lorsqu'elle avait été élue Reine de l'Académie, elle n'avait pas songé à la charge de travail l'attendant : on avait à peine parlé de ce poste si bien qu'elle avait naïvement pensé qu'il s'agissait juste d'un titre honorifique quelconque. Mais non. C'était plus qu'un titre, c'était un véritable travail généreux en heures supplémentaires...
Parce que Calypso ne montrait absolument pas les tâches qu'elle effectuait, les gens pensaient naïvement que le rôle de la Reine se bornait à être là au bon moment, à guider les jeunes arrivants et à régler les conflits lorsqu'il y en avait. Que nenni... Pour ces quelques tâches, elle pouvait compter sur les Platines pour l'aider : ils étaient toujours prêt à mettre la main à la pâte et ne rechignaient jamais à faire le tour de l'école avec des nouveaux ou à servir de juges lors de conflits. Mais pour les autres actions, les confidentielles, Calypso ne pouvait compter sur personne d'autre qu'elle-même. Être Reine de l'Académie ce n'était pas uniquement rouler des mécaniques et afficher un sourire colgate à longueur de journée, non. C'était aussi effectuer les tâches confiées par le directeur lui-même et si des fois il s'agissait de petites missions anodines, Calypso avait aussi l'obligation d'espionner, de ramener des informations ou de tendre des pièges.
Les élèves de l'Académie restaient persuadés que Calypso était la seule personne de l'établissement à avoir vu le Directeur Weins en chair et en os et elle ne faisait rien pour faire taire la rumeur. Ça l'arrangeait, même : les Platines étaient encore plus obéissants comme ça... Et les jaloux faisaient le double d'efforts pour prendre son rôle sans savoir qu'ils n'y arriveraient jamais. Une fois qu'on était Reine, on le restait jusqu'à quitter l'Académie ou jusqu'à en crever. Pourquoi tant d'application dans le secret ? Parce que la rumeur autour d'Edmund Weins tenait grâce à ce rôle... Calypso n'avait jamais rencontré le directeur. Jamais. Elle était entrée dans son bureau et avait entendu une voix provenant d'enceintes et effectué les ordres donnés. Du directeur, elle n'avait jamais vu une once de peau et la voix qui sortait des enceintes paraissait trop trafiquée pour être réelle. A qui Calypso obéissait-elle, finalement ? Elle n'en avait aucune idée et, bizarrement, ça ne l'ennuyait pas plus que ça. Obéir aveuglement à une voix trafiquée... Quelle drôle de vie...

Et ce début d'après-midi là, Calypso avait été convoquée dans le bureau du Directeur en plein cours. Elle s'était levée et avait quitté la salle de classe sans faire attention aux chuchotements qui s'étendaient derrière elle. On la jalousait, on l'enviait, on la détestait... Qu'importe. Calypso était habituée à ne laisser personne indifférent et tant que ça ne la gênait pas dans l'exercice de son pouvoir, elle n'en avait que faire.
L'entrevue avait été courte mais la mission était très lourde : Calypso devait espionner la nouvelle, Aïssata Mandiamé, pour déterminer qui la mettait sur le mauvais chemin. La jeune Africaine était arrivée à Weins par le biais d'un échange scolaire assez exceptionnel et elle aurait dû s'intégrer facilement dans l’Académie. Mais elle avait été visiblement été interceptée en chemin et elle était passée Plomb en un rien de temps. Qui tirait les ficelles ? Le Directeur voulait le savoir et il voulait que Calypso fasse son possible pour ne rien ébruiter et pour coincer les coupables en faisant passer ça pour autre chose. Cela voulait tout simplement dire qu'une fois les coupables identifiés, Calypso allait devoir falsifier des preuves pour les faire passer pour délinquants ou autre. Bref, elle allait devoir trouver une raison autre que la manipulation de jeune étudiante pour les punir. Et tout cela sans qu'on se doute qu'elle s'était servie de moyens peu recommandables. Une véritable promenade de santé, erf...

