Entre pigeons et vautours

Invité
Informations


MessageSujet: Entre pigeons et vautours Dim 18 Jan - 21:09


Entre pigeons et vautours...

À quoi ressemble le meilleur pays et qu'est-ce que ça fait d'y vivre ? C'est une question à laquelle beaucoup de philosophes se sont penchés durant des décennies et peu d'entre eux peuvent se vanter d'y avoir trouvé une réponse claire et précise, avec l'exemple d'une nation ayant le mérite d'être le meilleur. Eh bien devinez quoi, une adolescente encore en train d'étudier a trouvé la réponse ! La perfection, elle est aux États-Unis et c'est toujours avec un bonheur incommensurable qu'elle se réveille le matin, la joie au coeur à l'idée de contribuer un peu plus à ce merveilleux système instauré par le Grand Gordon le Tout Puissant.

En cette journée somme toute banale pour la plupart des étudiants, Rebecca est d'une humeur particulièrement gaie et ce n'est certainement pas pour rien (si on exclut l'idée qu'elle croit plus dur que le fer qu'elle vit à Gordon-Land, soit, le paradis). Aujourd'hui, un groupe de nouveaux élèves relativement jeunes (on parle d'entre quatorze à seize ans, et peut-être d'un mec de dix-sept ans) débarque à l'académie pour la première fois. Bien sûr, il faut des gens pour les accueillir, leur montrer comment fonctionne l'établissement et leur vendre le gouvernement jusqu'à qu'ils connaissent l'hymne national par coeur. Et qui est mieux placé pour ça que l'illuminée en chef, la très chère Dawson ? À vrai dire, elle s'était portée volontaire avec une volonté presque terrifiante et on a bien dû lui laisser le droit d'organiser un matin-accueil pour une fois, en compagnie d'un autre Platine cela va de soi. De toute façon, la brunette aime pratiquement tous les Platines alors qu'un camarade vienne ne lui fait que plus plaisir surtout lorsque c'est un gentil garçon (en fait, pour elle, tous les mâles platines sont de gentils garçons et si vous lui dites le contraire...) tel que lui.

La jeune demoiselle attend présentement dans le hall d'entrée, impatiente d'accueillir les tout nouveaux et de leur montrer la magnificence de l'académie Weins dans toute sa splendeur. Pour l'occasion, elle s'était habillée avec élégance mais sobriété. La balance était difficile à établir entre austérité et simplicité quant à son apparence et, qu'on se le dise, ce n'est pas un détail à négliger. Bien sûr, elle n'oublie pas le sourire plastique de la personne qui est juste trop contente d'être une académicienne.

Inexorablement, elle croise son compagnon de matin-accueil et lui fait un signe de la main pour attirer son attention. De toute manière, elle se dirige droit vers lui, trop emballé à l'idée de lui dire « Es-tu prêt à voir tous les nouveaux étudiants ? Ça risque d'être une super belle journée ! » ou « Gordon serait fier de nous. On manque de fabuleux cours pour aider de pauvres brebis égarées à se retrouver dans leur nouveau chez-soi. N'est-ce pas fabuleusement excitant Jared ? Tant de mots pour décrire... ». Au final, tant de dialogues lui viennent à la bouche pour qu'elle puisse exprimer son enthousiasme débordant mais ce qui en sort est finalement très maigre lorsqu'on connaît l'étendue des pensées de Rebecca.

« Bonjour Jared. Ça va ? J'espère que tu as bien dormi. »


Il est dans son intérêt que le jeune garçon soit au top de sa forme car il ne faudrait tout de même pas avoir l'air de larves adolescentes qui ne font que réciter à quel point Weins c'est le pied et puis les laisser partir. Non, il s'agit plutôt d'avoir l'air dynamique, accueillant et réciter à quel point Weins c'est le pied : toute une nuance !

« En tout cas, tu tombes au bon moment car le groupe devrait arriver dans près de cinq minutes. J’avais drôlement peur que tu ne viennes pas. »

Certes, mais est-ce qu’elle lui en veut ? Certainement pas. Le jour où elle en voudra à un autre véritable compatriote, les lamas de l’espace venu de Pluton viendront faire la guerre à l’humanité et croyez-le ou non mais ce ne sera vraiment pas joli à voir ! Les lamas sont des guerriers redoutables et... revenons à nos moutons ! Les délires débiles, on les laisse les gens comme Eloïse Cohen. Rebecca, c’est les délires platinesques, ça fait absolument toute la différence entre un camélidé qui voyage sur un vaisseau spatial et un poème rempli d’amour et d’un patriotisme exacerbé. Par la suite, suivant un timing presque parfait, il y a le groupe à l’extérieur qui avance dans le froid du mois et Rebecca qui y jette immédiatement un œil intéressé.


Invité
Informations


MessageSujet: Re: Entre pigeons et vautours Jeu 29 Jan - 22:35

Entre pigeons et vautours - Rebecca & Jared

Jared était ravi de cette journée. Il l'avait attendu longtemps. Il avait bien tout organisé avec Rebecca, ils avaient pris de le temps de prévoir dans les moindres détails. Vraiment les nouveaux étudiants allaient être contents de leur arrivée dans la belle Académie Weins. Il avait mis son réveil tôt pour ne surtout pas être en retard. Il fallait montrer une image parfaite de l'Académie. Bien qu'en se montrant simplement avec un joli sourire, la perfection y était déjà, il était toujours bien vu de faire des efforts pour être encore plus parfait ! C'était pourquoi il avait fait attention à sa tenue, à la moindre mèche de cheveux et à tous les détails. Ils étaient la perfections, ils devaient la montrer. Aux nouveaux comme aux anciens soit dit en passant.

En sortant de sa chambre, Jared avait entendu du bruit. Il était vite descendu à l'étage inférieur. Une dispute dans les couloirs entre deux Plombs. Il s'était vivement rapproché pour leur demander le calme. Il n'aimait pas vraiment faire cela en règle générale, mais cela ne pouvait faire que du bien aux étudiants de respecter le règlement. Mais voilà, avant de s'en rendre compte, il n'était plus en avance. Rebecca allait peut être l'attendre. Il marchait d'un pas rapide pour la rejoindre.

