Attrapez les tous!
Tir à l'arc
avatar
J. "Tempest" Nobunaga
Informations
AVATAR : Hideto Matsumoto

ANNÉE D'ÉTUDE : 6e année

DC : Abdonie

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Je suis la tempête de rose, insoumise, qui s'engouffre dans ton crâne pour te faire tout oublier. Il ne reste que la fête, la musique, la chanson, et la kyrielle de lumières qui te brûlent la rétine. L'alcool coule dans ta gorge, dans tes veines, t'échauffe le coeur et l'âme dans la plus belle et la plus paradisiaque cité qui soit.

Allez, beauté, laisse le capitaine du club de tir à l'arc te faire virevolter sur la piste!
CRÉDITS : Ehawee

MESSAGES : 96

Date d'inscription : 16/09/2015

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 22 ans
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: dans l'élite, le gouvernement croit en moi


MessageSujet: Attrapez les tous! Mer 6 Jan - 22:42

C'était un beau matin dans la petite bourgade de Lavanville, plus tristement connue pour les exactions de la Team Rocket dans la tour pokémon des années auparavant que pour ses spécialités culinaires. Ce matin là, le professeur Tempest était en visite, accompagné de son fidèle petit Kokeshi, un Pyroli dont le passe-temps préféré manifeste était de piquer l'oreiller du professeur Tempest en pleine nuit, et de faire griller des baies Mepo pour le petit déjeuner.

Celui-ci était jeune et rebelle dans le milieu des professeurs pokémon, et il avait toujours trouvé fondamentalement con que ses vieux collègues croulants livrassent le pokédex vide et ne soient pas foutus de connaître les œufs pokémon. Ils se plantaient aussi régulièrement sur les évolutions pokémon. Il avait fallut pas moins d'une décennie pour que tous comprennent que le Levenard ne naissait pas spontanément de son œuf mais qu'un Ptiravi le précédait. Bref, c'était ce genre de coup de pied dans la fourmilière que le Professeur Tempest aimait bien donner. On lui devait notamment le célèbre – ou du moins il aimait à le croire – traité « vivre en appartement avec son Léviator », un guide hautement recommandé pour tous les dresseurs qui aimaient à laisser leurs pokémons vagabonder hors de leur pokeball comme lui. Il avait aussi écrit « décrypter les humeurs de votre Dracaufeu », mais c'était une autre histoire. Ce qu'ils pouvaient être susceptibles ces pokémons feu quand on les traitait de dragons !

Toujours était-il que Tempest aimait particulièrement se balader à Lavanville, surtout pour cette toute première édition du « Pokémon d'Ailleurs », une grande manifestation visant à promouvoir les différentes espèces qui vivaient dans tous les pays. Ah, le miracle de la biodiversité ! En arrivant à dans les festivités, il fut abordé par un vendeur de cartes à collectionner et repartit avec, en échantillon, une splendide carte de Mélofée. Tout était dédié au pokémon pour cette première édition, et les réjouissances semblaient battre leur plein dès le matin, si l'on en jugeait par l'affluence de dresseurs, d'enfants, de famille, et il y aurait sans doute bien quelques champions d'arène pour participer aux festivités.

Afin de se fondre plus aisément dans la foule, le petit pyroli grimpa sur son dresseur avec des exclamations joyeuses. Ce lourd petit chou d'une dizaine de kilos pesait désormais de tout son poids, pattes arrière sur les épaules et pattes avant sur la tignasse du professeur. Au milieu des épis roses, un mignon petit Kokeshi découvrait le monde avec des yeux émerveillés. De petits cris convaincus, il guidait son partenaire dans la foule jusqu'au stand le plus important : LE STAND DE BAIES GRILLÉES !

