Samson mon Héro
Cheerleader
avatar
Gidget Wood
Informations
AVATAR : Margot Robbie

DC : Le Clown et miss Red Bull

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


CRÉDITS : moi

MESSAGES : 8

Date d'inscription : 15/06/2018


MessageSujet: Samson mon Héro Dim 24 Juin - 23:20

" Lillipop Lollipop "


Magnifique, elle a toujours été jolie. Pour autant elle fait encore des efforts, se repoudre le nez comme maintenant et arranger joliment ses cheveux blonds. Dans l'entrée du commissariat ça mate et ne se cache même pas. Il faut dire qu'à moins d'être aveugle, Giget Wood est tout à fait le genre de femme à faire péter les braguettes. Sous son manteau blanc, jambes croisées et pianotant sur son téléphone, elle patiente sagement en attendant qu'on se décide à venir l'appeler. Oh trois fois rien et rien qui l'incrimine bien entendu, seulement quelques papiers à signer pour palier à un souci informatique qui lui fait recevoir une relance pour une amende déjà payée.

« Mademoiselle si vous voulez bien me suivre, le lieutenant Samson va vous recevoir. »

Samson ? Elle a bien entendu ? Le GRAND Samson en personne pour la recevoir ? La jeune femme sent naître sur ses lèvres roses un grand sourire. Elle a pu lui être présentée rapidement pendant une soirée à la Mairie et il lui a fait disons, un certain effet. Il émane de lui une prestance, une sorte d'aura puissante... haa ce petit quelque chose d'insondable quoi ! Un héro dans ces heures difficiles, voilà un homme comme New York a besoin ! Un tel courage se doit d'être félicité !

On la fait entrer, referme derrière et aussitôt la demoiselle presse ses talons aiguilles en direction du bureau, serrant chaleureusement, affectueusement, respectueusement la main du bel homme face à elle. Des étoiles dans ses grands yeux bleus, un sourire adorable à la bouche elle ne le lâche pas encore. « Je suis si heureuse de vous revoir Lieutenant vous n'imaginez pas à quel point ! Vous ne vous souvenez peut-être pas de moi, Giget Wood nous avons été présentés à la mairie. » Si charismatique, si élégant. « Et dire qu'on vous a dérangé dans votre travail pour moi, je suis confuse, vraiment ! » Elle l'est et c'est ça le pire, persuadée qu'il est affairé à la sauvegarde de la ville.

« Oh mais il est presque l'heure de déjeuner, nous devrions régler ces papiers au plus vite et je vous invite ! Ce serait un tel honneur de partager un moment en votre compagnie, vous qui vous donnez -elle le reluque de la tête aux pieds- corps et âme pour New York. » Tellement franche et naturelle, tellement colorée, séduisante... les gens on trop tendance à lui sembler exceptionnels... même les abrutis comme Samson. Les mains jointes l'une contre l'autre, une petite moue suppliante et une vue plongeante sur son décolleté lorsqu'elle se penche en avant juste sous son nez. « Oh je vous en prie ne dîtes pas non ! »

Paix intérieure n'oubliez pas ! Paix intérieure … oui oui même toi Samson.

©️ Jason L.

Voir le profil de l'utilisateur
Samson
avatar
Samson H. Hugher
Informations
AVATAR : Peter Facinelli

DC : Calypso Storm (à privilégier pour les MPs), Nine Werthem, James Miller et Harmony Chanteloup

DISPONIBILITÉ RP :
  • Indisponible


COMMENTAIRES : Je suis le policier le plus sexy de tout New-York ! Comment ça vous ne me croyez pas ?! J'vous le permet pas ! Tiens... pour la peine tu vas allez faire un séjour anticipé en prison, hein ! Non mais oh ! On ne critique pas la loi et JE représente la loi !