Après le temps qu'ils avaient passé dans l'organisation, il ne fallait pas tout gâcher. Cette journée allait être parfaite, exactement comme eux. Avant d'être avec elle pour cet évènement, il ne la connaissait pas vraiment. Mais il avait appris qu'elle était une fille forte, déterminé à montrer la voie à suivre, comme lui. C'était quelqu'un sur qui on pouvait compter et Jared n'avait pas du tout envie de la décevoir ! Il arriva néanmoins vers elle avec quelques minutes d'avance sur le groupe prévu et il lui fit un grand sourire. "Bonjour Rebecca ! Oui, merci, ma nuit a été excellente. Je suis désolé du retard, je voulais arriver plus tôt mais j'ai surpris une dispute entre deux Plombs dans le dortoir ... Je leur ai dit de retourner dans leurs chambres sinon ils allaient réveiller les autres et à force de discuter ... cela m'a mit en retard."

Enfin presque en retard. Disons qu'il n'était pas arrivé en avance. Mais cela ne porterait surement pas préjudice pour le reste de la journée. Tout était déjà prévu depuis longtemps. Il n'aurait tout simplement pas pu laisser les deux Plombs crier dans le bâtiment ! C'était contre toutes les règles de la bienséance.

Se plaçant à coté de sa camarade, il observait les nouveaux jeunes gens arriver. Six filles et quatre garçons, dont un les dépasse d'une tête. Ils ont l'air si jeunes songent-ils. Il s'approche d'eux avec un grand sourire. "Bonjour à tous, je m'appelle Jared Davies et voici Rebecca Dawson. Nous sommes chargés de vous montrer la magnificence de l'Académie Weins et de vous expliquer son fonctionnement ! Sachez tout d'abord que cette école va vous aider, à apprendre toutes les choses nécessaires de la vie, et surtout que tous ceux que vous rencontrerez vous diront à quel point c'est une chance d'être ici. Vous allez comprendre que le merveilleux président Gordon vous offre la chance de votre vie en vous permettant de vous instruire, de vous améliorer personnellement. Vous allez voir, cette école est absolument fabuleuse. Si vous le permettez, suivez nous, nous allons commencer la visite ..."

Rebecca et lui étaient tombés d'accord sur l'importance de mettre ces jeunes gens en confiance et de leur montrer que cette académie ne leur voulait que du bien. Comme lui, ils avaient été envoyés ici parce qu'ils avaient fait quelque chose de mal. Pour le moment il ne voulait pas savoir quoi. ils ne voyaient en eux que des charmants nouveaux élèves à qui il serait ravi de montrer tout ce que Gordon pouvait faire. Lentement ils commencèrent à avancer vers les salles de cours et la cafétéria.

"Ce qu'il faut savoir avant tout, c'est que vous serez réparti en groupes de travail, mais aussi dans les groupes des élèves : Plombs, Zinc ou Platines. Rebecca et moi sommes des Platines, nous pouvons guider les autres, montrer l'exemple. Ensuite, les Zincs sont des personnes très intelligentes et en progrès. Puis les Plombs, qui sont sur la mauvaise pente mais pour qui tout n'est pas perdu. Mais l'important est bien sur de vous faire des amis fréquentables qui pourront vous aider dans votre apprentissage." Jared n'avait jamais été doué pour les discours. Il jeta un oeil à Rebecca dans l'espoir qu'elle prenne le relais.

[/color]





Invité
Informations


MessageSujet: Re: Entre pigeons et vautours Lun 2 Fév - 17:11

C’était évident. Toujours la faute des Plombs, ils ne peuvent rien faire correctement et s’il se passe des mauvaises choses dans cette académie, c’est bien à cause d’eux ! Rebecca imagine si Jared n’avait pas pu venir parce qu’un ou deux énergumènes de leur espèce ne se serait pas contenu de se chamailler pour un oui ou pour un non, ce qui aurait occupé son compagnon (qui, comme tous les Platines, se font un devoir de maintenir l’Ordre dans cette école) et, par conséquent, l’aurait laissée toute seule. Le cœur de la brunette se fait pincer alors que cette perspective lui vient à l’esprit mais tout ça fuit rapidement ses pensées alors qu’elle se dit tout bêtement qu’elle aurait été capable de tout gérer malgré tout.

Six filles et quatre garçons. Un déséquilibre entre les sexes qui est, vraisemblablement, tout à fait anodin et fruit du hasard. Rebecca aurait bien pu s'approcher d'eux la première (en fait, c'était son intention) mais Davies l'a devance en présentations. S'il n'avait pas été Platine, ça l'aurait surement énervé. En attendant, Dawson sourit et emboîte le pas aux côtés de son ami en faisant attention de ne pas couper la parole à celui-ci. Ce n'est pas l'envie qui lui manque et ce n'est guère par méchanceté ou jalousie mais bien parce qu'elle adore l'académie également et qu'elle est impatiente d'en parler. Ceci étant dit, la cheerleader n'aurait certainement pas abordée les choses de la même manière dès le départ et cela la titille. Néanmoins, elle se calme en se disant que personne n'aurait commencé telle qu'elle l'aurait fait étant donné que tout le monde est différent mais bien sûr, devrait être unis sous le même drapeau, cela va de soi.

Ils avancent vers la cafétéria et les salles de classe et c’est alors que Jared met les pieds dans le rigoureux sujet des groupes. Certes, pour les académiciens, c’est une notion très connue, cependant, pour les nouveaux, Rebecca sait que cela peut être déroutant car elle-même a eu énormément de mal avec le système au départ. Oui, elle a eu un très mauvais commencement et pourtant, en cette journée, elle est pour ainsi dire une des princesses de Weins. La fierté vient faire pomper son sang avec un peu plus de vivacité tandis que Jared l’invite du regard à prendre le relais.

« Le système des groupes est unique à l’académie Weins et il a été démontré à maintes reprises qu’il fonctionne parfaitement. Pourtant, il peut paraître difficile à saisir pour les nouveaux et je vous avoue que moi-même j’ai eu du mal à m'y retrouver au départ. Donc, avez-vous des questions ? »

Une fille de petite taille aux cheveux bruns lève la main et Rebecca lui demande poliment de poser sa question.

« Comment faire pour entrer dans un groupe ? Quels sont les critères ? Et pourquoi on appelle ça les groupes Platine, Zinc et Plomb ? Je trouve que ça manque de transparence... »

La Platine sourit poliment. C'est son moment...