Naturellement, le Professeur Tempest n'était pas dupe, et il se doutait bien qu'une odeur quelconque avait agité les naseau de son fidèle compagnon. Et les petites tapes agacées sur le sommet de son crâne lorsqu'il se trompait de chemin étaient un signe. Enfin il arriva à l'endroit sus-nommé, et compris immédiatement où voulait en venir le chenapan qui lui servait de guide. Il commanda quelques baies, et continua sa route tout en tendant à son ami, de temps à autre, une baie afin qu'il puisse mordre dedans.

Mais quelque part, dans toute cette foule, la menace grondait, la Team Rocket avait-elle trouvé une nouvelle façon de revenir d'entre les morts ?

---------------------------------------------------------------------------

Voir le profil de l'utilisateur http://qui-mist-en-roman.weebly.com/
Calypso
avatar
Calypso R. Storm
Informations
AVATAR : Lindsay Ellingson

ANNÉE D'ÉTUDE : 5ème année

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Sachez mes chers que vous vous trouvez face à la Reine de l'Académie. Reine que vous devrez acclamer, admirer parce que j'ai été élue par tout le monde comme étant la plus belle de cette fichue Académie. Mais ne vous réjouissez pas : beauté ne veut pas dire stupidité...
Ça fait six ans que je suis réélue, et je compte bien continuer jusqu'à mon départ.
Je suis également la Dirigeante en chef du Quartier Nord et je peux vous faire décapiter d'un simple claquement de doigt. Je suis également une prostituée de luxe et mes clients me sont entièrement dévoués alors dis un seul truc de travers sur moi et j't'envois en prison jusqu'à la fin de ta vie !

Allez sans rancune : je suis magnifique et intelligente, t'es rien face à moi !


CRÉDITS : Shiya

MESSAGES : 1900

Date d'inscription : 05/05/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 22 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un incertain, je peux basculer d'un côté comme de l'autre


MessageSujet: Re: Attrapez les tous! Mer 6 Jan - 23:29

Calypso était là incognito ! Actuelle Maître de la Ligue Pokémon, la dresseuse était connue et adulée. Et pour cause, elle se battait en utilisant des pokémons légendaires pour la plupart mais surtout très caractériels ! Qui se ressemblent, s'assemblent, non ? Calypso avait en effet un caractère de cochon et ce n'était pas pour rien si elle refusait de prendre des apprentis ! Aucun n'était assez bon ou intéressant à ses yeux et ses adversaires parvenaient rarement à passer le premier pokémon. En même temps, Calypso avait tendance à envoyer directement Dialga ou Kyogre alors forcément... Cela avait de quoi déprimer plus d'un dresseur ! Calypso ne choisissait pas ses pokémons en fonction de leur statuts ou de leurs attaques mais bien en fonction de leur caractères... et c'était d'ailleurs pour ça qu'elle se maintenait à la tête de la ligue depuis plus de sept ans. Calypso n'avait jamais vraiment compris la façon de fonctionner de ses collègues : un seul type ? Sérieusement ? Il n'y avait rien de plus simple à éliminer ! Pour le dresseur eau, on utiliserait la foudre tandis que pour le plante, on utiliserait le feu. C'était simple comme bonjour de les éliminer si bien que Calypso se demandait toujours comment ils avaient fait pour en arriver là... Comment pouvait-on se prétendre membre du conseil des 4 alors qu'on était pas foutu d'avoir autre chose que des type eau ? Calypso avait deux équipes de pokémons particuliers puisqu'elle les utilisaient lors des combats en tant que maître de guilde. Les deux équipes étaient de puissance égale et Calypso faisait toujours son possible pour les alterner régulièrement (manquerait plus qu'ils fassent une crise de jalousie en plein combat !). En plus de ces deux équipes, elle avait deux autres équipes : une toute jeune qu'elle formait et l'autre, de niveau plus intermédiaire, qu'elle continuait d'entrainer tout en leur faisant découvrir de nouveaux horizons.