Calypso se mit en mouvement et commença à tendre ses fils, adroitement et discrètement. Par le biais d'une amie à elle, Calypso appris que Aïssata n'était pas venue en cours à l'heure prévue. La jeune fille séchait ? Ça ne correspondait pas à son profil... Calypso demanda alors s'il y avait d'autres absents mais non, tous les autres élèves étaient là. Alors pourquoi pas la jeune fille ? Il y avait anguille sous roche et Calypso était bien décidée à trouver ce qui se passait autour de l'Africaine. Qui était-elle pour se laisser manipuler comme un bébé ?
En utilisant différentes sources d'informations, Calypso finit par découvrir que l'Africaine avait été aperçue quittant l'Académie à l'heure de midi et qu'elle n'était toujours pas revenue depuis. Génial. Manquerait plus qu'il lui soit arrivé quelque chose ! La Reine sortit de l'Académie, séchant ses propres cours pour la bonne cause, et se dirigea vers le Parc de Verre. Le Parc se situait dans le Boulevard Weins, c'était la dernière barrière avant la ville en elle-même et Calypso espérait que la jeune fille s'y trouvait. Sans quoi elle allait devoir chercher en ville et ça allait être autrement plus chiant.

Par chance, Calypso la repéra immédiatement dans le Parc : une forme ronde accroupie au pied d'un arbre : c'était Aïssata Mandiamé. Ouf. La Reine fit claquer ses talons, absolument pas consciente de l'effet que cela faisait à la Plomb. Elle s'arrêta derrière elle et dit d'une voix autoritaire :

« Aïssata Mandiamé ? Qu'est-ce que tu fais là ? »

Elle avait intérêt à avoir une excuse béton pour oser sécher les cours...

« Que... Comment ça ? »

Calypso fronça les sourcils en voyant l'air complètement perdu de l'Africaine. Elle ne mentait pas : elle ne voyait pas du tout où était le problème. Calypso la regarda fixement et dit, d'une voix adoucie :

« Tu es censée être en classe... Les cours ont repris depuis une heure et tu devrais être en salle de géographie. »

Et, voyant l'air effaré de la Plomb, Calypso ajouta :

« Tu n'as pas regardé ton emploi du temps ? »

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #cc3333

« Vous m'impressionnez en fait … car dans votre humanité à souffrir du passé, votre inhumanité à tuer et à diriger un lieu à présent vous rend simplement fascinante. Retenir des larmes, brider la tristesse pour la cacher en public alors que je sais au fond qu'il existe des bras où vous aimez vous reposer … ma chère ; vous êtes une vraie Reine. Et voyez je ne serai jamais un roi ...»
Jason Lecter
© chaussette


Jason et Calypso jouant aux échecs:
 


Calypso version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org
Natation
avatar
Aïssata Mandiamé
Informations
AVATAR : Anita Marshall

ANNÉE D'ÉTUDE : 2ème année

DC : Calypso R. Storm (à privilégier pour les MPs) ; Nine "Nina" Smith-Werthem ; Samson H. Hugher ; Harmony V. Chanteloup ; James J. Miller

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 3

Date d'inscription : 24/06/2018


MessageSujet: Re: Ecole buissonnière Dim 24 Juin - 18:40

Elle était terrifiante. Calypso Storm était vraiment terrifiante !
Complètement formatée par ses « amis », Aïssata ne voyait que ce qu'on lui avait dit chez Calypso. Si on lui avait affirmé que Calypso pouvait cracher du feu, elle l'aurait cru naïvement... On lui avait dit tellement de choses sur la « Reine » qu'elle était morte de peur à la perspective de se faire tabasser. Ou tuer.
Aïssata dévisageait Calypso sans oser la dévisager : ses yeux fixaient son visage puis le sol, ses seins puis le sol, ses jambes puis le sol, son visage de nouveau puis le sol... Elle était terrifiante mais elle était aussi très belle, cette Calypso Storm. Aïssata n'avait jamais vu la Reine de si près tant elle avait été éduquée pour fuir le bruit de ses talons hauts. Elle découvrait donc la blonde pour la première fois et c'était avec des yeux complètement vierges qu'elle le faisait car ses amis ne lui avaient pas parlé du physique de Calypso. Uniquement de son caractère. Calypso avaient de longues jambes, une poitrine abondante et des cheveux splendides de vigueur. Et puis elle avait un joli visage aussi. Elle ne portait pas beaucoup de maquillage, contrairement à ce que Aïssata aurait pu penser, mais ses yeux bleus étaient droits et directs : elle n'avait pas le regard de quelqu'un qui étudie les gens avant de parler. Elle n'avait pas l'air d'être le genre de personne à regarder par en dessous...
Après avoir admis que Calypso était une belle femme, Aïssata se résolu à se regarder elle-même comme Calypso devait la voir. Elle avait toujours été au dessus de son poids de « norme » et face à la silhouette de mannequin de Calypso, ses bourrelets lui faisait honte. Peut-être qu'elle devrait se mettre au régime ? Mais quel intérêt... Elle aimait bien ses formes en temps normal... Elle avait la peau noire là où Calypso était complètement blanche. Ses cheveux noirs étaient mi-longs alors que ceux de Calypso étaient longs. Et elle avait le regard noisette, pas bleu. Aïssata avait toujours été consciente de sa beauté et jusqu'à son arrivée à New-York, elle n'avait jamais douté d'elle ou de son physique mais depuis son arrivée à New-York, c'était différent. Et ce n'était pas juste parce qu'elle croisait quotidiennement des femmes très belles mais plus parce qu'elle avait l'impression de ne pas être à sa place. Et comme tout le monde, dans ces moments-là, elle ne se voyait qu'avec des yeux négatifs. Et même si Aïssata était une très belle femme, elle se sentait ce jour-là particulièrement laide...

