Syndrome Weins
Policiers
avatar
Caleb Reed
Informations
AVATAR : Jensen Ackles

DC : Ézéchiel

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Je sais ce que tu penses : « C'est six fois qu'il a tiré ou c'est cinq seulement ? ». Si tu veux savoir, dans tout ce bordel, j'ai pas très bien compté non plus. Mais c'est un Magnum .44, le plus puissant soufflant qu'il y ait au monde, un calibre à vous arracher toute la cervelle. Tu dois te poser qu'une question : « Est-ce que je tente ma chance ? ». Vas-y, tu la tentes ou pas ?

Cet engin raffiné est un Magnum 44 automatique. Redoutable. Correctement utilisé, il efface un homme et ses empreintes digitales aussi.
CRÉDITS : Fish

MESSAGES : 128

Date d'inscription : 19/08/2013

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 25 ans
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: dans l'élite, le gouvernement croit en moi


MessageSujet: Re: Syndrome Weins Sam 14 Juil - 22:00

Fallait-il vraiment qu'elle en rajoute ?. Il était déjà aux abois, au comble de la surexcitation, mais l'indéboulonnable Venecia prenait un malin plaisir à se jouer de lui, comme si elle savait exactement sur quel bouton appuyer pour provoquer en lui certains sursauts. Cette femme était le diable personnifié, et avec de tels appâts, pas étonnant que tant et tant cèdent à la tentation, c'était si bon que de se laisser prendre dans les rets de cette incroyable séductrice. Pour lui qui n'était qu'un novice, comment imaginer se sortir de ce guêpier ?. Encore plus difficile, puisqu'il n'avait absolument plus la moindre volonté de chercher à sauver ses os, il l'avait dans la peau, irrémédiablement.

Elle lui faisait un numéro incroyablement crédible, pour qui ne la connaissait pas. Il l'avait vu défoncer des tas de types patibulaires, et elle était plutôt du genre à ne jamais plier, préférant rompre, elle aurait très bien porté un tatouage "plutôt crever". Et même à cet instant, il avait beau savoir et rationaliser, elle offrait quand même une vision si incroyable qu'il se surprit à croire qu'elle ne simulait pas. C'était un jeu, et Venecia en maîtrisait tous les codes. Il avait laissé les clés dans les menottes, et il savait qu'elle le savait, elle pouvait se détacher à tout instant si elle avait décidé qu'elle en avait marre, ou même si elle ne le supportait plus. Le souvenir de sa captivité et de ses entraves n'était pas si éloigné, après tout, il voulait qu'elle sache que quoiqu'il arrive, il lui laisserait toujours le choix, sa liberté. C'est dans ces conditions qu'il envisagea sérieusement de pousser sa chance plus avant, puisqu'elle voulait jouer avec le méchant flic.

Vous ne m'avez pas l'air innocente, j'ai l’œil pour ça, il va falloir me convaincre, lieutenant". Il s'étrangla intérieurement, il avait vraiment sorti ça ?. Et le pire, c'était qu'elle semblait apprécier cette façon qu'il avait de s'imposer, comme si d'inverser les rôles était un plaisir de fin connaisseur. Avant qu'elle n'aie pu répondre, il l'embrassa, une main enserrant son cou mais sans presser, juste pour lui maintenir le visage orienté vers le sien. Elle avait le droit de garder le silence, hein ?. Mais si elle ne l'exerçait pas immédiatement, si elle enchérissait à nouveau, ça pourrait bien être lui qui perdrait les pédales. Sauf qu'il ne pouvait pas l'embrasser indéfiniment, ils allaient étouffer à ce rythme. Alors, il commença à descendre à genoux, l’entraînant avec elle en une lente plongée, et ils se retrouvèrent au sol dans cette même position, il lui maintenant toujours le haut du buste d'une main robuste, tandis que l'autre commençait à lui caresser le ventre.