Faudrait que vous m'expliquiez un truc : pourquoi toutes les filles qui passent devant moi ne se retourne pas sur mon passage ? J'suis pourtant super sexy comme mec, bien plus que n'importe quel humain normal ! Non ?! QUOI ?! Tu oses dire que j'suis moche ?! Allez hop ! Prison toi aussi ! Le prochain qui ricane...
Qui ?! Qui vient de ricaner ?!
CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 70

Date d'inscription : 09/07/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 44 ans
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: un(e) new-yorkais(e) aux habitudes plus ou moins douteuses


MessageSujet: Re: Samson mon Héro Lun 25 Juin - 17:37

Samson était arrivé étrangement tôt au commissariat ce matin. Il était pourtant parti relativement tard de chez lui mais il avait, comme d'habitude, réussi à éviter tous les embouteillages de New-York et n'avait mis que très peu de temps à trouver une place pour se garer. Samson, fidèle à lui-même, associait ça à son talent et son charisme. Dans les faits, c'était uniquement lié à sa terrifiante chance de cocu. Arrivé à ce stade de chance, ça n'était tout simplement pas normal d'être encore considéré comme humain... Samson s'était tiré de trop nombreuses situations impossibles et ce, sans jamais avoir été blessé ou avoir pris une balle. Venecia O'Donnel s'était pris des poings et des balles, Tess Sayers avait fait les frais de mésaventures variées et tous les policiers avaient au moins une fois dans leurs vies dû faire face à des situations dangereux. Mais pas Samson. Ou plutôt si, en fait. Il avait été négocier face à Jason Lecter, il avait croisé Alastor Burton, il avait échappé aux baffes de O'Donnel, il avait évité les fusillades et les prises d'otages... En fait l'homme était de toutes les situations dangereuses mais uniquement au moment, fractions de secondes ou d'éternité, où elles ne l'étaient pas. Le danger ne l'atteignait jamais car Samson avait sa chance de cocu pour lui et parvenait donc à s'en sortir sans effort et, en plus, avec classe. Ou du moins avec succès.

Prenons ce matin, comme exemple. Le réveil de Samson avait sonné avec exactement cinq minutes de retard et cela avait permis au policier de ne pas voir le corps de la voisine du 20e étage passer par la fenêtre et s'écraser en bas de l'immeuble, proprement, dans les poubelles grandes ouvertes et donc sans aucune effusion de sang. Samson avait ensuite pris une douche tranquillement et une fois qu'il avait eu terminé, le ballon d'eau chaude de l'immeuble avait planté, forçant le reste de l'immeuble à prendre des douches froides. Après sa douche chaude, Samson avait fait chauffé son café et ses tartines et s'était planté devant sa télévision. Une fois le petit-déjeuner terminé, il avait pris ses affaires et avait quitté son appartement. Dans la seconde qui suivit son claquement de porte, l'électricité sauta dans l'immeuble, obligeant les habitants, encore traumatisé par l'eau froide, à, en plus, ne pas pouvoir utiliser le chauffage ou les bouilloires. Le policier était ensuite sortit de l'immeuble, il avait retrouvé sa voiture de fonction à la place où il l'avait garée hier. La voiture derrière la sienne avait été défoncée par une autre voiture et celle devant la sienne n'avait plus de pneus. La voiture de derrière ayant le pare-choc complètement défoncé, Samson n'eut aucune difficulté à sortir de sa place et s'offrit même le luxe de frôler, sans rayer, la voiture de devant. Une fois en route, Samson décida de faire des détours pour arriver plus tard au commissariat. Il tourna à droite et quelques instants plus tard, la route qu'il avait emprunté juste avant était bloquée à cause d'un accident entre un camion et un motard. Il tourna à l'angle et traversa un grand boulevard vide ; juste après son passage, le boulevard se transforma en files de voitures à l'arrêt et klaxonnant avec rage. Après plusieurs détours et aucun embouteillages, Samson arriva au commissariat beaucoup plus tôt que prévu pendant que, partout dans la ville, les autres policiers pestaient dans leurs voitures à l'arrêt. Samson était entré au commissariat au moment où un homme en sortait en courant. L'homme trébucha et tomba dans les bras de Samson qui le retint le temps que d'autres policiers arrivent en courant : l'individu dans les bras de Samson était un voleur qui avait profité du regard tourné d'un des policiers pour reprendre la fuite. Sans Samson, l'homme aurait disparu dans la nature. Après s'être servi un café chaud, Samson retourna dans son bureau alors que, quelques minutes plus tard, trois policiers découvraient que la Machine à Café venait de rendre l'âme. Samson eut le temps de terminer calmement son café pendant qu'un employé venait réparer la machine. Pile au moment où le policier avait envie d'un deuxième café, la Machine fut réparée, lui permettant d'être le premier à déguster le café chaud.