« Tu es censée être en classe... Les cours ont repris depuis une heure et tu devrais être en salle de géographie. »

Aïssata releva précipitamment les yeux et croisa, paniquée, le regard de Calypso. Sa voix avait changé, elle s'était adoucie mais ce qu'elle venait de dire était lourd de sous-entendus : Aïssata était soupçonnée d'avoir séché les cours... Et ça, ce n'était pas du tout acceptable !
Aïssata était arrivée ici grâce à un échange scolaire mais elle avait pour ordre d'assister à tous les cours obligatoires et, en cas d'absence, de la justifier avec un certificat médical. L'échange entre les deux établissements était une grande première et ils voulaient tous les deux s'assurer du sérieux de leur étudiante commune. Mais Aïssata avait séché les cours... Et peut-être que pour cela, on allait la renvoyer ? Elle allait devoir retourner en Afrique et elle ne serait même pas acceptée dans son école car elle aurait fauté ? Elle serait condamnée à enchaîner les petits boulots sans intérêt juste pour financer les soins pour ses animaux ?! L'idée de retourner en Afrique était plaisante mais elle ne pouvait pas de permettre de rentrer sans une perspective de futur ! Elle ferait honte à ses parents ! Ils s'étaient battu pour qu'elle arrive là !

« Tu n'as pas regardé ton emploi du temps ? »

Aïssata, dans sa panique et sa capacité à tout de suite sauter aux conclusions, n'avait pas du tout regardé son emploi du temps. Si Calypso disait qu'elle avait séché les cours, c'est qu'elle l'avait fait ! Mais pourquoi ? Pourquoi aurait-elle fait ça ? Est-ce qu'elle n'aurait pas vu le temps passer ? Ou alors il était plus tard que ce qu'elle pensait ? Elle devait reprendre à 16h normalement et il n'était que 15h ! Peut-être que Calypso mentait ? Juste pour lui faire peur et pour pouvoir l'humilier ?! Aïssata regarda Calypso d'un air de défi mais le regard que lui rendit la blonde la fit complètement paniquer et elle baissa immédiatement les yeux. Elle se jeta sur son sac et en sorti son emploi du temps en tremblant. Elle regarda celui du jour et vit qu'elle ne reprenait qu'à 16h avec un cours d'allemand. Calypso lui mentait ! Quel monstre !

« Je n'ai rien ! Je ne reprends qu'à 16h aujourd'hui ! »

Elle regarda Calypso, un air de défi dans les yeux. Elle tendit son emploi du temps à Calypso pour qu'elle contemple l'étendu de sa bêtise et qu'elle se ratatine devant l'échec de son plan. Quelle garce cette pseudo Reine ! User de subterfuges comme celui-là pour faire peur aux plus jeunes ?! Une honte !!!