---------------------------------------------------------------------------
Image

Voir le profil de l'utilisateur
Venecia
avatar
Venecia O'Donnell
Informations
AVATAR : Michelle Rodriguez

DC : Lecter

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


CRÉDITS : Moi même

MESSAGES : 91

Date d'inscription : 06/10/2013

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 35 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un(e) new-yorkais(e) aux habitudes plus ou moins douteuses


MessageSujet: Re: Syndrome Weins Sam 14 Juil - 22:48

" Enigma "


Pas l'air innocente, non sans blague ? Et elle doit le convaincre en plus, voilà qui devient difficile. Encore qu'elle en est capable, la brune n'est pas novice. Voilà qu'il prend possession de ses lèvres comme pour lui rappeler qu'elle doit garder le silence, une main autour de son cou qui loin de faire surgir un souvenir douloureux, lui donne à nouveau des fourmis dans les membres. La flic ne se soustrait pas au baiser, attend qu'il la libère pour respirer et reprend une longue inspiration avant de lui offrir un sourit délicat, un regard presque timide. « Je suis l'innocence incarnée... agent Reed. » Qu'elle dit en articulant son nom de façon suave.

A genoux, c'est bien une première pour elle mais comme Caleb a suivi le mouvement elle ne se sent pas rabaissée ni outrée. C'est un jeu et il n'a pas pour but d'être blessant. Sa tête s'incline délicatement sur le côté comme celle d'un petit oiseau curieux et la jeune femme bat des cils. Note de remercier Gidget pour avoir tellement joué avec elle. « Mais... je ne sais comment vous convaincre. Vous prouver à quel point mes intentions sont... » Langue passée sur ses lèvres, Venecia frôle les siennes et laisse mourir d'une voix sucrée : « Louables à votre égard. Et puis comment vous dire ? » La voilà qui regarde ailleurs, faussement gênée et finalement se colle tout contre lui pour chuchoter. « Je ne sais pas me taire. »

Assise, les épaules collées au mur elle ferme les yeux, jette la tête en arrière et sent son rythme cardiaque accélérer violemment. Tu sais avec qui tu joues ? Oui oui, et il commence à se dévoiler sous un jour qui n'est pas sans lui plaire. Il commence à prendre de l'assurance, à quitter définitivement les bancs de l'école. L'homme prend le pas, libéré et libre, sans comptes à rendre.
Vas-y Caleb tu as le droit ! Vas-y et vis ! Plus personne ne te retient.
« Obligez moi. »  

©️ Jason L

---------------------------------------------------------------------------



« I say "MOVE", You move. I say "STOP", You stop.  »

Voir le profil de l'utilisateur
Policiers
avatar
Caleb Reed
Informations
AVATAR : Jensen Ackles

DC : Ézéchiel

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Je sais ce que tu penses : « C'est six fois qu'il a tiré ou c'est cinq seulement ? ». Si tu veux savoir, dans tout ce bordel, j'ai pas très bien compté non plus. Mais c'est un Magnum .44, le plus puissant soufflant qu'il y ait au monde, un calibre à vous arracher toute la cervelle. Tu dois te poser qu'une question : « Est-ce que je tente ma chance ? ». Vas-y, tu la tentes ou pas ?

Cet engin raffiné est un Magnum 44 automatique. Redoutable. Correctement utilisé, il efface un homme et ses empreintes digitales aussi.
CRÉDITS : Fish

MESSAGES : 128

Date d'inscription : 19/08/2013

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 25 ans
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: dans l'élite, le gouvernement croit en moi


MessageSujet: Re: Syndrome Weins Sam 14 Juil - 23:30

Elle fumait sa clope, un étrange sourire aux lèvres, l'air d'un chat avec de la crème sur les moustaches. Ils s'étaient rhabillés, mais étaient restés assis sur le toit, sous la pâle lumière des étoiles, à écouter les pulsations vibrantes de la ville. Lui même était extatique, il n'avait jamais connu une telle expérience, et cela tenait autant à la personnalité de la jeune femme qu'à sa capacité à projeter les fantasmes de son partenaire, par exemple en inversant les rapports établis, et en bouleversant les codes. Il avait passé un incroyable moment avec elle, et maintenant, il la tenait blottie entre ses bras, pour la protéger du froid, tandis qu'elle savourait sa cigarette. Leur complicité n'avait jamais été si forte, alors que le jour d'avant, elle avait bien failli voler en éclats.