Calypso avait toujours adoré les pokémons et elle aimait tout particulièrement combattre et les faire passer des niveaux. Très peu de réflexions du type "hum, est-ce que le léviathan aime utiliser les toilettes ou préfère-t-il faire pipi dans l'eau ? Et est-ce que ça fait pipi un léviathan, d'ailleurs ?". Calypso, elle, était plutôt du genre explosif et il en fallait peu pour la faire combattre. Si elle connaissait tout sur ses pokémons, ce n'était pas le cas pour le reste du monde et elle se forçait donc petit à petit à s'intéresser aux autres pokémons. Imbattable sur le sujet de Dialga ou d'Arceus, elle restait à désirer lorsqu'il s'agissait de parler d'un Ratata... Élitiste la Calypso ? Si peu...

Calypso avait démarré son voyage très tôt puisqu'elle avait purement et simplement fugué de chez elle en embarquant le pokémon qu'elle avait capturé le matin-même, une Evoli avec un caractère au moins aussi atroce que celui de la dresseuse. Persuadée que la pokéball abimait ses poils soyeux, Evoli avait toujours refusé d'entrer dedans et se bornait donc à suivre sa dresseuse à pattes. Têtue comme sa dresseuse, Evoli refusait d'abandonner le combat, même lorsque ses stats étaient très basses. La lâcheté ? Très peu pour elles deux ! Leur chemin avait ensuite croisé celui de plusieurs pokémons qui vivaient, pour la plupart, actuellement dans une grande maison avec un gigantesque jardin. Calypso avait en effet acheté une parcelle de terrain absolument gigantesque pour que tous ses pokémons puissent s'y amuser en paix. La promiscuité n'était pas obligatoire mais certains avaient grand plaisir à jouer ensemble jusqu'à minuit, comme Dracofeu et Pikachu, par exemple. D'autres s'évitaient cordialement, bien trop semblables pour se supporter : Florizard et Tortank, tous deux aussi prétentieux que Regis. Le Château du Nord, comme il s'appelait, était un véritable havre de paix pour les pokémons de Calypso et la dresseuse ne se faisait pas de soucis : si quelqu'un décidait de s'y attaquer, il se retrouverait confronté à un gigantesque problème. Eh oui, le point commun entre tout ces pokémons tenait en un seul mot : rancune. Plus rancunier que la team Calypso, ça n'existait tout simplement pas.

Ce jour-là, donc, Calypso avait décidé de sortir de son château et de profiter de son jour de repos pour faire un tour à Lavanville. Aujourd'hui c'était journée formation pour les plus jeunes et Calypso avait donc pris avec elle ses jeunes pokémons (tous d'un niveau plus que respectables, évidemment) ainsi que deux pokémons puissants : Dialga et Aquali. La Evoli têtue avait effectivement choisi d'évoluer en Aquali et c'est donc en trottinant à côté de sa dresseuse qu'elle entra dans Lavanville. Dialga, lui, roupillait tranquillement dans sa pokéball tandis que les quatre autres pokémons s'émerveillaient de tout et de rien. Calypso les aurait bien laissé se promener partout mais ils étaient encore trop immatures et risquaient de commettre des accidents. De plus, Calypso avait entendu diverses rumeurs sur un possible retour de la team rocket et la perspective de se faire voler ses pokémons ne lui allait pas du tout. Si elle ne s'était promenée qu'avec les plus puissants, elle n'aurait pas eu de soucis mais étant donné qu'elle avait quatre jeunes, elle restait sur ses gardes. Enfonçant sa capuche sur son crâne, Calypso se dirigea vers le marché pendant que son Aquali, refusant encore et toujours la pokéball, trottinait à côté d'elle. Elle ne souhaitait pas attirer l'attention, malgré la présence d'un Aquali de très haut niveau à ses côtés..., et laissa donc le pokémon choisir la destination. Destination qui ne fut autre que celle du stand des baies grillées. Elle y acheta de nombreuses baies, en donna une belle quantité à son Aquali tout en refusant de tout lui donner pour pouvoir en offrir aux autres pokémons. C'est pile à ce moment que Aquali décida de bouder, pour une obscure raison, et se planta donc en plein milieu du chemin, au moment où un homme coiffé d'un Pyroli passait. Bravo pour la discrétion...