---------------------------------------------------------------------------
Texte : #990066

Voir le profil de l'utilisateur
Calypso
avatar
Calypso R. Storm
Informations
AVATAR : Lindsay Ellingson

ANNÉE D'ÉTUDE : 5ème année

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Sachez mes chers que vous vous trouvez face à la Reine de l'Académie. Reine que vous devrez acclamer, admirer parce que j'ai été élue par tout le monde comme étant la plus belle de cette fichue Académie. Mais ne vous réjouissez pas : beauté ne veut pas dire stupidité...
Ça fait six ans que je suis réélue, et je compte bien continuer jusqu'à mon départ.
Je suis également la Dirigeante en chef du Quartier Nord et je peux vous faire décapiter d'un simple claquement de doigt. Je suis également une prostituée de luxe et mes clients me sont entièrement dévoués alors dis un seul truc de travers sur moi et j't'envois en prison jusqu'à la fin de ta vie !

Allez sans rancune : je suis magnifique et intelligente, t'es rien face à moi !


CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 1897

Date d'inscription : 05/05/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 22 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un incertain, je peux basculer d'un côté comme de l'autre


MessageSujet: Re: Ecole buissonnière Lun 25 Juin - 16:35

Le Directeur n'avait pas voulu lui dire grand chose sur Aïssata Mandiamé et la seule information que Calypso avait pu lui arracher c'était que la jeune fille venait de Dakar, en Afrique Unifiée, et qu'elle était facilement influençable. Génial. Si elle voulait en savoir plus, il allait falloir qu'elle se débrouille toute seule. Le Directeur pouvait être un vrai chieur quand il s'y mettait... Il ne lâchait aucune information et c'était toujours à Calypso de mener son enquête. Cela l'obligeait à travailler deux fois plus et à perdre du temps alors que, elle en était certaine, le Directeur avait toutes les informations nécessaires... Mais il la laissait courir partout à la chasse aux trucs utiles. Pas cool, mec.

Calypso laissa Aïssata la regarder de haut en bas sans trop savoir pourquoi la jeune fille faisait ça. Aïssata était une très jolie jeune femme, tout en formes, son visage transpirait la bonté et sa peau était sublime. Mais visiblement ce n'était pas du tout ce qu'elle pensait d'elle-même car une fois l'inventaire sur Calypso fait, Aïssata se regarda d'un air mi-perplexe mi-dégoûté. Encore une fille mal dans sa peau. Génial. Mais pourquoi Calypso avait-elle été élue Reine, sérieux ? Elle pourrait être en train de suivre un cours quelconque au lieu de parcourir des kilomètres à la recherche d'une petite jeune mal dans sa peau et influencée par un ramassis de sous-merdes. Bordel de merde.

Et puis Aïssata se mit enfin en mouvement pour chercher son emploi du temps. Tout en farfouillant d'un air paniqué dans son sac, Aïssata releva la tête et lança un regard de défi à Calypso. La blonde soutint son regard et lui renvoya un regard de glace, pâle copie du Boogie-man mais suffisamment impressionnante pour forcer Aïssata à baisser immédiatement les yeux. La jeune Africaine était visiblement dans un état de panique complet et Calypso ne comprenait pas trop où était le problème. Bon d'accord, elle avait séché une heure de cours mais il n'y avait pas non plus mort d'homme, hein ! Si on virait les élèves à chaque heure séchée, il n'y aurait plus que des Platines dans l'Académie et ça serait franchement chiant. Calypso avait elle-même déjà séché un paquet d'heure pour des raisons plus ou moins valables et elle restait Reine et incollable. Cela dit, la différence se situait dans les castes : Calypso était la Reine et elle était Zinc, même si en terme de podium, elle était à la même marche que les Platines ; Aïssata, elle, était Plomb. Tout en bas de la pyramide. Alors forcément, si elle séchait, ça n'allait pas avoir les mêmes répercutions que Calypso... Et en plus, Aïssata venait d'un échange scolaire. C'était peut-être pour ça qu'elle paniquait, d'ailleurs ? Elle devait s'imaginer que l'Académie allait la foutre à la porte et la renvoyer en Afrique avec une lettre d'insultes. Boarf, ça n'était pas vraiment dans l'habitude de l'Académie de faire ce genre de choses. A Weins, on s'accrochait aux causes perdues jusqu'à la fin et on trouvait toujours un moyen de changer le cours des choses. On avait bien réussi à faire passer Frédéric Host de Plomb à Zinc et dans le genre gros con, il n'y avait pas pire que lui. Enfin bon, dans ce cas ça n'avait pas suffit puisqu'il avait tout simplement disparu dans la nature. Pas une grande perte cela dit. Personne ne l'avait pleuré, d'ailleurs.