« Commençons par le commencement. D'abord, il y a le groupe de travail de niveau deux qu'on surnomme Zinc. C'est dans ce groupe que vous commencerez votre scolarité. Il regroupe beaucoup d'étudiants qui n'ont pas des difficultés très... comment dire... aussi vivaces que celles des Plombs. Comme chacun d'entre nous, nous sommes ici puisque nous avons commis des erreurs et l'académie est une deuxième chance. Eh bien, ceux qui sont en bonne route pour reprendre leur vie en main sans pour autant avoir atteint le niveau trois, les Platines... Après quoi, qui sont les Platines, me demanderez-vous ? Ce sont les étudiants qui ont officiellement, aux yeux de l'établissement, atteint leur plein potentiel académique ici. Ce que je veux dire par là, c'est qu'ils ont su saisir la chance qu'on leur a donné et qu'ils sont prêts à réintégrer la vie citoyenne et de contribuer à l'épanouissement des communautés où ils iront vivre. »

« Alors, pourquoi restent-ils à l’académie ? »


Pour mieux surveiller les Plombs, pense Rebecca.

« L’académie Weins est polyvalente certes mais est une école, par définition. Non seulement elle sert à remettre les jeunes gens dans le droit chemin mais elle offre aussi des formations et des études permettant d’accéder à une immense variété de métiers. Ceux qui restent, comme moi et Jared, continuent leurs études en plus d’aider les Zincs et Plombs avec leur scolarité. »

« Il y a une formation de pole-dance ? » réplique une fille du groupe, plus grande que celle qui pose plein de questions et qui a un visage qui laisse transparaître une certaine agressivité. Quelques nouveaux ricanent de cette remarque. Rebecca conserve son sourire.

« Non et pourtant, il y a des ateliers artistiques destinés aux artistes, incluant la danse. Connaissez-vous Harmony Chanteloup, la chanteuse ? »

Les nouveaux répondent des « ouais » çà et là.

« Eh bien c'est ici qu'elle a étudié et c'était une Platine exemplaire. Elle a su exploiter pleinement son talent de chanteuse dans cet établissement et regarder, maintenant elle est la chanteuse officielle du pays et est connue partout dans le monde. N'est-ce pas magnifique ? »

Tout le monde, sauf la fille à l'allure antipathique, reste bouche bée. Capitaine Platine vient une fois de plus de sauver la situation.

« Et si on parlait des Plombs ? »

« Oui, hm... bien entendu ! C'est les étudiants qui sont en mauvaise pente, comme l'a dit Jared. Tous ici est venu pour une ou plusieurs raisons problématiques, toutefois, les Plombs ont souvent de plus graves problèmes encore et ils ne sont pas fréquentables. Par ailleurs, en tant que nouveaux, on vous déconseille de les aborder si vous ne les connaissez pas d'abord. Je sais que ça peut vous sembler un peu ridicule mais croyez-moi, l'académie Weins offre une deuxième chance à beaucoup de gens et le directeur, Edmund Weins, croit que mêmes certaines causes qui paraissent perdues peuvent être sauvées. C'est ce qui arrive généralement mais encore... Il y a énormément d'alcoolisme, de toxicomanie et d'antécédents violents chez le groupe de niveau un, les Plombs. Par ailleurs, mon ami Jared peut en témoigner, n'est-ce pas ? »

Un regard qui se veut complice se braque vers Jared.

James
avatar
James J. Miller
Informations
AVATAR : Seth Kuhlmann

ANNÉE D'ÉTUDE : 6ème

DC : Calypso R. Storm (à privilégier pour les MPs !), Nine Werthem, Samson H. Hugher et Harmony Chanteloup

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : J'ai tué, j'ai été arrêté, j'ai été placé dans un hôpital psychiatrique mais j'en suis sorti. Je suis retourné dans cette académie juste pour La revoir encore et encore. Mais désormais je ne suis plus le même. Mon objectif ? Vous prouver que le gouvernement est la meilleure chose qu'il soit et si vous venez me dire l'inverse, je vous tuerai. Je suis Platine et celui qui se dressera devant moi connaîtra le même sort que Jonathan Winson.
CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 81

Date d'inscription : 20/07/2011


MessageSujet: Re: Entre pigeons et vautours Mer 12 Aoû - 0:10

« James Miller est demandé à l'accueil, merci. Rapidement, si possible. »

James posa l'haltère qu'il était en train d'utiliser en entendant l'annonce résonner entre les murs de la salle de sport. Que se passait-il pour qu'on l'appelle de la sorte ? Il était sûr de n'avoir rien fait donc pourquoi est-ce qu'on avait besoin de lui ? Bien éduqué et bien lobotomisé, James ne mit pas longtemps à accepter l'urgence de la chose et se dépêcha donc de s'étirer puis de filer à la douche. Il s'entraînait depuis plus d'une heure maintenant et il n'était pas encore arrivé à la moitié de ce qu'il avait prévu de faire. Depuis la fusillade, James avait décidé de renforcer son corps et son endurance de manière à pouvoir intervenir plus rapidement dans les situations critiques. Il ne voulait plus avoir à revivre la terreur qui l'avait traversé lors du massacre. Il voulait pouvoir être prêt pour le cas où la Résistance recommencerait à tenter d'assassiner la population innocente. Alors il s'entrainait encore et encore. Pour oublier l'absence de Hugo et pour atteindre la possibilité de rendre Gordon fier. Son corps ne cessait de se muscler, de prendre de la puissance et d'impressionner. James s'entraînait beaucoup et pourtant, il n'y avait pas une once de gonflette sur son corps. Les muscles étaient puissants et sa force ne cessait d'augmenter au point qu'il lui arrivait parfois de casser des choses juste en les prenant. Il devait faire attention à contrôler sa force ou bien il blesserait plus qu'il ne protégerait... A force de travailler sa puissance et son corps, James finissait par avoir une carrure très impressionnante et certains membres du club de football commençaient à l'envier. James était un héros, James était charmant et James avait un corps impressionnant. Cet étalage commençait à en agacer plus d'un et pourtant, ils ne parvenaient pas à complétement détester le Platine. Et pour cause, James n'était pas le genre de personnage à étaler ses muscles et ses compétences : au contraire, il était modeste et enclin au partage. Comment détester quelqu'un sur qui on pouvait compter en toute occasion ? Alors pour l'instant les rageurs prenaient leur mal en patience mais qui sait, peut-être se décideraient-ils enfin à demander à James de les entrainer ? Ou peut-être se contenteraient-ils de suivre le Platine pour le copier ? Qu'importe. Dans tous les cas, ils feraient comme le Platine et marcheraient donc vers la dernière phase du traitement.
Le Platine jaillit hors de la douche, passa un rapide coup de serviette sur ses cheveux courts et enfila un jean, un tee-shirt noir et une veste confortable et chaude. Une fois ses chaussures bien lacées, il s'élança hors du gymnase et fila à l'accueil en courant : son endurance avait bien progressé, il n'était absolument pas essoufflé malgré la distance et la vitesse ! Il y avait déjà quelques étudiants à l'accueil et James attendit donc patiemment son tour : il ne voulait voler la place de personne et n'était pas plus pressé que ça. Une fois son tour arrivé, la femme de l'accueil le reconnu immédiatement et lui expliqua le soucis : Jared Davies était en train de faire un tour de l'Académie avec Rebecca Dawson à des nouveaux arrivants mais on avait besoin de lui à son club. La chargée d'accueil voulait donc savoir si James accepterait d'aider Rebecca à faire la visite. Question purement rhétorique parce que la femme savait pertinemment que le Platine ne dirait jamais non. Et il ne la trompa pas en affirmant vouloir remplacer Jared. Sacré James, toujours prêt à sauver le monde... Ni une ni deux, le Platine se dirigea rapidement vers le hall où devait se trouver le groupe. Il ne mit pas longtemps à apercevoir ses deux amis et fila vers eux.