« Hum... Bonjour ! Belle journée, n'est-ce pas ? » Aquali ne semblait toujours pas décidée à bouger son arrière-train et, pire, montra les dents. « Oh bah génial ! Tu ne veux pas non plus lui mordre le pied, hein ? C'est quoi cette attitude de diva ?! » Cela dit, l'attitude d'Aquali laissait à penser que Calypso était une jeune dresseuse... on ne la suspecterait donc pas ! Restait plus qu'à prier pour qu'elle ne soit pas obligée de faire sortir Dialga pour faire bouger Aquali... Ça deviendrait franchement ridicule... « Désolée... Elle est aimable d'habitude... » Et puis la tête de l'homme lui titilla le cerveau. Elle était sûre de l'avoir déjà vu dans des journaux ou quelque part... Mais où ? Quant à elle, sa capuche la protégeait et, si celle-ci tombait, elle portait un masque ! (la moitié des visiteurs en achetaient ou en portaient, elle n'était donc pas suspecte !). « Excusez-moi mais... J'ai l'impression de vous connaître... Pourrais-je savoir votre nom ? »

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #cc3333

« Vous m'impressionnez en fait … car dans votre humanité à souffrir du passé, votre inhumanité à tuer et à diriger un lieu à présent vous rend simplement fascinante. Retenir des larmes, brider la tristesse pour la cacher en public alors que je sais au fond qu'il existe des bras où vous aimez vous reposer … ma chère ; vous êtes une vraie Reine. Et voyez je ne serai jamais un roi ...»
Jason Lecter
© chaussette


Jason et Calypso jouant aux échecs:
 


Calypso version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org
Volley
avatar
Abdonie D. Williams
Informations
AVATAR : SunnySanki - Deviantart

ANNÉE D'ÉTUDE : 2e (redoublante)

DC : Tempest

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Je ne suis pas stupide, je suis éveillée. J'ai compris quelle corruption naissait à Weins, quelle pourriture gangrène les esprits. Mais je dois me cacher, je dois celer toute cette conscience aiguë qu'il y a dans mon crâne qui m'a valu d'être dégradée chez les Plombs. Je suis parmi eux parce que je sais. Je sais comment nous sommes manipulés, je sais que vous êtes tous des pantins s'agitant en vain.

Heureusement, j'ai un guide qui m'aide à traverser cette épreuve de masques. Curcia, donnez moi la force de ne pas céder à l'oppression. Donnez moi la force d'être libre.
CRÉDITS : Ehawee

MESSAGES : 54

Date d'inscription : 31/10/2015

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 18 ans
CAMP: Contre le Gouvernement
JE SUIS: un cas désespéré, le lavage de cerveau ne m'a pas encore eu


MessageSujet: Re: Attrapez les tous! Jeu 7 Jan - 0:30

« Tu sais, Curcia, je suis vraiment contente que tu viennes avec moi à ce festival ! »
L'autre opina.
« Je ne voulais pas rater ça, en plus c'est l'occasion de découvrir du beau monde ! »
L'autre hocha la tête.
« Et puis il y a tellement d'agitation, et de choses mignonnes comme tout ! »
L'autre du courir pour suivre Abdonie dans les allées noires de monde et ne pas la perdre de vue. Pour le monde entier, c'étaient deux femmes qui se promenaient, l'une rousse, un gros rattatac au pelage inhabituellement clair, presque doré, sur l'épaule et l'autre de grande taille, brune, qui semblait avoir un on-ne-savait-quoi d'éthéré. Pour cause, en fait de femme, c'était un Ectoplasma qui flottait dans les airs, et affolait  à chaque sortie les pokédex autour de la jeune Abdonie.