Un changement dans l'attitude de Aïssata fit tiquer Calypso : l'Africaine lui tendit son emploi du temps en affirmant qu'elle ne reprenait qu'à 16h. Et elle avait dit ça d'une façon particulièrement détestable... Comme si Calypso prenait plaisir à faire peur à toutes les nouvelles en leur courant après dans tout le périmètre pour leur chuchoter qu'elles séchaient les cours. Non mais elle pensait quoi cette fille ? Que ça amusait Calypso d'avoir à sécher des cours pour récupérer une attardée mentale en plein milieu du Parc de Verre ? Merde !
S'efforçant de ne pas laisser paraître son envie de meurtre, Calypso se contenta de tendre sa main parfaitement manucurée pour se saisir de l'emploi du temps. Un peu sèchement, certes, mais elle était gonflante cette fille à la regarder comme si Calypso était l'incarnation du Diable. C'était Jason, pas elle. Au pire Calypso pouvait correspondre au Purgatoire mais l'Enfer, c'était Jason Lecter. Merde.

« C'est étrange, j'ai vu ta classe en cours à l'instant. »

Calypso n'avait pas pu s'empêcher de la tacler. En même temps elle était agaçante à lui parler comme ça ! Calypso n'avait encore jamais croisée Aïssata et l'impression qu'elle lui faisait n'était pas du tout positive. Calypso soupira en regardant l'emploi du temps d'un air distrait : il fallait qu'elle se calme et qu'elle essaye d'analyser la situation d'un œil extérieur et critique. Là, son analyse ne valait pas un clou question objectivité...
Aïssata avait paniqué en la voyant arriver et elle était complètement effrayée lorsque Calypso lui avait demandé pourquoi elle séchait. Et puis elle avait changé d'attitude en cours de route comme si... comme si Calypso lui avait menti, en fait. L'index de Calypso suivait la liste des cours lorsque l'illumination se fit : on avait raconté n'importe quoi à Aïssata. On avait dû lui faire un portrait peu flatteur de Calypso et elle avait donc un passif négatif avant même d'avoir rencontré la jeune fille. Cela expliquerait son attitude complètement défensive et en même temps son regard calme lorsqu'elle avait regardé son corps. Quelqu'un avait dû décrire Calypso comme une garce menteuse. Ouuuuh... Si elle trouvait ce quelqu'un, elle allait lui faire voir à quoi ressemblait Calypso la Garce. Connard de merde.

« C'est quoi cet emploi du temps ? »

Calypso regarda Aïssata d'un air perplexe avant d'ajouter, de la même voix calme et posée :

« Ce n'est pas celui de cette année. Ce n'est même pas celui de l'année dernière. Il est complètement faux et il y a des gros trous. »

Calypso retourna l'emploi du temps face à Aïssata pour lui désigner certains endroits, vides : « Là tu es censée être à ton club, natation il me semble ? ; ici tu es censée avoir géographie ; là tu devrais être encore à ton club ; et puis là tu devrais avoir deux heures d'aide aux devoirs à la bibliothèque avec les élèves plus anciens. »

Calypso fronça les sourcils en voyant la tête de Aïssata.

« Mais qui t'a donné ton emploi du temps ? »

Soit c'était une énorme erreur administrative, soit c'était volontaire. Et Calypso doutait que la première solution soit la bonne tant tout était réglé au centimètre près côté administratif...

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #cc3333

« Vous m'impressionnez en fait … car dans votre humanité à souffrir du passé, votre inhumanité à tuer et à diriger un lieu à présent vous rend simplement fascinante. Retenir des larmes, brider la tristesse pour la cacher en public alors que je sais au fond qu'il existe des bras où vous aimez vous reposer … ma chère ; vous êtes une vraie Reine. Et voyez je ne serai jamais un roi ...»
Jason Lecter
© chaussette


Jason et Calypso jouant aux échecs:
 


Calypso version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé
Informations


MessageSujet: Re: Ecole buissonnière



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1