Le reste de la journée avait été tranquille pour Samson : Tess était en mission et son équipe était éparpillée dans la ville pour diverses raisons. Samson avait donc eu le temps de faire de la paperasse et de jouer aux fléchettes. Et puis arrivé à une certaine heure, la femme de l'accueil lui demanda s'il avait un peu de temps pour s'occuper du cas d'une certaine Gidget Wood. Elle était là pour une sombre histoire de relance de facture impayée qu'elle avait déjà payé et il suffisait juste de la faire signer quelques papiers. La femme de l'accueil avait pensé à Samson immédiatement sans vraiment savoir pourquoi. La Chance de Cocu avait encore frappé.

« Faites la venir dans mon bureau. »

Samson s'attendait à voir une petite vieille aigrie et c'est donc pour cette raison qu'il faisait semblant de travailler à son bureau quand Gidget entra. Il sentit d'abord son parfum, pas un parfum de vieille ça, puis il vit ses jambes puis ses seins et enfin sa tête. Bordel de bordel ! Complètement choqué par la beauté extrême de la femme devant son bureau, Samson se mit debout sans vraiment réfléchir et tendit la main pour la saluer. Et la jeune fille serra affectueusement la main de Samson qui se concentra uniquement sur la peau douce et délicate. Alors quand la créature sublime se mit à flatter son ego, Samson se sentit obligé de carrer un peu plus les épaules.

« Je suis si heureuse de vous revoir Lieutenant vous n'imaginez pas à quel point ! Vous ne vous souvenez peut-être pas de moi, Gidget Wood nous avons été présentés à la mairie. Et dire qu'on vous a dérangé dans votre travail pour moi, je suis confuse, vraiment ! »

Ha mais quelle créature ! Même les nanas dans les porno n'étaient pas aussi sexy que cette Gidget Wood. Samson n'était pas habitué à se retrouver face à des créatures pareilles et encore moins à ce qu'elles soient à fond sur lui... Alors il laissa faire son instinct et la Chance de Cocu fit son apparition pour pallier au bug de cerveau.

« Mademoiselle Wood, bien sûr que je m'en rappelle. Vous étiez sublime, difficile de vous oublier. Vous l'êtes toujours et même encore plus, d'ailleurs. »

Le Samson en mode pilote automatique laissa ses dents apparaître en souriant et en faisant un petit clin d’œil. La Chance de Cocu étant en pleine action, ses paroles et son attitude étaient très convaincantes. En fait, il ne se rappelait absolument pas de cette Gidget Wood. On lui avait présenté tant de belles créatures ce soir là qu'il avait complètement disjoncté et il n'avait strictement rien retenu d'autres que des paires de seins et de fesses se trimbalant dans toute la mairie. Une belle soirée.

« Ne vous inquiétez pas, vous ne me dérangez pas du tout. »

Ho ça pour le coup c'était complètement vrai... Il ne foutait rien depuis plus de deux heures.

« Oh mais il est presque l'heure de déjeuner, nous devrions régler ces papiers au plus vite et je vous invite ! Ce serait un tel honneur de partager un moment en votre compagnie, vous qui vous donnez corps et âme pour New York. Oh je vous en prie ne dîtes pas non ! »

DES SEINS ! OH DES SEINS ! S'il avait pu bavé et se jeter tête la première dans le décolleté de la jeune fille, Samson l'aurait fait. DES SEINS ! HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !
Abandonnant le Samson-pervers à son hystérie, la Chance de Cocu continua de faire ce qu'elle savait faire le mieux : donner l'impression que Samson était génial. Samson sourit, se gratta la tête d'un air gêné et dit : « Ça serait avec plaisir mais... » Il regarda les papiers sur son bureau, signalant par ce mouvement qu'il avait beaucoup de travail à faire : « Bon... Pas trop longtemps, dans ce cas ! » Et hop ! Cela donnait l'impression qu'il lui faisait une faveur en l'accompagnant manger alors que dans les faits, l'homme avait faim et il avait carrément envie de parader avec cette sublime créature à son bras. HAHAHAHAHA ils allaient être dégoûté au commissariat et dans la rue ! BAM ! SAMSON ETAIT LE PLUS SEXY ! La Chance de Cocu ne laissa évidemment rien paraître de l'excitation de Samson-pervers et fit signe à la jeune fille de s'asseoir.