Mais, indiscutablement guillerette, la jeune fille ne prêtait pas attention à sa compagne qui venait d'alléger discrètement un étale d'une brochette à la viande. On pouvait être un spectre et aimer les brochettes, que diable ! Qui aurait pu deviner ce qui se cachait sous ce gentil petit minois sympathique ? Qui aurait pu deviner qu'il s'agissait là de la tête pensante des terribles chasseurs de reliques ? C'était bien simple, un mystère archéologique à élucider ? Des ruines à fouiller ? Ils étaient là ! Et ils bénéficiaient d'une jolie réputation… A Sinnoh. Mais ici, à Kanto, personne ne les connaissait, et ce n'était peut-être pas plus mal. Son équipe était composée de quatre pokémons. Il y avait cet Ectoplasma qu'Abdonie avait capturé tout jeune Fantominus, mais dont on ne savait pas bien si la jeune fille avait encore conscience que c'était un pokémon. Son compagnon de route chéri, le rattatac, sur son épaule. Il était un peu malfoutu : plus petit que ses congénères, et un chouïa pacifique. Son pelage avait une couleur hors du commun, mais il était attachant ce petit Crocs… Avec Abdonie ! Concernant le reste du monde, c'était une autre histoire !

Dans le ciel, un élégant Altaria, nommé Plume sans grande originalité, battait ses ailes cotonneuses en lorgnant le sol. D'une affinité certaine avec Curcia avec qui il avait passé la majeure partie de sa vie, il suivait à la trace l'Ectoplasma qu'il arrivait à distinguer sans peine dans la foule. Le pokémon spectre avait beau abuser les yeux des humains, il n'en allait pas de même avec les pokémons ou les pokédex qui s'affolaient, feulaient, ou au contraire, laissaient éclater leur joie sur le passage de Curcia. Le petit dernier était à la fois tellement discret qu'on pourrait ne pas le voir, et tellement flagrant qu'on ne pouvait deviner que lui. Le Morphéo qui dépassait du sac d'Abdonie avait pris sa forme des beaux jours et était semblable à une flamme qui brûlait sans abîmer cependant ni le bras, ni la besace de la jeune fille, mais donnait l'impression qu'un début d'incendie embrasait son épaule gauche.

Tout en errant à droite et à gauche, Abdonie repéra immédiatement sa cible prioritaire, non loin d'un  étal de baies grillées sur lequel un Pyroli s'en mettait plein la panse ! Elle vint se camper devant un stand de masques, et entreprit d'en choisir deux : un pour Curcia et un pour elle. Ainsi parées les deux femmes se baladèrent jusqu'à ce que le Rattatac saute de son perchoir pour bondir à l'arrière du crâne d'une jeune femme visiblement en grande discussion avec un gars aux cheveux roses. Le Rattatac, désarçonné, s'agrippa à la capuche et la renversa sur les épaules de sa propriétaire, libérant une cascade blonde et soyeuse. Le Rattatac se lova sur l'épaule de la femme… en ronronnant… oui. Parfaitement.

« Ahem… désolée, je crois qu'il est en kiffe sur votre shampoing ! »

Mais en réalité, les petites griffes du Rattatac étaient plutôt en train de crocheter le fermoir du collier hors de prix que Calypso Storm avait autour du cou. Cette technique fonctionnait à chaque fois. Crocs s'ébroua et revint sur l'épaule de la jeune fille, le collier planqué dans la bouche. Avant même que Calypso ne pût faire la moindre remarque, Abdonie disparut dans la foule, un peu aidée, il est vrai, par l'attaque brouillard de Curcia....

Chasseuse de trésor était une occupation peu lucrative, alors il fallait bien arrondir les fins de mois, parfois!