« Bonjour tout le monde. Désolé de vous déranger mais Jared, on a besoin de toi à ton club. Tu peux y aller, je vais te remplacer. »

Jared acquiesça et disparut pour aller aider ses camarades. James sourit à Rebecca et profita du silence provoqué par son arrivée pour se présenter :

« Je m'appelle James Miller et je suis en sixième année. Étant donné que Jared a été demandé précipitamment, je vais le remplacer pour vous guider dans l'Académie. J'imagine que Rebecca vous a déjà parlé des groupes et de l'organisation à l'intérieur de l'établissement, non ? »

La question était plutôt pour Rebecca même si le Platine avait une confiance aveugle en sa partenaire. Rebecca était une excellente guide : elle savait trouver les bons mots pour expliquer les choses !

« Pour ce qui est des groupes, j'ajouterai juste que rien n'est définitif. Ça arrive à tout le monde de faire des erreurs, de se tromper dans ses relations ou de ne pas voir les choses de la bonne façon : l'erreur est humaine et on peut toujours changer de groupe. Régulièrement, des Plombs deviennent Zincs et parfois même Platines alors ne vous découragez pas pour si peu. L'Académie est là pour vous aider, pour vous conseiller et pour vous aider à réaliser vos rêves, pas pour vous bloquer ou vous mettre des bâtons dans les roues. »

James eut un petit sourire rassurant. Le Platine était un orateur-né et son alliance avec Rebecca ne pouvait annoncer qu'une chose : ce groupe allait être lobotomisé en moins de deux !

« D'ailleurs il ne faut surtout pas hésiter à aller voir les Platines ou la Reine si vous avez un problème ou une question ! On ne laisse personne seul et sans aide à Weins. »

Et la chose pouvait sonner autant comme un réconfort que comme une menace...

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #A87940

« Le gouvernement a pour mission de faire que les bons citoyens soient tranquilles, que les mauvais ne le soient pas. J'aime le gouvernement et je remplis donc cette mission pour lui. Prends garde à toi car je ne reculerais jamais. »
©️ chaussette


Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Informations


MessageSujet: Re: Entre pigeons et vautours Mer 12 Aoû - 21:51

Inopinément, James débarque. Elle ne remarquait rien : pas même de loin. Vous savez, ce que la Platine est concentrée à débiter de la propagande à un rythme dingue pour de jeunes esprits encore adolescents. Rebecca ne tisse pas de la dentelle : elle utilise du cuir comme en aime Anastasia et plus d'un vienne de capter que la contredire est vouée à l'échec. Au moins, à côté d'elle se tenait Jared : le symbole du gentil garçon par excellence. Néanmoins, il vient de partir pour l'honneur de son club. Que Gordon le bénisse : c'est un honneur de pouvoir faire un tel sacrifice (après tout, qui ne veut pas guider ces jeunes brebis encore ignorantes ?). Ceci dit, si Jared réconfortait un peu, James projette autre chose : charismatique, il rajoute une couche de puissance au discours de l'académie. Le leader et l'illuminée : à eux deux, ils forment un duo de rêve pour la cause gouvernementale et infernale pour les dissidents.

« Oh, bonjour James ! »

Rebecca reste surprise, toutefois. Même un peu décontenancé. Elle anticipait une journée avec Jared : et là, tout d'un coup, il y a James-son-héros-et-idole qui prend sa place sans la moindre gêne. Cette interrogation instinctive s'affiche sur son visage quelques secondes avant que son contrôle de soi-même reprenne le dessus. Perfection oblige. Il ne faudrait pas qu'ils s'imaginent qu'elle est prise au dépourvue. La force du gouvernement la garde prête à toute éventualité. Rien au monde ne le lui enlèvera ça.

« Oui, je leur ai expliqué le fonctionnement des groupes en détail. »

Par la suite, l'armoire à glace, dominant plusieurs de ces adolescents par sa taille et son corps particulièrement musclé, continue l'entreprise de la brunette en arborant un discours qui se veut plus flexible. Les pauvres nouveaux ne se doutent même pas de la dangerosité de ce beau parleur. Sombres sont les intentions cachées, fourbe est la dictature et surtout, magnifique est Michael Gordon.

« Mais... euuh... qui est la Reine ? »

On ne peut pas en vouloir à ce garçon. Pour quelqu'un vivant à des kilomètres de New-York, meilleure ville du monde selon l'objectivité absolument neutre de cette très chère Rebecca Dawson, des termes aussi obscurs tels que Reine ou Clown. La Platine sourit comme si on lui racontait une blague que seuls les initiés sont capables de comprendre. Il faut dire que ce n'est pas un surnom ordinaire.

« Désolé, c'est un surnom sympathique qu'on donne parfois à une étudiante très importante dans notre établissement. Elle s'appelle Calypso Storm. Peut-être la rencontrerons-nous durant notre visite ? »


Faire les éloges de la Reine ne fait point parti de ses plans. Pas ici en tout cas. Elle conserve ses propres raisons pour elle-même. Comme quoi démontrer la magnificence du gouvernement et de l'académie en son ensemble lui semble plus important que de s'attarder sur une élève, aussi puissante et influente fut-elle. Puis, ce serait assez bizarre que Caly lui tienne rigueur de ne pas démarrer un culte de la personnalité auprès des nouveaux arrivants. Et si ça se trouve, le groupe la rencontrera vraiment. Ses devoirs ne la permettront pas de refuser de se présenter à ces confus membres de la plèbe.