« Avant d'aller bavarder un peu, dites-moi ce qui vous amène ici. » et il conclut le tout en prenant un crayon et une feuille comme s'il prenait son travail très au sérieux. Haha.

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #ff6699

« Plus beau et efficace que moi, ça n'existe pas allons ! Je suis policier, je n'arrête pas d'être gradé et j'ai une réputation de tombeur ! … Comment ça c'était pas tombeur dans ce sens-là ? »
©️ chaussette


Samson version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://Weins-Academie.forumgratuit.org
Cheerleader
avatar
Gidget Wood
Informations
AVATAR : Margot Robbie

DC : Le Clown et miss Red Bull

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


CRÉDITS : moi

MESSAGES : 8

Date d'inscription : 15/06/2018


MessageSujet: Re: Samson mon Héro Mar 26 Juin - 0:13

" Lillipop Lollipop "


Quel charisme, quel charme ! Il la rassure, l'enrobe de douceur comme s'il lui offrait un siège en barbe à papa. Quelle délicatesse dans ses gestes, la jeune femme en reste toute émue. On ne dit que du bien sur Samson Hugher, ceux qui ne le font pas sont seulement des jaloux ou bien ils n'ont pas saisi l'étendu de son personnage mais Gidget en est certaine elle : il mérite cette reconnaissance. Ravie de ne pas le déranger elle espère qu'il accepte son invitation à déjeuner même s'il semble préférer se pencher sur son travail plutôt que se détendre.
Si elle en croit la pile de dossiers accumulés, on ne le ménage certainement pas ici. Venecia dit qu'ils travaillent beaucoup, elle a donc raison. Et dire que sa maîtresse régulière a le privilège de travailler près de Samson, ah quelle chance elle a ! Il faudra qu'elle lui dise !

Pas trop longtemps concède-t-il, comme pour lui faire ce petit plaisir. La belle bat des cils, heureuse et le regarde se poser pour reparler travail... moins heureuse. Ah non ! Non et non il doit cesser ça immédiatement !

Féline, Gidget glisse les mains sur son bureau, se penche en avant et lui offre un sourire indéfinissable. « Lieutenant je crains de devoir... faire usage de la force. » Aucune menace, seulement une voix sucrée, un  regard enjôleur. Cette fille doit avoir son portrait incrusté à la définition du mot sexy... ou piège à con à voir.    Un genou sur le meuble, elle avance non sans dévoiler une cuisse sous sa jupe fendue et joue délicatement avec sa cravate. « Vous êtes beaucoup.... beaucoup trop sérieux pour votre bien vous savez ? Tant de travail, si peu de loisirs... on vous en demande tellement. » Être jolie est une chose, savoir en jouer en revanche c'est autre chose et malheureusement la donzelle est capable de bien des tours -trop?- en matière de séduction. Sans aucune vulgarité, toute en douceur. « Il est hors de question que vous perdiez une seule seconde de votre précieux temps pour ma pauvre... requête. Vous devez vous concentrer sur un bon repas, qui vous tiendra au -nouveau regard appréciateur- corps et vous donnera du courage, oui oui... » Elle acquiesce pour elle même, une moue compréhensive aux lèvres, les yeux brillants.

Quel méchant défaut que le sien, cette manie de faire des caprices lorsqu'elle jette son dévolu sur quelque chose... ou quelqu'un. Enfant gâtée oui mais qui pourtant pense à vous, vous bichonne et vous cajole de sa voix mélodieuse. Toujours là pour le meilleur...

Soudain elle saute par dessus le plateau non sans faire voler quelques dossiers, finie assise sur ses genoux avec la grâce d'un foutu chat et enroulant sa cravate autour de sa main, le tire contre elle jusqu'à pratiquement coller son nez au sien. Yeux bleus flamboyants, la poitrine pressée contre la sienne elle ajoute d'un ton à la fois autoritaire et gourmand. « Donc vous allez me faire l'honneur de lâcher vos trop nombreuses obligations et fuck votre sens du devoir pour me suivre jusqu'à un restaurant où nous savourerons un excellent repas en excellente compagnie et où nous ferons plus aaammmple connaissance. » Sourire innocent, battage réglementaire de cils.« C'est d'accord ? »  

Ou pour le pire... quelle chance tu as Samson, quelle chance ...

©️ Jason L.

---------------------------------------------------------------------------

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
Informations


MessageSujet: Re: Samson mon Héro



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1