Voir le profil de l'utilisateur http://qui-mist-en-roman.weebly.com/
Tir à l'arc
avatar
Yuri Nobunaga
Informations
AVATAR : Hideto Matsumoto

ANNÉE D'ÉTUDE : 6e année

DC : aucun

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Je crois que je couve quelque chose...
CRÉDITS : Ehawee (merci!)

MESSAGES : 20

Date d'inscription : 19/09/2015

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 22 ans
CAMP: Contre le Gouvernement
JE SUIS: un cas désespéré, le lavage de cerveau ne m'a pas encore eu


MessageSujet: Re: Attrapez les tous! Ven 12 Fév - 18:56

C'était le moment idéal pour sortir se promener à dos de Dracolosse, naturellement. Et quoi de mieux qu'une petite fiesta dans la région voisine ? J'étais parti aux aurores, sur le dos de mon compagnon de route (il fallait ce qu'il fallait), et j'avais traversé tout Jotho pour me rendre à Lavanville, une cité tristement célèbre à Kanto pour cette sombre affaire de tour Pokémon, quelques années plus tôt. Heureusement, toutes les villes avaient leur héros, et la Team Rocket avait été défaite ! Enfin… C'était ce que tout le monde croyait, et si le terrible Giovanni était sous les barreaux, ce n'était pas le cas de tous ses généraux, et certains étaient toujours dans la nature.

Un exemple ? Bien entendu, moi. Aucun avis de recherche, dresseur lambda, particulièrement tendance. Je passais sur bon nombre de chaînes pour mes participations actives aux concours de beauté pokémon. Et il fallait bien le dire : personne n'était aussi mignon que ma petite Gyokuro (le Dracolosse qui me portait actuellement) ! Et pourtant… pourtant, le boss actuel de la Team Rocket (ou de ce qu'il en restait), c'était moi. J'avais repris au pied levé tout ce que j'avais pu trouver, coupé court à toute querelle de succession en faisant tomber les autres lieutenants intéressés par la succession (ils ruminaient désormais en taule!), et repris très discrètement les activités de l'équipe.

Le crime, il fallait que ça ait de la classe, que ça ait de la gueule, et surtout, surtout, que ça soit discret. Il n'était plus question, désormais, de la jouer gros con imprudent ainsi que l'avait fait Giovanni (on se demandait bien pourquoi il ne s'était pas fait pincer avant!) L'heure était à l'information, aux transactions juteuses, et à la discrétion à toute épreuve. Pourquoi passer pour les méchants quand on pouvait la jouer Yakuza moderne ?

La Team Rocket protégeait désormais la population des quartiers chauds des petites bandes rivales, et des loubards divers qui pouvaient traîner, et en échange, lesdites populations fermaient les yeux sur certains événements, certains marchandages. Au final, il fallait d'abord obtenir le bonheur de la population, se faire bien voir, plutôt que de la terroriser, et ensuite, CLAC, on pouvait sévir !

Plus question de voler des pokémons ! Par contre, acheter par-ci par-là un pokémon, faire disparaître un œuf d'une pension… Et il n'était plus question de maltraitance animale non plus. J'y veillais personnellement. Le premier qui était pris à maltraiter les pokémons qu'on lui avait confié, clac, on coupait un doigt. Autant dire qu'un certain nombre de recrues avaient perdues l'index « pour l'exemple ». Mais les mois avaient passé, nous prospérions malgré ces nouvelles règles, et les recrues s'y étaient accoutumées. Le temps des conneries, c'était fini !

Je vis immédiatement Lavanville : sa tour s'élevait vers le ciel, et Gyokuro amorça sa décente vers le sol. Elle atterrit dans un lieu dégagé, et nous nous mêlâmes à la foule. J'en profitai pour laisser sortir ma dernière trouvaille de sa pokéball : Le gracile Diancie – une mutation rare d'un pokémon quant à lui beaucoup plus commun, Strassie – s'ébroua, et s'empressa de grimper sur le dos de mon Dracolosse pour se faire promener aux frais de la princesse.