« Donc, tout le monde, le plan aujourd'hui s'annonce comme suit : ce matins nous allons visiter la cafétéria, le jardin et même la bibliothèque de l'académie. Ensuite, nous irons faire un tour dans quelques classes à l'étage. L'après-midi, nous irons au complexe sportif, discuterons des clubs ainsi que de votre admission obligatoire à l'un d'eux. On finira la journée au pensionnat où on vous attribuera vos chambres. »

James
avatar
James J. Miller
Informations
AVATAR : Seth Kuhlmann

ANNÉE D'ÉTUDE : 6ème

DC : Calypso R. Storm (à privilégier pour les MPs !), Nine Werthem, Samson H. Hugher et Harmony Chanteloup

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : J'ai tué, j'ai été arrêté, j'ai été placé dans un hôpital psychiatrique mais j'en suis sorti. Je suis retourné dans cette académie juste pour La revoir encore et encore. Mais désormais je ne suis plus le même. Mon objectif ? Vous prouver que le gouvernement est la meilleure chose qu'il soit et si vous venez me dire l'inverse, je vous tuerai. Je suis Platine et celui qui se dressera devant moi connaîtra le même sort que Jonathan Winson.
CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 81

Date d'inscription : 20/07/2011


MessageSujet: Re: Entre pigeons et vautours Jeu 27 Aoû - 13:00

Rebecca avait eu l'air perplexe pendant un très court moment et James ne pouvait que la comprendre : elle avait préparé la journée avec Jared et voilà qu'elle se retrouvait avec James à la place ! Le Platine espérait sincèrement ne pas devenir un handicap pour la jeune femme : il voulait l'aider plus que la déstabiliser. Mais Rebecca étant Rebecca, l'instant d'égarement ne dura pas longtemps et très vite, elle reprit son rythme de croisière. Pendant un bref instant, James avait eut peur d'avoir été de trop. De ne pas avoir été désiré et de gêner sa coéquipière. Le pauvre garçon ne pouvait pas savoir que Rebecca l'adulait, à un niveau moindre que Gordon, évidemment !, et que son intervention l'avait donc soufflée dans son élan. James, trop modeste pour penser à ça, avait prit la perplexité de Rebecca personnellement. Il se composa donc rapidement un sourire de convenance, certain d'avoir été suffisamment discret pour que personne ne se rende compte de son moment de perplexité.
Le groupe de jeunes étudiants avait l'air plutôt charmant et pas un ne sortait réellement du lot. Du moins pour le moment ! Ils avaient tous des têtes de parfaits petits Zincs et James était sûrs qu'en les encadrant bien, ils deviendraient Platines rapidement. Après tout, ils rencontraient deux Platines influentes pour leur premier jour alors forcément, comment pourraient-ils ne pas vouloir leur ressembler ? L'assurance de Rebecca, la force tranquille de James... le duo était puissant. Très puissant. C'est en se retrouvant à côté de sa coéquipière que James se rendit compte à quel point les différences entre Platines ne pouvaient être qu'à l'avantage de leur mission globale. S'il n'y avait eu que James, il n'aurait pas pu toucher tout l'auditoire alors qu'avec Reb, les choses étaient presque trop faciles. James avait son passé et son aura impressionnante là où Rebecca avait son énergie débordante et sa détermination implacable. Elle était impressionnante, elle aussi. Jade, elle, était plus une sorte de boule d'énergie pleine de bonne volonté. Elle parlait à cœur ouvert, écoutait et comprenait son auditoire là où Rebecca réussissait à étouffer ses spectateurs à coup de discours tellement bien construits qu'on ne pouvait pas en décrocher. Pour parfaire la journée, il fallait ajouter aux discours implacables de Rebecca une force plus tranquille. Des discours moins strictes et plus « généreux ». Or, c'était justement le genre de discours que James avait l'habitude d'utiliser. La secrétaire avait été inspirée en appelant James au lieu de Jade ou de Caleb, par exemple. Jade n'aurait pas été assez puissante pour atténuer les discours ardents de Rebecca et Caleb aurait tout simplement terrifié les nouveaux arrivants. Il n'y avait pas de meilleur choix que James pour s'allier avec Rebecca. Le duo était parfait. Monstrueusement parfait.
Un des nouveaux arrivants demanda qui était la Reine et James eut un petit sourire désolé, comme pour s'excuser d'avoir parlé comme s'ils étaient anciens dans l'Académie. Néanmoins, ce manquement pouvait également être perçu comme une preuve de confiance et d'intégration : après tout, le Platine agissait comme si les jeunes arrivants étaient déjà académiciens depuis quelques temps. Il les intégrait donc directement à l'Académie, sans les faire passer par une sorte de cérémonie de passage. James laissa Rebecca expliquer rapidement l'identité de la Reine et eut un petit sourire assuré lorsqu'elle émit l'hypothèse d'une rencontre avec Calypso. Oh ils allaient la croiser, James en était sûr. Il avait repéré la blonde en chemin en arrivant et le Platine comptait bien se servir des talents oratoires de la blonde pour modeler encore plus les nouveaux arrivants. Il fallait à tout prix éviter que les Plombs puissent polluer les nouveaux habitants. Il fallait leur inspirer suffisamment confiance pour qu'ils ne soient pas tenté de rejoindre les perturbateurs. Les rangs des Plombs ne devaient pas grandir encore plus ! C'était absolument hors de question ! James y mettrait toute son énergie et il savait pouvoir compter sur sa partenaire. Rebecca était pire que lui en matière de Plomb et le Platine était certain qu'elle irait jusqu'à se battre pour empêcher les nouveaux arrivants de passer Plomb. On devait les préserver purs et intacts. Il ne fallait pas qu'ils puissent être tentés par les Plombs ! Sans quoi, les Platines devraient agir...
Le programme proposé par Rebecca était vraiment parfait et pendant que le petit groupe se mettait en marche, James se pencha vers sa coéquipière et amie :

« C'est un super programme, que tu leur as concocté là, Reb' ! Tu es décidément la meilleure pour l'accueil des nouveaux, il n'y a pas de doute possible ! »

Le grand James Justin Miller faisant un compliment aussi énorme à Rebecca ? Parfaitement. La Platine gérait, il était donc tout à fait normal de la féliciter à ce propos Ce n'était pas donné à tout le monde d'être excellent et surtout de mettre autant de cœur à l'ouvrage ! Rebecca vivait pour le gouvernement et pour l'Académie et ça, c'était indéniable. Le petit groupe s'arrêta dans la cafétéria où se trouvaient quelques élèves. Certains restaient traîner là entre deux cours, d'autres en profitaient pour grignoter après un entraînement un peu intense et d'autres lisaient tranquillement ou discutaient en petit groupe. L'ambiance était chaleureuse et bonne enfant. Et pour cause, il n'y avait pas un Plomb à l'horizon. Que des Zincs et des Platines. Décidément, rien de mieux pour commencer en beauté !