Intérieurement, il se fit la promesse que jamais plus il ne briserai cette intimité si fragile, mais qui désormais, était l'un des moteurs de son existence. Quelle sacrée femme, quand même. Tout du long, elle lui avait laissé croire qu'il menait le jeu quand c'était elle qui avait toujours eu le contrôle, à tout moment, en toute circonstance. Elle était passé maitresse dans l'art d'obtenir ce qu'elle souhaitait, mais jamais au détriment de Caleb, tout s'était déroulé en parfaite entente, dans la cohésion la plus sincère, et l'un dans l'autre, le jeune homme était plutôt fier. Il savait qu'il était ridicule de fanfaronner en dedans, mais quand même, il se sentait pousser des ailes, enhardi par cette folle équipée avec Venecia.

Maintenant que tout était terminé, que l'excitation était retombée, et qu'ils s'étaient un peu rafraichi les idées, il savourait une toute autre forme de plaisir, le calme après la tempête, rien d'autre qu'eux deux, coincés entre la terre et le ciel, sans plus de besoin de parler que ça, juste profiter de l'instant, de se savoir vivants, et d'en être heureux, tout simplement.

---------------------------------------------------------------------------
Image

Voir le profil de l'utilisateur
Venecia
avatar
Venecia O'Donnell
Informations
AVATAR : Michelle Rodriguez

DC : Lecter

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


CRÉDITS : Moi même

MESSAGES : 91

Date d'inscription : 06/10/2013

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 35 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un(e) new-yorkais(e) aux habitudes plus ou moins douteuses


MessageSujet: Re: Syndrome Weins Dim 15 Juil - 3:06

" Enigma "


Un ruban gris s'évade vers les hauteurs, elle jette la tête en arrière et la laisse reposer sur son épaule. Maintenant le calme est retombé, ils sont sagement assis et serrés l'un contre l'autre pour conserver cette chaleur si agréable. Qu'elle ne les quitte pas trop vite, qu'ils puissent en profiter. Comment croire qu'ils étaient à la limite de s'étrangler dans l'après midi ? Adversaires plus tôt, complices désormais et c'est bien mieux ainsi. Bien sûr les clash ça arrive, ils doivent en passer par là mais c'est plus agréable de passer un bon moment.

La brune s'étire, jette le mégot d'une pichenette et reste silencieuse un bon moment encore. Elle ne sait pas quelle heure il est, à en juger par le trafic en dessous la nuit ne doit pas être si avancée. Peut-être qu'ils pourraient bouger ? « Allez, viens on va faire un tour. » Levée, elle lui tend la main pour l'inviter à faire de même et tire la porte. « J'te paie un verre, on a jamais eu l'occasion de le faire. » Et puis ils pouvaient bien se permettre de fêter leur réconciliation même si aucun ne reviendrait sur cet épisode fâcheux.

* * *

Ils sont quand même passés au loft, histoire de prendre une douche et de se changer. Inutile de courir à l'autre bout de la ville il y a une boite pas trop mal dans le quartier du milieu où la jeune femme a déjà traîné ses rangers. Envie de surprendre un peu plus ce brave Caleb, aussi l'attend-elle juchée sur sa moto. Lorsqu'il sort elle lui envoie un sourire et un casque en prime. « Grimpe Cow-Boy, je t'emmène. »

Elle a réglé les entrées, laissé les casques au vestiaire et le guide jusqu'au bar. Au passage quelques sourires, quelques oeillades, le plus souvent féminines car elle connaît bien les habituées et certaines plus intimement que d'autres. Enfin elle a ses périodes, sait rester parfois des mois entiers sans être touchée. Ça ne fonctionne pas autrement qu'à l'envie. Ce soir à la voir accompagnée, ce sont ces messieurs qui font grise mine. Même si elle se contente habituellement de seulement plaisanter, de faire un billard et de siroter un verre en leur compagnie, la concurrence a un goût amer visiblement.