Par chance, les deux s'entendaient bien. De loin, je repérai une touffe de cheveux roses que je connaissais bien ! Je ne voyais pas souvent mon jumeau, mais parfois, on se croisait au détour d'une région, et nous pouvions alors papoter. Il était devenu Professeur Pokémon, et moi… j'étais dans les affaires ! (Officieusement, du moins ! Officiellement, j'étais sur les écrans, connu aussi bien pour la rareté de mes pokémons que pour ma grande implication dans les bonnes œuvres ! Et je demeurais invaincu dans les concours pokémon nationaux!) Naturellement, il me fallut poser pour un nombre incalculable de photos, et signer tout ce que l'on me présentait avant de rejoindre la touffe de cheveux roses du frangin. Et la touffe en question croulait sous le poids du mignon petit Kokeshi, le Pyroli de mon frère !


« Salut toi ! T'as bien raison de choisir un perchoir ! » lançai-je au Pyroli avant de remarquer un Aquali boudeur qui s'était planté au milieu de la route, et sa propriétaire en grande discussion avec une jeune fille qui semblait l'avoir percutée, et s'enfuyait désormais à toutes jambes avec son Rattatac, un étrange brouillard derrière elle. Pour peu, j'aurais juré que le Rattatac avait une petite pierre brillante qui dépassait de la bouche. Habile cette voleuse à la tire, habile.

 « Rassurez-moi, mademoiselle, vous n'aviez pas des bijoux de valeur sur vous, j'espère ? »

Voir le profil de l'utilisateur
Calypso
avatar
Calypso R. Storm
Informations
AVATAR : Lindsay Ellingson

ANNÉE D'ÉTUDE : 5ème année

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Sachez mes chers que vous vous trouvez face à la Reine de l'Académie. Reine que vous devrez acclamer, admirer parce que j'ai été élue par tout le monde comme étant la plus belle de cette fichue Académie. Mais ne vous réjouissez pas : beauté ne veut pas dire stupidité...
Ça fait six ans que je suis réélue, et je compte bien continuer jusqu'à mon départ.
Je suis également la Dirigeante en chef du Quartier Nord et je peux vous faire décapiter d'un simple claquement de doigt. Je suis également une prostituée de luxe et mes clients me sont entièrement dévoués alors dis un seul truc de travers sur moi et j't'envois en prison jusqu'à la fin de ta vie !

Allez sans rancune : je suis magnifique et intelligente, t'es rien face à moi !


CRÉDITS : Shiya

MESSAGES : 1900

Date d'inscription : 05/05/2011

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 22 ans
CAMP: Sans idées fixes
JE SUIS: un incertain, je peux basculer d'un côté comme de l'autre