« Nous voilà donc dans la cafétéria ! C'est ouvert toute la journée et jusqu'à tard le soir pour permettre à tout le monde de manger à sa faim et quand il le souhaite. Il arrive que certains clubs finissent l'entraînement plus tard que prévu et grâce à cette cafétéria et au personnel, vous pourrez toujours trouver quelque chose à manger ! » James laissa passer un tout petit temps, pour permettre à chacun d'apprécier l'endroit, de regarder les plats, etc... « Tout ce que vous mangerez est fait sur place par d'excellents cuisiniers. Les menus sont adaptés à vos besoins mais on ne va pas vous interdire de vous faire des petits plaisirs culinaires de temps en temps, au contraire ! D'ailleurs, n'hésitez pas à informer le personnel si vous avez des préférences ou des aliments que vous ne pouvez pas ou n'aimez pas manger. » James jeta un coup d’œil à la salle puis à Rebecca : il la laissait choisir l'élève qu'ils feraient témoigner en faveur de l'établissement et de sa nourriture, puisque c'était là le sujet. « En fonction de son groupe, on a accès à plus ou moins de variétés de plats mais ne vous inquiétez pas : vous mangerez toujours à votre faim et, surtout, ce sera toujours bon ! »

Et ça, personne ne pouvait le nier : la nourriture était excellente. Quoi de plus normal, après tout, sachant que le but était de pousser les élèves à ingurgiter le plus de traitement possible... Mais ça, James ne pouvait pas le savoir...

Spoiler:
 

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #A87940

« Le gouvernement a pour mission de faire que les bons citoyens soient tranquilles, que les mauvais ne le soient pas. J'aime le gouvernement et je remplis donc cette mission pour lui. Prends garde à toi car je ne reculerais jamais. »
©️ chaussette


Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Informations


MessageSujet: Re: Entre pigeons et vautours Dim 20 Sep - 15:48

On se serait cru dans un spot de propagande. Les deux partisans, aimables jusqu’à l’excès, joyeux comme pas permis de s’occuper des bleus. Pourtant, ce n’est pas une affiche ou une vidéo qui présente l’académie mais des êtres humains en chair et en os. L’académie Weins : machine à robot par excellence, on ne le dira jamais assez.

Quant à Rebecca, elle avala le compliment avec de grandes bouchées, comme si ce fut  un repas délicieux, une gâterie même !, pour son dévouement toujours autant sans faille pour le noble État de Michael Gordon. Si elle ne poursuivait pas une mission de la plus haute importance, elle rougirait. Soit, le sérieux l’emporte sur la vanité : pas question de s’asseoir sur ses lauriers de perfection personnelle alors qu’elle pourra démontrer l’immensité de celle de Weins et du gouvernement, bien supérieure, puisqu’elle la transforme à son image, pour son plus grand bonheur. Son ego attendra plus tard, avec Cookie, où elle décrira ses exploits en long et en large. Bref, tu parles d’une belle journée !

Une fois à la cafétéria, James explique tout ce qu'il y a à dire. Elle se vexerait un brin si cela avait été une partie importante de la visite mais comme ce n'est que la cafétéria… Bah quoi ? Il existe des morceaux bien plus juteux ! Le bloc sportif, par exemple ! Ensuite, Rebecca craint qu'il s'étale un peu trop également. N'est-il pas vice-capitaine de football ? Mais bon, la Platine occupe une place dans l'équipe de cheerleading ! Ce n'est pas rien ! Des filles tueraient, littéralement, pour se tailler un rôle de support en compagnie de Lockhart et Storm ! Elle se tait durant la présentation, écoutant le fonctionnement général des lieux qui, sa foi gordonnienne, est expliquée correctement, merveilleusement même ! Comme quoi  la tendance des Platines à se masturber mutuellement de leurs bonnes actions à la gloire du gouvernement n'est pas un mythe. Néanmoins, Dawson sent qu'elle doit ajouter un détail.

« C’est utile pour signaler une allergie, aussi. Est-ce qu’il y a des questions ? »

D’un œil alerte, elle distingue une tête rose en coin. Pas besoin d’être un aigle pour s’apercevoir de sa présence mais comprenez-la, Rebecca se fascine tellement par son devoir envers la prestigieuse institution de Weins qu’elle en oublie certaines choses évidentes. Les deux regards se croisent, et une question éclate.

« Mais… pourquoi la variété de plats changent selon les groupes ? »

Cette fille pose vraiment trop de questions, pense l’illuminée. Mais bon, la Platine analysera ça plus tard : pour l’instant, elle doit trouver une réponse intelligente et vite ! Ne pas sortir une excuse ressemblant trop à une discrimination à peine éhontée (car c’est ce que c’est, en plus d’être une méthode pour droguer sournoisement les élèves). Encore, l’excuse de la classe à problèmes passe relativement bien, mais Rebecca a peur de sortir un truc du genre : « Ils sont paresseux et cons, alors ils ont moins de privilèges » dès le premier jour. Elle le pense et l'assume en temps normal mais ce sont encore des nouveaux. Et puis que dirait James si elle faisait un faux pas sur ce propos ? Son attitude ne transparaît rien, cela dit, une pression nouvelle la tiraille. Ils le sauront plus tard, mais pas maintenant, se dit-elle. Ainsi, une idée en catastrophe lui vient. Merci Gordon de lui donner cette rapidité de réaction !

« Oh, Tempest, te voilà ! »


Tous les regards se posent sur le mec en rose. Il y avait déjà des curieux pour loucher, un peu mal à l’aise, vers lui mais maintenant que sa présence est officielle, tout le monde peut l’observer sans que ça soit gênant.

« Jin, ou Tempest comme on l’appelle, est notre capitaine au club de tir à l’arc. Et un de nos éléments les plus colorés ! »


Rebecca rigole gentiment. Ça ne lui viendrait même pas à l’esprit de se moquer d’un camarade Platine. Comme tous ses amis patriotes, elle leur accorde un respect quasiment inconditionnel et les considère tels des membres de sa propre famille.

« Voudrais-tu répondre à la question de notre amie… »


« Elizabeth. »

La brunette connaissait le prénom de l’autre brunette. Elle a reçu leurs prénoms avec la photo de leur carte étudiante avant la visite guidée. Elle a tout mémorisé. La Platine fait semblant de ne pas les connaître, question de ne pas donner l’impression de les espionner au risque de passer pour une fille moins polie et organisée. Mais en réalité, elle sait tout. Ils vont même devoir faire une activité où ils se présentent au complexe sportif. Parler de leurs forces, faiblesses, aspirations, en lien à ce que l’académie peut leur offrir avec ses clubs. Eh bah, Rebecca connaît déjà une partie. Que de manigances dans cette école... L’avantage de connaître les noms de chacun, c’est qu’elle peut tout de suite donner un nom à leur profil d’élève officieux. Le totalitarisme à son meilleur.