Lorsque les commandes sont servies la flic lève son verre, un sourire entendu aux lèvres.« A cette étrange mais … enrichissante journée ? » Elle rit à moitié ; dire que ça a bien failli se finir...

©️ Jason L

---------------------------------------------------------------------------



« I say "MOVE", You move. I say "STOP", You stop.  »

Voir le profil de l'utilisateur
Policiers
avatar
Caleb Reed
Informations
AVATAR : Jensen Ackles

DC : Ézéchiel

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Je sais ce que tu penses : « C'est six fois qu'il a tiré ou c'est cinq seulement ? ». Si tu veux savoir, dans tout ce bordel, j'ai pas très bien compté non plus. Mais c'est un Magnum .44, le plus puissant soufflant qu'il y ait au monde, un calibre à vous arracher toute la cervelle. Tu dois te poser qu'une question : « Est-ce que je tente ma chance ? ». Vas-y, tu la tentes ou pas ?

Cet engin raffiné est un Magnum 44 automatique. Redoutable. Correctement utilisé, il efface un homme et ses empreintes digitales aussi.
CRÉDITS : Fish

MESSAGES : 128

Date d'inscription : 19/08/2013

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 25 ans
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: dans l'élite, le gouvernement croit en moi


MessageSujet: Re: Syndrome Weins Mar 17 Juil - 22:34

La vitesse est enivrante, tout autant que cette promiscuité avec Venecia, chevaucher un bolide accroché à un missile, tout cela était très explosif, la meilleure balade de sa vie. Il nota de faire un tour chez les motards du commissariat, histoire de prendre des leçons, bon sang que c'était grisant. Trop tôt, leur escapade motorisée se termina devant une boite du centre, un lieu assez branché sans verser dans le chicos avant-gardiste, le genre pété de fric. Caleb n'avait jamais aimé frayer dans ces milieux trop biens pour lui, qui donnaient toujours l'impression -vraie la plupart du temps- de vous considérer comme quantité négligeable. De toute façon, ce genre n'aurait pas non plus été celui de sa partenaire.

Apparemment, Venecia a l'air d'avoir déjà tenu ses quartiers dans les lieux, dire qu'elle y était connue était une évidence, et au vu du nombre de regards et de sourires qui fleurissaient sur son passage, elle y faisait son petit effet. Lui aussi, apparemment, car dès qu'il fut identifié comme accompagnant la jeune femme, le niveau de testostérone grimpa en flèche, ainsi que l'animosité latente. Il sourit, impudemment, aucun de ces types n'était de taille, mais il ne les empêchait pas d'essayer, s'ils voulaient jouer aux cons. Enfin, il n'était pas ici pour se battre, il ne souhaitait que passer un moment sympathique avec elle, pour terminer agréablement cette formidable nuit. Ils trinquèrent à cette journée, qu'elle avait fort pertinemment qualifiée d'enrichissante. Il trinqua à eux deux, plus que jamais liés par une relation qui transcendait le simple partenariat, une vraie amitié avec un quelque chose de plus piquant, de plus viscéral, de primal. A son tour, il offrit sa tournée, et ils profitèrent ensemble de ce joyeux moment de complicité, parce qu'eux deux plus que quiconque, savaient à quel point le bonheur, tout comme la vie, tout comme le reste, était précaire, fragile comme un souffle.

---------------------------------------------------------------------------
Image

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
Informations


MessageSujet: Re: Syndrome Weins



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2