MessageSujet: Re: Attrapez les tous! Dim 13 Mar - 16:39

La tête de cet individu lui titillait grandement la mémoire : Calypso était sûre et certaine de l'avoir déjà vu quelque part... Mais où ? Et pourquoi surtout ? Elle ne l'avait pas combattu, non, elle se serait souvenu d'un dresseur avec une coupe de cheveux composée de Pyroli mais du coup restait la solution télévision ou alors connaissance. Passait-il à la télévision ? C'était peut-être un présentateur ? Ou un journaliste ? Hum... Oh c'était peut-être un acteur ? Quoique non. Il n'avait pas franchement la tronche pour jouer dans un film du genre « Titanic, la Revanche de Leviathan »...
Calypso était occupée à chercher où elle avait pu voir cet individu aux cheveux douteux lorsqu'un truc désagréable et répugnant lui sauta sur le cou. Calypso glapit et tenta, sans succès, de se débarrasser de la chose poilue et griffue qui lui grattait la nuque. Mais qu'est-ce que c'était que ce truc ! Et ça ronronnait en plus ?! Aquali tiqua et se retourna vers sa maîtresse, soudainement attentive face à la possibilité d'un combat mais Calypso n'eut pas le temps de la faire charger puisqu'une main s'empara de la bestiole. Calypso se tourna, folle de rage pour découvrir un Rattatac répugnant qui s'éloignait dans les mains d'une saleté de gamine. Bordel de bordel ! Un Rattatac ! UN RATTATAC ?! Ce pokémon dégueulasse avait osé poser ses pattes sur sa sublime peau ? Et en plus il avait fait tomber sa capuche ! Ha ! Quelle horreur ! Calypso frôlait la crise de nerfs : se faire agresser par un pokémon hideux, quelle catastrophe ! Calypso haïssait les pokémons moches comme Tademorv ou Rattata. Ces espèces de petites choses étaient écœurantes ! Et un Rattatac venait de la toucher, aaaaaaaah ! Calypso, complètement perdue, était à deux doigts de faire sortir Dialga de sa pokéball pour retrouver le pokémon et l'exterminer. Heureusement, elle n'en eu pas le temps puisqu'un reflet de l'homme au Pyroli fit son apparition. Génial. Déjà qu'elle ne savait pas d'où venait le premier et voilà maintenant qu'elle se retrouvait avec deux individus identiques sur les bras. Sans savoir d'où ils venaient. Bordel de zut.

« Rassurez-moi, mademoiselle, vous n'aviez pas des bijoux de valeur sur vous, j'espère ? »

… Calypso porta immédiatement les mains à son cou pour découvrir que son collier n'était plus là. Plus du tout. Qu'est-ce que.... HA LA GARCE !! Calypso crut exploser et instinctivement, Aquali se releva et se mit dos à sa dresseuse et face aux jumeaux, persuadée que la menace venait d'eux. Le pokémon se mit immédiatement en position de pré-attaque et elle s'apprêtait à lancer une attaque sur les jumeaux lorsque Calypso sortit une pokéball et en fit sortir un jeune Etourmi qu'elle avait capturé quelques mois plus tôt. Le pokémon était encore jeune mais il avait déjà un fort caractère et il aimait profondément sa nouvelle dresseuse (son ancien dresseur passait son temps à le mettre ko alors que Calypso le retirait du combat juste à temps ou le soignait) si bien qu'il sortit de la pokéball tout joyeux. Avant de déchanter en voyant la tronche de Calypso. Enfin plutôt en sentant l'énergie meurtrière de sa dresseuse puisqu'elle portait un masque.

« Trouve-moi une gamine avec un Rattatac et un possible pokémon spectre. Allez vole, je compte sur toi ! »

L'Etourmi prit son envol et se mit à chercher la cible dans la foule. Calypso, elle s'inclina légèrement devant les jumeaux et leur dit :

« Merci de m'avoir prévenue, je ne m'en étais pas rendue compte. Merci monsieur. Je dois vous laisser, j'ai une voleuse à rattraper. Passez une bonne journée. »

L'aura de Calypso avait changé  et elle était devenue telle que lorsqu'elle combattait si bien que Aquali ne discuta pas et suivit immédiatement sa maîtresse. Calypso se mit à courir tout en cherchant l'immonde bestiole et sa sale dresseuse. Elle ne la laisserait pas s'échapper comme ça, hors de question !

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #cc3333

« Vous m'impressionnez en fait … car dans votre humanité à souffrir du passé, votre inhumanité à tuer et à diriger un lieu à présent vous rend simplement fascinante. Retenir des larmes, brider la tristesse pour la cacher en public alors que je sais au fond qu'il existe des bras où vous aimez vous reposer … ma chère ; vous êtes une vraie Reine. Et voyez je ne serai jamais un roi ...»
Jason Lecter
© chaussette


Jason et Calypso jouant aux échecs:
 


Calypso version "game of thrones:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-weins.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé
Informations


MessageSujet: Re: Attrapez les tous!



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1