« Enchantée !, elle sourit à Elizabeth avant de se tourner vers Tempest, Elizabeth posait cette question-ci : pourquoi la diversité des repas change selon les groupes ? »

Tir à l'arc
avatar
J. "Tempest" Nobunaga
Informations
AVATAR : Hideto Matsumoto

ANNÉE D'ÉTUDE : 6e année

DC : Abdonie

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : Je suis la tempête de rose, insoumise, qui s'engouffre dans ton crâne pour te faire tout oublier. Il ne reste que la fête, la musique, la chanson, et la kyrielle de lumières qui te brûlent la rétine. L'alcool coule dans ta gorge, dans tes veines, t'échauffe le coeur et l'âme dans la plus belle et la plus paradisiaque cité qui soit.

Allez, beauté, laisse le capitaine du club de tir à l'arc te faire virevolter sur la piste!
CRÉDITS : Ehawee

MESSAGES : 96

Date d'inscription : 16/09/2015

CASIER JUDICIAIRE
ÂGE: 22 ans
CAMP: Adhérant au Gouvernement
JE SUIS: dans l'élite, le gouvernement croit en moi


MessageSujet: Re: Entre pigeons et vautours Dim 20 Sep - 18:59

C'était une belle journée qui commençait… Et pour le Platine, elle avait débuté à cinq heures du matin, par un bon entraînement de tir. Il avait reçu du nouveau matériel pour le club, et il s'était mis en devoir de tester chaque arc. En temps normal il aurait volontiers demandé à son frère, mais il savait son état de santé délicat, et avait préféré ne pas rogner sur ses heures de sommeil. Fringuant, en étouffant quelques bâillements, il s'était donc rendu au club, y avait oeuvré une partie de la matinée, et était finalement revenu dans la cafétaria. Il savait que son frère y était, et le voyait d'ailleurs de loin, occupé à manger en excellente compagnie de Plombs. Peut-être était-ce parce que son frère y était, mais Jin ne les considérait pas avec condescendance. Tout au plus comme des élèves qu'il fallait aider à regagner le haut du classement. Son frère avait les traits tirés, comme à son accoutumée, pourtant il souriait et devisait avec ses compagnons tranquillement. Jin adressa un grand signe de la main à Yuki, et vint en quelques enjambées près de la table pour le saluer, ainsi qu'il salua toute la tablée sans faire montre de quelque condescendance que ce soit.

Jin était apprécié de beaucoup de monde. Sociable et affable, il était aussi resté très accessible malgé son accession au rang de Platine. Parfois, cependant, il effrayait. Trop vif, trop survolté, et un chouïa haut en couleur aussi.

« Gardez-moi une place, j'arrive ! » Fit-il aux Plombs avec un grand sourire avant de s'en aller vers le buffet pour prendre une petite collation bien méritée. Il avait déjà petit-déjeuné aux aurores, mais il avait faim, et une bonne omelette avec des toasts et du raisin serait parfait ! Il s'empressa d'aller faire les yeux doux à l'une des personnes s'occupant du service, et ajouta sur son plateau un muffin au chocolat pour son frère qui, il le savait, en raffolait.

Il s'apprêtait à revenir auprès de son frère et de ses amis lorsqu'un groupe lui tomba dessus quasiment littéralement. C'était la visite des petits nouveaux, menée de main de maîtresse par la délicieuse Rebecca et James, un gars que Jin ne côtoyait que fort peu.

« Oh, Tempest, te voilà ! »

Plaçant son plateau sur une main, en équilibre, il colla d'office une bise sur la joue de Rebecca et serra la main de James.

« Salut vous deux ! »

Il se retrouva le point de mire de tous lorsque la jeune femme le présenta à l'assemblée. Il ne put répondre que par une inclinaison de la tête, en songeant intérieurement que le premier qui l'appelait Jin finissait sur une cible, un ballon de baudruche entre les jambes pour lui faire passer l'envie de recommencer. Allons, allons, de la détente, ce n'étaient que des nouveaux. Sauf que l'appeler Jin était un privilège rare, réservé à son frère et au personnel… Et à cette pétasse de Calypso aussi, mais c'était une autre histoire, ça.

« Elizabeth posait cette question-ci : pourquoi la diversité des repas change selon les groupes ? »

Question difficile pour quiconque voulait chercher les failles de l'école. Jin ne prit, pourtant, qu'une seconde de réflexion avant de répondre presque du tac au tac.

« Eh bien c'est très simple. L'école a remarqué que les Platines avaient des profils alimentaires en général plus diversifiés que les Plomb ou les Zinc. On a pas mal de sportifs de haut niveau chez les Platines. L'Académie a donc décidé de s'adapter au mieux à ses élèves. En outre, les Platines sont les élèves les plus méritants, à tous points de vue, l'Académie a donc mis en place un système de privilèges pour récompenser leur investissement, voilà tout. Et honnêtement, devenir Platine n'est pas impossible. La preuve, je le suis depuis quelques mois, à la force du travail, tout simplement. »

Tout en parlant, Jin avait la vague impression qu'une dissonance s'allumait lointainement dans son esprit. Yuki était un élève exemplaire aussi… Alors pouvoir avoir été rétrogradé chez les Plombs ?

---------------------------------------------------------------------------

Voir le profil de l'utilisateur http://qui-mist-en-roman.weebly.com/
James
avatar
James J. Miller
Informations
AVATAR : Seth Kuhlmann

ANNÉE D'ÉTUDE : 6ème

DC : Calypso R. Storm (à privilégier pour les MPs !), Nine Werthem, Samson H. Hugher et Harmony Chanteloup

DISPONIBILITÉ RP :
  • Disponible


COMMENTAIRES : J'ai tué, j'ai été arrêté, j'ai été placé dans un hôpital psychiatrique mais j'en suis sorti. Je suis retourné dans cette académie juste pour La revoir encore et encore. Mais désormais je ne suis plus le même. Mon objectif ? Vous prouver que le gouvernement est la meilleure chose qu'il soit et si vous venez me dire l'inverse, je vous tuerai. Je suis Platine et celui qui se dressera devant moi connaîtra le même sort que Jonathan Winson.
CRÉDITS : m.bjs

MESSAGES : 81

Date d'inscription : 20/07/2011


MessageSujet: Re: Entre pigeons et vautours Ven 1 Jan - 17:29

Le système de classe n'avait jamais agacé James, même lorsqu'il n'était encore qu'un Zinc sans raison de vivre. Il avait toujours trouvé ça logique que les plus investis obtiennent plus que ceux qui ne faisaient rien et, pire !, qui mettaient des bâtons dans les roues des autres. James n'avait cependant jamais jalousé les privilèges des Platines, sans doute parce qu'il sentait qu'il les rejoindrait bientôt. Certains essayaient de se rapprocher des Platines comme si les fréquenter allait changer leur statut... James, lui, préférait vivre sa vie et apprendre ses leçons correctement. Et ça avait payé. Après un court passage en prison, certes, mais désormais plus personne ne parlait de ça... James avait changé et en bien, c'était tout ce qui comptait ! Les nouveaux élèves avaient l'air un peu perplexe face à ces différences de récompenses mais James voyait déjà dans quelques regards l'acceptation tranquille de la logique. Deux élèves au moins avaient déjà assimilé la chose comme étant normale. Et quoi de plus normal en effet que de récompenser les bons éléments ?

Rebecca accosta un Platine que James connaissait peu. Il y avait beaucoup de Platines et même si James mettait un point d'honneur à tous les connaître, il ne pouvait pas décemment être proche de tout le monde. Le vice-capitaine des footballeurs faisait de son mieux pour connaître toute l'Académie mais il y avait tellement de monde... Mais il avait déjà vu cet homme, Tempest Nobunaga, personne ne l'appelait Jin !, et il aurait pu le repérer avec sa tignasse de cheveux rose. James s'était également renseigné et savait donc que le Platine avait un jumeau Plomb qui perdait peu à peu ses forces. Comme tous les Plombs : il finirait bientôt par quitter le côté obscur de la force. Tempest dégageait une sorte d'assurance qui, contrairement à celle de James, n'avait rien de tranquille. On aurait dit que le Platine ne gagnerait jamais un « un deux trois soleil » de sa vie : le sang devait battre très fort dans ses veines pour qu'il dégage cette impression de mouvement perpétuel. Encore une autre sorte de Platine... décidément le monde était bien fait ! Il fallait des gens calmes et posés comme James, certes, des gens passionnés et déterminés comme Reb mais il en fallait aussi des vivants et communicatifs comme Tempest. Les deux Platines étaient aussi différents que le jour et la nuit et c'était justement assez amusant à regarder. Le soleil et la lune. James eut un sourire amusé en imaginant ce que devait penser les nouveaux en voyant des hommes comme Tempest et lui. Si différents et pourtant si ressemblants... Pour peu qu'ils cherchent une caméra cachée tant les rencontres avaient un côté publicité jusqu'à présent !

Tempest prit la parole et expliqua l'intérêt d'avoir des menus différents et James hocha la tête d'un air entendu. Décidément cet homme avait vraiment une bonne façon de parler ! James prit note d'aller le rencontrer dès qu'il en aurait le temps : Tempest devait être quelqu'un de vraiment très intéressant ! Amusant de penser que Tempest était un « jeune » Platine alors que James l'était depuis quelques temps déjà... et pourtant il n'y avait entre eux deux aucune différence de statut. Vieux Platine ou jeune Platine, qu'importe ! Ce qui comptait vraiment c'était d'être Platine et de défendre Gordon envers et contre tout ! En pensant à ce grand homme, James sentit comme un petit tiraillement au cœur : il voulait le rendre fier ! Et le remercier de lui avoir offert une seconde chance aussi... fantastique ! Il remarqua cependant la minuscule petite hésitation à la fin de la tirade de Tempest mais, grand cœur comme d'habitude, n'y accorda pas d'attention. Tout le monde avait le droit à des baisses de moral ou des moments de suspicions ! En plus Tempest devait faire un frère Plomb et rien que pour ça, il méritait qu'on le laisse tranquille ! Prévenant, James se pencha légèrement sur Tempest et lui dit :

« J'espère qu'on ne t'empêche pas d'aller manger ! C'est bien ton frère que je vois là-bas, non ? » James eut un petit sourire entendu puisque bon, les deux étant jumeaux, c'était difficile de se tromper... Il écouta la réponse de Tempest, posa un main amicale sur son épaule avant de dire, en direction des nouveaux élèves : « Tempest est le capitaine du club de tir-à-l'arc ! Le club est très performant et ils ont gagnés de nombreuses compétitions ! Je suis moi-même vice-capitaine du club de football et Rebecca est l'une de nos meilleures cheerleaders. D'ailleurs ce sont elles qui sont actuellement à la première place sur le podium, haha ! » Il fallait bien rendre à César ce qui était à César et les cheerleaders étaient effectivement le club ayant reçu le plus de récompenses hors de l'Académie. Et ça durait depuis que Calypso était capitaine... Au plus grand déplaisir de certains... James, lui, en était juste très fier car cela montrait bien que l'Académie avait un excellent niveau sportif ! Et que l'équipe des cheerleaders était soudée et exigeante !

« Mais du coup... Les Platines sont les populaires et personne ne peut les approcher ? »

La petite brune avec la grand frange qui venait de poser la question rougissait à vue d’œil : elle était visiblement d'une timidité maladive, la pauvre... James aurait pu répondre à la question mais il se tourna vers Rebecca et la laissa prendre la parole. Après tout, c'était une femme et elle aurait donc plus d'impact sur cette petite brune. La pauvre petite chose était visiblement intimidée par les deux spécimens masculins... Si seulement elle avait su que la pire Platine des trois n'était pas de sexe masculin...

« C'est pas un peu de la discrimination en vrai ? 'Fin les populaires ils ont la bonne bouffe et les lambdas ils se tapent d'la merde, quoi... »

Le sourire de James se figea un peu lorsque le maigrichon de service prit la parole pour sortir un tas d’âneries pareilles. Populaires... lambdas... Avait-il si peu d'estime personnelle pour en arriver à dire ce genre de chose ? James décida de laisser la parole à Rebecca ou à Tempest : ils géraient visiblement la situation alors autant les laisser faire !

Spoiler:
 

---------------------------------------------------------------------------

Texte : #A87940

« Le gouvernement a pour mission de faire que les bons citoyens soient tranquilles, que les mauvais ne le soient pas. J'aime le gouvernement et je remplis donc cette mission pour lui. Prends garde à toi car je ne reculerais jamais. »
©️ chaussette


Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
Informations


MessageSujet: Re: Entre pigeons et vautours



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1